Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Bloody path

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Bloody path
Mer 25 Mar - 15:37

La faim s'insinue, pas encore rassasiée, elle se faufile dans les veines tel un poison qui change l'état de sa victime, enivrant son cerveau jusqu'à ce qu'elle ne se contrôle plus, perdre la raison et ne plus se rendre compte qu'on meurt à petit feu. Elle est là, omniprésente, prête à assaillir au moment le moins opportun, telle l'épée de Damoclès.

Dans le quartier rouge, il se passe tous les jours quelque chose. Des disparus, des morts, des viols, c'est le lot quotidien des Lupanars. Hors-d'oeuvre de la population cannibale, du vampire à la ghoul, on devine que ceux qui les côtoient le plus ne sont pas sains d'esprit, et moi-même, à déambuler en ces lieux, je ne viens pas par hasard. A croire que ceux qui y vivent quasiment H24 sont masochistes.

Je ne supporte pas l'odeur qui y règne, une odeur de mort qui me tord l'estomac, à la fois pour m'écoeurer et me tenter. Ma conscience se bat encore contre l'instinct, mais j'avais pris la résolution de visiter le coin pour découvrir une source de cadavres frais, histoire que je ne me sente pas coupable encore d'un meurtre. Remarque, m'associer à un chasseur peut être une idée géniale, si seulement je n'avais pas cette crainte d'être la proie, justement. Alors en attendant, il faut que je consente à me nourrir convenablement, si je ne veux pas faire une nouvelle connerie.

Le quartier semble se désemplir lentement, ou alors peut-être que je m'enfonce un peu plus dans les coins pas très fréquentables, où les humains évitent de traîner, car je croise de moins en moins de personnes. La faim me tenaille l'estomac et je le sens crier famine, à m'en tordre de douleur. Je résiste, mais je repère une odeur qui me fait saliver, non loin de moi. Il est là, grand, imposant, blond et seul... Serais-je capable de le toucher ?

Je n'ai pas le temps d'hésiter, j'ai trop faim et son odeur est plus que délectable, la salive dépasse mes lèvres et mes pupilles changent de couleur. Pour une proie aussi imposante, je compte jouer sur l'effet de surprise, et s'il y a résistance, l'appendice sera mon secours dans le pire des cas.

Ni une, ni deux, je ne réfléchis plus, et je le mets à terre en m'élançant avec suffisamment de vitesse pour le faire s'ébranler. Je vise la jugulaire, pour empêcher tout cri de s'échapper, empêchant toute liberté d'action et de réaction. Mais ce type est entraîné...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Mer 25 Mar - 21:59




Voila un moment que j'ai quitté ma situation militaire en tant qu'officier de l'armée, l'élément déclencheur ? Ce satané vampire qui a ôté la vie de ma dulcinée et celles de mes parents, un acte ignoble qui ne restera pas impuni je le jure par mon sang qu'il n'allait pas s'en sortir indemne même si je ne sais pas à quoi il ressemble. Je le trouverai et même si pour cela je vais devoir torturer et tuer les vampires qui croiseraient ma route, les goules dans l'histoire ? Ce n'est pas que je ne leur porte pas d'intérêt mais j'ai d'autres projets pour elles, notamment en prendre une sous mon aile pour mes interrogatoires.

Pour cela je devais sortir de ma planque pour en trouver une sous le coude, ça devrait pas être trop dur vue qu'elles sont friandes de chaires et souvent connues pour être des affamées. J'avais attrapé un vampire assez novice pour commencer, c'était une sorte d'assurance pour moi je ne laissais rien au hasard, c'était important pour une question de survie. Nos deux odeur allait sans aucun doute attirer la perle que j'attendais et pour cela je m'isole dans une ruelle sombre pour être tranquille à l'abri des regards indiscrets. J'avais attaché le vampire sur une chaise avec une chaine en argent robuste enroulée autour de son cou et son buste pour m'assurer de son immobilité.

Pas besoin de piège, j'avais bien planché sur le sujet et je pouvais compter sur l'impulsivité des goules lorsqu'elles étaient affamées, dans la précipitation les erreurs allaient être mon atout pour dominer le conflit.   Apres quelques minutes à patienter vainement, voila se que j'attendais se pointait enfin, une goule bien reconnaissable ne mit pas trente six ans à se jeter sur moi. Malheureusement pour elle mes états de services en tant qu'officier me permettaient de garder mon sang froid, je pense que je n'aurai même pas besoin de dégainer mes deux Eagles. J'attend qu'elle soit à bonne distance pour faire un pas sur le côté pour déplacer mon centre de gravité afin d'empoigner son col agilement pour venir le rabaisser à terre reculant pour l'observer ricanant en coin.

~ Voila notre invité d'honneur est enfin arrivé petit vampire...

J'adressais cette phrase à ce vampire qui était impuissant face à la situation, je garde tout de même un oeil sur mon invité de marque pour ne pas qu'il se jette sur le suceur sinon ça allait compliquer la situation, même si j'avais toujours un plan B dans ma manche. D'ailleurs en parlant de ça je venais de les retrousser pour être davantage à l'aise.

~ Alors on a la dalle mon mignon ? J'ai peut être de quoi te satisfaire avec une garantie que tu t'en délectera je pense.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Jeu 26 Mar - 16:19

Je me fais jeter sans cérémonie, mais je n'en suis pas à mon premier combat. Même si je me ramasse par terre, je me relève en une seconde, avec souplesse, tel un félin, sortant les griffes. Ma proie de ce soir n'est pas un simple humain, il a l'endurance et les réflexes d'un type entraîné. Mais j'ai beau être petit et svelte, je suis une ghoul, et ma force s'en retrouve bien facilement décuplée.

Me mettant en garde, je scrute la scène, découvrant à ses paroles la présence d'une autre personne à ses côtés, et voyant qu'il est enchainé. un vampire, je distingue son odeur, l'odeur de l'argent en train de bruler lentement sa chair offrant un doux fumet qui excite un peu plus mes papilles. Mon corps s'affaisse, je ne peux plus faire marche arrière, je dois les tuer, je dois manger, et ces deux gars ont l'air de pourritures qui m'ont pris au piège. Ce ne sera qu'un rendu, au final. Ils ont cherché la ghoul, ils en découvriront son appendice.

La queue rouge sang perce mes vêtements et s'agite pour se fractionner en deux. Guidé par la folie, je l'attaque de nouveau. Après tout, le danger vient en premier de celui qui n'est pas attaché, si je me débarrasse de lui, ce sera un menu gâteux avec l'autre.

Je passe à l'attaque, car la meilleure défense est l'attaque, je ne compte pas lui laisser de répit, il est fort, je le sens dans ses mouvements, et je grogne à chaque coup donné dans le vide, ou contre sa technique de parement. Il résiste trop, et au bout de quelques secondes d'échange physique, je m'écarte brutalement et l'observe en conservant un paramètre de sécurité, à quatre pattes, mettant en avant mon reverse.

Essoufflé, je scrute le type et le décris dans ma tête pour le marquer dans ma mémoire. Je n'arriverais pas à l'avoir si facilement, il faut donc que je trouve son point faible ou bien que je fuis. Mais en attendant, gagnons du temps.

Qu'est-ce que tu m'veux ?! C'est un piège... un piège ! UN PIEGE ! Raaaah...

La douleur me traverse le crâne, la faim me tenaille de trop, je me prend le visage entre les mains, et me retrouve à genoux, en train de résister à la céphalée violente qui m'assaille. Mais je garde un oeil sur lui, au cas où il s'approcherait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Jeu 26 Mar - 20:36




Je savais à quoi m'attendre avec ces créatures elles terrorisaient les humains tout comme les vampires car quoi de plus dangereux que les instincts animales que pouvait procurer la faim ? Il fallait que j'analyse au mieux la situation, ne pas me précipiter comme elle le fait, d'ailleurs on pouvait largement constater la différence entre elle est moins. Dur le plan d'origine elle m'était supérieure mais grâce à mon expérience je pouvais compenser cette carence de niveau, on y était, elle venait de voir le vampire assit derrière moi, ça allait rajouter du piment à ce combat notamment comme je pensais ça l'excitait mais ce n'était pas forcement une bonne nouvelle pour moi mais je savais tirer mon épingle du jeu.

A ma grande surprise l'effet inverse se produisit, elle avait l'air d'être en plein dilemme avec elle-même et voila une belle opportunité pour prendre le dessus, malgré les assauts qu'elle m'assenait je devais avouer qu'elle était assez résistante mais je ne la lâcherai pas aussi facilement. Il était temps pour moi de passer aux choses sérieuses sans pour autant sortir mes dernières cartes et c'est avec un calme indécent que je m'avance vers la ghoule  commençant à accélérer mes foulées avant de voir une de ses appendices foncer sur moi fendant l'air. Elle avait une vitesse impressionnante et j'eus peu de temps pour esquiver mais je n'étais qu'un humain et elle me toucha brièvement au niveau de l'épaule, mais je riposta Très vite en empoignant mon katana à la lame d'argent contre les vampires et je l'a dégaina avec agilité pour venir sectionner l'appendice.

J'arrive à me rapprocher d'elle et j'abattu mon katana sur son épaule pour l'entailler lui rendant l'appareil, oeil pour oeil dent pour dent c'était ma politique. Mais c'était dangereux de rester trop près et je lançais de nouveau ma lame pour lui infliger une légère balafre dans le dos, je ne voulais pas la blesser de trop car ce n'était que le début de mon plan pour la rallier à ma cause. Je recula vivement dans des pas répétés tant de fois en entraînement, je me retrouvais de nouveau près du vampire regardant toujours la ghoule se débattre, quel triste spectacle...

~ un piège ? Oui mais pas dans le sens que tu penses... Je vais te prouver ma bonne fois...

Je m'avance vers le vampire agitant ma lame qui fit un bruit harmonieux en fendant l'air, pour venir sectionner une des jambes du suceur de sang avant de retirer mon gant vers le haut pour bien le monter sur mon poignet et j'attrape la jambe ensanglantée pour l'agiter devant la ghoule et je finis par lui jeter le membre vers elle ne prêtant pas attention au vampire qui gémissait, mais ma lame en argent avait cautérisé la section pour assurer une douleur vive.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Ven 27 Mar - 14:42

Mon inexpérience me démontre combien je peux être encore maladroit, déchainé par la rage de l'instinct, la faim me trouble les sens, me vue se brouille, mais je ne ressens pas la douleur. Pourtant, il m'a touché, à plusieurs reprises, à l'épaule, au dos. Il a même essayé de s'attaquer à mon appendice, mais celui-ci est plus résistant que le reste de mon corps, alors que je sens mes plaies perdre le sang chaud. Mon odorat s'affole, mon propre sang attise ma faim. Un râle de douleur et de rage s'échappe, et je m'arrête de nouveau dans l'attaque, essoufflé, respirant fortement à en laisser de la vapeur.

Le scrutant d'un air mauvais, je fus cependant surpris, voire horrifié, par son acte, celui de démembrer le vampire attaché, qui semblait agoniser. Lentement, mon cerveau comprend ce qu'il se passe, il comprend que le vampire était là pour m'appâter, mais pourquoi. Je vois la jambe atterrir près de moi, mais je ne bouge pas, méfiant, m'attendant aux pires. Attendait-il que je baisse ma garde pour me tuer ? Sa lame a peut-être percé ma peau, mais elle ne pourra pas me percer de part en part pour m'achever - c'est pas faute d'avoir essayé.

La scène est figée, je ne quitte pas le blond du regard, alors que l'odeur du sang, de la chair brûlé par l'argent ne fait qu'exciter un peu plus mes papilles. Je décide de rompre le silence, en me redressant, faisant fi des douleurs qui me tourmentaient le corps :

C'est quoi ça ? Tu te fous de moi ?

Peut-être est-il temps de passer à la discussion ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Ven 27 Mar - 16:52



Évidemment il ne se laissa pas avoir comme ça, méfiance est mère de survie et c'est apparemment valable aussi chez les ghoules, et elle avait raison de se méfier de ce qu'elle avait en face de lui. Avant le drame il était clair que je ne représentait pas une grande menace, mais désormais je n'étais plus comme avant, dénudé de sentiments comme un trou béant à la place du coeur. Tout s'était envolé cette nuit là et retourner en arrière était inenvisageable, c'est ce dont j'étais persuadé. La ghoule était toujours tiraillée avec sa faim, c'était évident, son visage ne trompait pas loin de là, c'était une vue délectable je ne pouvais m'en lasser. Voir cette expression de douleur que devrais-je faire ? Lui retirer la jambe ou lui jeter un autre morceau ? Voila un curieux dilemme sur lequel je devais me pencher pour méditer quand j'aurai le loisir de le faire. Car pour le moment je devais gérer un vampire agonisant et une ghoule au bord de la folie et qui risquait de devenir incontrôlable et ça ça ne m'emballe pas du tout de voir la situation m'échapper.

Mais alors que j'étais prêt a me remettre en garde pour contrer une riposte, cette ghoule m'étonnait de nouveau à s'arrêter pour délier sa langue disposée à engager la discussion. Mais ce n'était pas pour autant que j'en baissais ma garde, mes doigts gantés restèrent agrippés sur le grip du katana. L'odeur du sang commençait à embaumer l'atmosphère alors qu'une sensation de froid me prit au niveau de l'épaule là où l'appendice m'avait entaillée, le sang ruissela en un léger filet sur ma veste. Tss... Mon vêtement, j'avais horreur de les tacher par imprudence.

~ Moi ? Nullement, mais n'as tu pas faim ? Je ne chasse pas la ghoule, mais je m'acces que sur les vampires car j'ai une vengeance et je pense que tu me serais d'une aide précieuse...

Je m'avance vers la jambe qui était à mi chemin de nous pour venir la récupérer revenant vers le vampire qui assistait impuissant à la scène qui se déroulait sous ses yeux, je pouvais sentir l'odeur pourrie qu'il dégageait. Je devrai surtout le bruler vif pour soulager mon odorat mais ce serait irréfléchi d'agir aussi impulsivement.

~ Eh bien ? C'est une offre limitée, son odeur m'insupporte, si notre discussion ne tourne pas comme je l'entend je me ferai une joie de le bruler.donc tû ne pourras t'en nourrir..

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Sam 28 Mar - 19:04

Je fronce davantage les sourcils, serrant les dents, pas du tout convaincu par sa vérité. Après tout, qu'est ce qui me prouve qu'il veut réellement chasser que des vampires, sans faire exception ? Il possède des arguments, c'est clair qu'il sait parler aux ghouls, mais un de mon espèce, ludozerca pour les intimes, se méfie par défaut, chassé par tous pour son appétit trop dangereux.

Mes genoux fléchissent un peu plus en le voyant s'approcher, ongles menaçants, haussant les lèvres pour démontrer la dentition prête à en démordre s'il fait un pas de trop vers moi. Je n'aime pas sa façon de faire, à essayer de me manipuler comme il l'entend, mais j'ai trop faim pour rester suffisamment lucide, et commence à devenir plus agressif :

C'est quoi ton offre ? J'ai pas non plus tout mon temps, alors grouille au lieu de tourner autour du pot.

Mes yeux se tournent vers le vampire qui marmonne douloureusement sur sa chaise, mimant des va-et-vient avec son corps, comme s'il priait. Son regard croise le mien et je vois la peur se dessiner dans son esprit. C'est un vampire de bas échelle, il a deviné que je suis son prédateur, mais il me fait pitié. Ce sentiment m'inonde, m'excite un peu plus, je commence à perdre patience. Je finis par cracher :

Gaspillage de nourriture. Donne-ça et on en discute. Je verrais si ça me plait ou pas après. A moins que tu préfères que je m'attaque à ta jambe ?

Je me redresse et tends la main vers la jambe du vampire. Même si je suis faible d'apparence, il ne m'a pas vu lorsque je perds les pédales, et la menace n'est pas fausse. Il m'a tenu tête jusqu'à maintenant, mais il reste un humain qui n'a pas l'air d'avoir d'armes contre les ghouls. Sinon, il mentirait donc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Mar 31 Mar - 9:13

[blockquote]

J'étais retourné dans mon endroit d'origine à côté du vampire je continuer à observer l'homme qui était en face de moi enfin ce n'était pas vraiment un homme c'était plutôt une Ghoule. Elle ne voulait pas me croire c'était tout à fait légitime qui pourrait avoir confiance en quelqu'un qui passait son temps à aller chasser les créatures. C'est vrai qu'à sa place j'en aurais fait de même, Elle m'a intrigué vraiment, évidemment il ne fallait pas que je tarde à lui expliquer le fond de ma pensée, le titiller de trop serait une erreur, je savais qu'il fallait être patient mais il y avait des limites. Je suppose que je devais lui faire la version courte car la version longue serait vraiment mal venue assez barbantes et ça l'intéressait pas forcément. Je soupèse la jambe qui est dans ma main tout en toussotant un peu avant de finir par lui lancer celle-ci dans sa direction.

~ désolé de te l'a balancer comme ça, je te l'aurais bien donné en main propre mais tu ne m'en voudras pas si je reste tout aussi méfiant que toi... Et pour aller droit au but c'est assez simple. Je recherche vivement un vampire qui a assassiné mes parents et ma femme mais je ne connais pas son nom je ne sais pas à quoi il ressemble et pour cela je suis prêt à torturer ou tuer tout vampire qui pourrait savoir quelque chose. Mais depuis un moment ils sont devenus durs en interrogatoire, c'est alors que j'ai pensé que peut-être une Ghoule aider à les faire craquer. Le fait que tu pourrais te nourrir de ses suceurs de sang. N'aura plus à chasser ou du moins à attendre d'avoir une faim démesurée comme aujourd'hui.

Je tourne alors autour du vampire blessé lui attrapant les cheveux pour maintenir sa tête vers l'arrière à fin qu'il puisse me regarder. Je sais qui c'est alors un sourire avant de reposer mon regard sur mon invité attendant patiemment sa réponse à mon petit monologue. Je m'appuie sur l'épaule du vampire qui ne cessait pas de prier puis avec mon point fermé je le prends délicatement à la tête pour désigner sa petite cervelle, même temps j'adresse un sourire radieux à la ghoule face à moi.

~ et tu vois dans la petite tête ce petit suceur de sang, toc toc toc.... Je suis sûre qu'il y a quelque chose qu'il peut m'apprendre mais je crains que tu sois la seule solution pour pouvoir le terrifier pour qu'il me parle. Ici la réponse satisfaisante je te laisserais le manger à ta faim mais avant que tu le manges complètement il faudrait le tester sur sa résistance. Pour cela que je te laisserais le grignoter suivant les réponses et les questions que je posent. Alors tu ne trouves pas que c'est un marché équitable faire une alliance toi et moi ? Qui se résuma tu m'aides et je te nourris te protégeant des autres chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Mar 31 Mar - 12:37

A ce jet, on y sent la peur de s'approcher, comme l'on jetterait la pitance à un loup affamé, près à sauter sur sa proie pour la charcuter, faire gicler le sang et se repaitre jusqu'à plus faim. C'est ce qu'est une ghoul. Je tremble à essayer de conserver un semblant de contrôle pour garder un minimum d'humanité, pour le peu qu'il me reste, et ne pas me jeter dessus comme un fauve, sur ce morceau de carcasse qui commence déjà à pourrir. Avec lenteur et méfiance, je m'avance, me baisse et ramasse sans jamais perdre de vue mon interlocuteur.

Sa proposition est tentante, je l'écoute, entre éberlué et intéressé, mais au fond de moi, je me demande si c'est vraiment la seule raison qui le pousse à se jeter dans la gueule du loup. Je croque dans la chair, mâche et avale, sentait des frissons de plaisir parcourir mon corps. C'est affreux de se sentir bien à se nourrir de chair humaine, ou vampire, on se sent devenir "monstre" à chaque bouchée.

Je m'arrête un instant, l'observe avec un sourcil arqué, avant de m'avancer tout en reprenant une bouchée. Des questions se posent maintenant, j'ai besoin d'être sûr que son contrat soit vraiment rentable pour moi, histoire que je ne me fourvoie pas dans n'importe quoi. Car ma survie est en jeu de toute évidence, il lui suffirait de me balancer aux chasseurs et il leur faudrait que quelques nuits avant de me découvrir et de me dépecer.

Et une fois que ta vengeance sera assouvie, je deviens quoi ? Tu continueras à chasser ? Et si j'en ai pas envie ? Si je me complais dans le meurtre ? C'est sûr que c'est de la proie facile, mais torturer, c'est pas mon grand trip.

La torture ou le meurtre, quelle différence ? La bête au fond de moi semble être excitée par ce nouveau jeu, pourtant, la curiosité la pousse à accepter, mais je ne peux plonger dedans à l'aveuglette. Et ma conscience n'en reviendra peut-être pas entière. En revanche, j'aurais plus de chance de la conserver plus longtemps en ayant quelqu'un qui me nourrisse plutôt qu'attendre que la faim me rende fou.

Qu'est-ce qui m'affirme que tu joues franc-jeu ? Tu vas vraiment me protéger des chasseurs ? Et des autres ?  J'suis pas dupe, déballe tout si tu veux me convaincre.

Tout, je veux tout savoir, son identité, ses secrets, savoir jusqu'où il est prêt pour sa vengeance et si je vaux si cher à ses yeux pour l'assouvir. J'ai beau être un animal assoiffé de sang, je n'en suis pas moins un bon négociateur, sinon je n'aurais pas survécu ici...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Mer 8 Avr - 14:25


Je continuais à le regarder manger comme un affamé, il est clair qu'il avait vraiment faim, pauvre petite créature elle pourrait presque me faire de la peine mais je ne devais pas oublier qu'il n'était pas humain. C'était pas très conventionnel ou moral mais plutôt réaliste malheureusement, mais je pouvais me douter qu'il n'était pas loin de céder à mon offre. Mais diable qu'il est méfiant c'est dingue ça à croire qu'il s'était déjà fait avoir auparavant, mais bon il fallait que je tienne bon. Toutes mes paroles étaient sincères je n'avais aucunes intentions de le rouler, sinon je ne donnerai pas cher de ma peau et je n'était pas fou.

Je restais prêt du vampire quî devait souffrir le martyre, mais sa douleur ne m'atteignait pas le moindre du monde, j'en caressais distraitement ses cheveux brun avant de tirer sa tête vers l'arrière le fixańt avec dédain certains. Je soupirais avant de me détourner de mon martyre qui gémissait de douleur, je fixais alors la ghoule qui venait de finir d'engloutir la jambe que je venais de lui offrir sur un plateau d'argent. Il pourrait bénéficier de cette nourriture facile si évidemment il acceptait de m'aider mais rien n'était acquis pour le moment ce qui été fâcheux car le vampire ne tiendrait pas longtemps à ce rythme et je perdrai toutes informations qu'il pourrait avoir.

- eh bien quand j'aurai assouvi ma vengeance tu seras libre de tes mouvements, car je suis devenu chasseur essentiellement pour une chose. Et s'il le faut tû auras ma protection face aux autres chasseurs la plupart sont des anciens soldats, vu que j'étais général.. Donc Jai un peu de main mise sur eux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Mer 8 Avr - 17:56

Il ne me paraît pas mentir, presque sincère dans son désir de me nourrir et me protéger, tout ça pour assouvir sa vengeance. Je n'aime pas faire équipe, je n'aime pas avoir à compter sur quelqu'un, de devoir faire un contrat, même s'il n'est qu'oral. Car je suis un homme de parole, même si je suis plus goule qu'homme, et je tiens mes promesses. Mais la méfiance est une partie de moi et je n'accepterais pas d'être trahi.

Pourtant, le contrat semble aller dans mon sens, il n'a pas l'air d'exiger de moi autre que ces tortures gratuites qui me nourrissent... J'ai un moment d'hésitation et décide alors de baisser ma garde pour m'approcher de lui, en faisant attention de remettre le masque sur le bas de mon visage, le transcendant de mon regard rouge vif.

Bien... Mais je ne te donnerais pas mon identité, juste mon numéro de téléphone. Tu ne m'appelleras pas, juste des sms pour se donner rendez-vous. Et évidemment, si tu décides de me trahir de quelque manière que ce soit, je serais pas aussi gentil que ce soir...

Mes doigts craquent, mais je suis froid, confiant, et lui montre bien qu'un humain, même armé, aura des difficultés contre une goule. Après tout, si nous sommes redoutés, ce n'est pas parce que n'importe quel humain est capable de nous faire la peau par simple volonté... Je me tourne vers le vampire agonisant et m'accroupis face à lui pour voir son visage. Un sourire se dessine sous le tissus de mon masque :

Alors, c'est mon entretien d'essai ? Je dois faire quoi pour te faire plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Jeu 9 Avr - 9:42


Je devais prends mon mal en patience pour ne pas le brusquer et compromettre le contrat que j'étais en train de mettre en place pour l'amener à m'aider dans ma tache. Mais le jeu en valait la chandelle car après quelques minutes de réflexion à la suite de mon monologue je pouvais observer sur son visage que l'agressivité n'était pas au goût du moment. Intérieurement je trépignais d'impatience un enfant qui attendait la permission commencer à jouer, enfin de compte il finit par se décider acceptant plus au moins le contrat me mettant bien en garde que je n'avais pas intérêt à le trahir. Évidemment ce n'était pas du tout mon attention car même si mon caractère et ma façon de voir les choses avaient changé, je gardais au fond de moi une part de vertu et de morale.

Après sa réponse positive je ne pu empêcher d'applaudir son choix avec un sourire narquois qui s'esquissait sur mes lèvres, les interrogatoires allaient pouvoir être bien plus efficace avec lui à mes côtés. Et puis le spectacle méritait sûrement d'être vu, une ghoule torturant un vampire à la solde d'un humain, drôle de situation n'est-ce pas ? Il s'approcha lentement de moi et j'ai décidé donc de lui faire confiance comme lui venait de le faire, je veux masser délicatement ma nuque avant de tirer les bras poussant la chaise du vampire entre la Ghoule et moi. On pouvait lire sur le visage du vampire que la peur commençait à l'envahir et qu'il savait qu'il n'avait plus vraiment d'issue face a son prédateur, j'attrapais les cheveux du vampire pour les tirer vers l'arrière afin qu'il puisse regarder mon visage froid de toute émotion.

- alors petit vampire on va pouvoir passer aux choses sérieuses, je vais te poser des questions et si je juge que la réponse ne me satisfait pas je laisserai le plaisir à cette Ghoule de se nourrir peu à peu de ta carcasse. Est-ce bien clair ?

Je me met à sourire avant de voir le vampire acquiescer de la tête pour confirmer qu'il acceptait les conditions que venait de lui imposer le chasseur. Il n'y a pas à dire une parole de l'humain se délecter de ce spectacle la torture avait un goût assez jouissif, je fit signe à mon nouveau coéquipier de s'approcher du vampire afin qu'il lui fasse face.

- Et toi chère Ghoule je compte sur toi pour te contrôler afin de ne pas le tuer d'un coup d'un seul sinon ça va aucun intérêt. Bien alors sale suceur de sang il y a des informations qui me sont chers et que tu vas intérêt à me donne. La première, tu sembles être un larbin je voudrais savoir qui t'a transformé ainsi que l'une des différentes cachette qui pouvait abriter un nid de vampires...

Vampire ce coup à la tête veux insulter comme quoi il ne dirait rien sur ce genre de chose car c'était des informations bien trop importantes et qu'il risquait effectivement sa vie si il parvenait à dévoiler les secrets du client auquel il appartenait. Bien sur la réponse ne me satisfaisait pas du tout et c'est alors que je me mis à rire portant un bon regard sur la Ghoule esquissant un sourire. " eh bien mon ami je te laisse le choix d'où tu peux prendre une bouchée mais évite la gorge s'il te plaît car il faudrait qu'il reste en état pour pouvoir répondre correctement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bloody path
Ven 10 Avr - 14:55

J'écoute les consignes qu'il donne au vampire, expliquant mon rôle, ce que je vais devoir lui faire pour qu'il réponde gentiment à ses questions. Su le coup, j'endosse réellement le rôle du vilain bourreau, et cette situation ne me plaît pas des masses. Peut-être que ce chasseur est mauvais dans le fond, mais je ne le saurais jamais si je continue à tourner autour du pot. J'espère juste ne pas m'attirer d'ennuis avec ce foutu contrat.

Relevant la tête vers lui alors qu'il s'adresse à moi, je pose ma main sur la hanche et prends un air hautain, vexé de ses paroles :

Ca va, j'suis pas con, prends-moi pas pour un attardé. Et on est pas amis, seulement associés.

Je n'aime pas du tout sa façon de se croire supérieur ou mon égal. Nous n'avons que ce contrat entre nous, c'est tout, et il en restera ainsi. Il n'a pas besoin de me dire ce par quoi je dois commencer, je sais qu'il a besoin de sa gorge pour parler, je suis pas stupide, sinon ça ne sert à rien de l'interroger s'il ne peut pas répondre, merci Cap'tain Obvious.

Cependant, n'ayant jamais torturé, préférant achevé rapidement mes proies pour éviter de subir la torture de la culpabilité qui suit et aussi les cris pour alerter les secours, je ne sais pas par où commencer non plus. Les doigts ? La continuité de la jambe coupée ? L'autre pied ? Ou...

Je m'approche du vampire et le prend par le menton, reniflant savoureusement son odeur. Il essaie de s'extirper de ma prise, mais je m'approche encore, mon visage à hauteur du sien, je finis par lécher sensuellement sa joue. Je finis par sourire sournoisement alors que son regard terrifié ne me quitte pas. Je le laisse languir un peu, agissant sur sa nervosité en lui faisant pressentir la menace que je suis pour lui. Mon souffle est plus fort, exprès pour lui faire sentir ma proximité, ma faim, tous mes gestes sont calculés afin qu'il craque. Plus vite il aura craquer, plus vite je pourrais l'achever.

Mais toujours rien, il est têtu. Ses supérieurs doivent l'effrayer encore plus que ça. Donc pas d'autres moyens. Je soupire et d'un seul coup, j'arrache son oreille droite avec mes dents. Il hurle de douleur, manque de tomber sur le sol à cause de la violence de l'arrachage, le sang gicle entre nous et je me recule avec ma friandise, la grignotant avec lenteur, en attendant la suite des évènements.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bloody path

Revenir en haut Aller en bas
 

Bloody path

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [L5R JCC] Path of the Destroyer (prochaine extension)
» Commande de Path of Destroyers
» Bloody London
» Bloody Mary
» Sunday Bloody Sunday [RPG]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-