Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 [Achevé] When the day will rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 13:42

Je m'éveille, je ne sais pas quelle heure il est, mais personne n'est là, je suis seul à la maison, comme si tout le monde avait fuit. Cela faisait longtemps que tout le monde m'avait fui, et pourtant je revenais sans cesse ici, dans l'espoir qu'un jour le passé reviendrait, ces sourires reviennent m'accueillir.

Oh, mais je me trompe. Ici, c'est mon atelier, je ne suis pas rentré depuis quelques jours, je n'en ai pas le courage, encore une fois, de me présenter devant mon reflet inverse, avec ce visage émacié, comme si j'étais malade. Mais la maladie a pris la forme d'une malédiction, elle intervient au moment où je m'y attends le moins, où je suis le plus faible, et j'arrive à bout de forces.

Je me lève de ma chaise, sens les aigreurs dans l'estomac, limite à me plier en deux, tant j'ai mal, mais je garde la force, me relève et passe la journée, à travailler, tout en subissant les assauts de la faim continuellement. Aujourd'hui, il faut que je chasse, avant que je ne perde le contrôle. Je peux me contenter d'un rat qui traîne par là, mais c'est trop peu nutritif, et il y a tellement de risque de maladies avec ça. On raconte que dans l'ancien temps, ils auraient été porteur de la Peste, est-ce que les ghouls en sont immunisées ? Je n'ai pas envie de tenter le diable.

Plus de rendez-vous, il me semble que je peux m'échapper de mon quotidien pour revenir à éloigner la malédiction. C'est vital. Et me voilà à traîner aux alentours du cimetière pour voir s'il n'y aurait pas eu un enterrement aujourd'hui. De long en large, je traverse les couloirs, scrute les dates, mais la douleur s'intensifie, cette fois, je me plie en quatre, en sol, retenant les cris pour en faire des gémissements. Des gouttes de sueur perlent, je ne tiens plus, la bête veut faire sa place, et je sens ma vision changer, comme si je ne deviens que capable de repérer les sources de chaleur, les flux sanguins vivants.

Un homme est là, devant moi, il me repère, s'approche, peut-être inquiet.

* Non... Ne viens pas... C'est... pas le moment... *

Trop tard. Je lui saute dessus, une fois qu'il est assez prêt, le plaquant au sol, avec une puissance qu'on ne pourrait me soupçonner tant j'étais frêle. La main sur la gorge, prêt à l'étrangler, l'autre maintenant une de ses mains, le reste de mon corps plaquent son bas pour qu'il ne se débatte pas, j'ouvre la gueule et dans un râle glauque, je m'apprête à mordre.


Dernière édition par Chris Constantine le Mar 7 Avr - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 15:30

Se rappeler quand la douleur, aussi intense, était une torture permanente connue tous les jours. Les souvenirs, ardents, dévoraient le cœur de ce pauvre humain qui gisait encore contre la table de l'établissement fermé à cette heure-ci. Ils ne devraient pas arriver aujourd'hui, le dimanche, ce n'est pas la journée à sortir, ah oui, il n'y a plus de journée dans ce monde sans cesse absorbée par l'obscurité, c'est à ce demander comment repérer l'heure. Finalement, il était seul, tout seul, aujourd'hui, ce vampire qu'il aimait tant, n'était pas là, il était sortit, l'ayant abandonné dans cette petite cage dorée, cette cage, qui, tel celle d'un oiseau aux ailes coupées, le retenait emprisonné, comme de belles paroles, le bernant vers l'ennui total.

« Il faut que je sorte... »

Se plaignait-il, faiblement, il fini par frapper d'un bon coup la table. Finalement il se releva et alla dans le bar, se coulant un bon café corsé, qu'il s'engloutit brusquement pour se punir. Il toussa un bon coup, agrippant le rebord du lavabo, grimaçant, il s'était brûlé le fond de la gorge de ce liquide si amère. Il fixa longuement le fond de l'évier, doucement il cherchait de plus en plus sombre, tout au fond de ce trou, cette sortie d'eau. Il était difficile de savoir ce qu'il cherchait au fond de ce tuyaux, pourtant il ne le lâchait pas du regard, il en était incapable. La sueur se mit à couler de son front, autant que ses iris tremblaient, écarquillées, il ne pouvait plus se contrôler.

Finalement, un seul coup de vent suffit pour faire claquer la pancarte fermée contre la porte. Sortant de son comas en un seul et unique bond, haletant, ce choc l'avait sauvé. Son cauchemars arrêté, il soupira longuement et attrapa sa veste. Il ferma la boutique et marcha à pas rapide en direction du cimetière.

Arrivant enfin au lieu désiré, le souffle court, les pensées dévastatrices, il fini par aller voir la tombe de son tendre ami, cet ami tué par Saekis, accidentellement. Tout semblait être si silencieux, jusqu'à ce qu'il sentit une personne s'écraser non loin de lui. Il était inquiet, il s'approcha de lui, peu méfiant, il n'avait pas prit d'arme, tendant la main vers lui, il fini par se faire sauter dessus, maîtrisé, Il avait beau se débattre, frapper, en vain, il était bien plus fort que lui, il approchait sa bouche, il pouvait voir ses crocs, c'était donc ça, une goule, tout simplement, s'il avait pensé à prendre ses armes.

« Arrêtes! »


Dernière édition par Corentin Leroy le Mar 24 Mar - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 15:48

Un seul mot peut ébranler la conviction d'un homme, mais ce mot suffit-il pour ralentir le coup de croc d'une goule ? J'ai beau être né d'une mère humaine, je ne peux me leurrer d'avoir hérité d'une moindre goutte de son sang. Pourtant la raison me revient, par instant, suffisamment longtemps pour que je m'arrête, retenant ce corps qui réclame sa pitance, alors que des larmes s'échappent de mes yeux, usant d'une telle force psychologique pour lutter contre la faim dévastatrice. C'est un combat permanent, mais à la fois rarement si puissant qu'il m'épuise. Parfois je gagne, parfois la bête prend le dessus et il est trop tard. Il est trop tard lorsque le sang a franchi le goulot.

Les ongles s'enfoncent dans la chair du poignet, la salive déborde et coule avec les larmes sur les vêtements de l'inconnu. L'inconnu n'est plus une simple chose, un animal servant de repas. Je distingue son regard, il n'a pas l'air si effrayé, contrôle parfaitement sa voix et essaie encore de me résister, mais il n'y a pas la panique qui excite mes papilles. Cette vision me trouble, me fait douter, suffisamment pour que je laisse une ouverture, une faiblesse et un coup suffit à me faire valser de son corps, me jetant à terre, à côté.

Pourtant, je n'arrive pas à détacher mon regard, il est là, il ne s'enfuit pas, et je suis éberlué, troublé par son charisme, sa maîtrise. Il n'est pourtant qu'un humain. Ma voix s'élève, tremblante, mais grave :
" T'as... pas peur ? "
Profondément troublé, par son comportement, il n'a pas non plus montré de haine, ou de contre-attaque, comme l'aurait fait un vampire, ou même une ghoul. C'est sûr qu'il est humain, je le sens, son parfum est un onguent délicat pour mes papilles, j'en bave encore. Je me redresse, mais garde mes distances, craignant qu'il ne soit un chasseur de ghoul, mon visage se voile dans l'ombre, mais mon regard rouge le distingue parfaitement.


Dernière édition par Chris Constantine le Lun 23 Mar - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 16:49

Comme un chien égaré, l'homme attaqué, il plante ses crocs pour tenter de dévorer sa proie, finalement, il ne mord plus. Il ne suffit que d'un instant pour que l'animal se calme et relâche sa prise sur sa victime. Elle a peur, elle pleure, autant que son corps criait famine. Un chien affamé peut attaquer, mais le tuer ne résoudra rien. Restant confiant, il se contentait de fixer la goule, elle hésitait, encore et encore, il ne fit que la pousser, sans chercher à lui faire mal, juste à se dégager. Une fois fait, il se releva doucement en regardant la chose, le chien, qui tremblait d'incompréhension.

« Pourquoi fuir une chose, qui, misérablement, crie famine... »

Le regardait-il de haut, si misérablement? Se prenait-il supérieur, tel un maître regardant son chien, son regard était dur et froid, plissant doucement ses yeux, on sentait à quel point il pouvait mépriser la goule face à lui. En tant normal il n'avait rien contre elle, pourtant les souvenirs, immergeants, les cauchemars, les corps étalés au sol, le faisait trembler.

« Tu as faim? Pourquoi dévorer tes cousins de race? Toi qui es créé d'humain et de vampire, pourquoi dévore-tu les tiens? Serais-tu assez idiot pour obéir misérablement à tes créateurs, ne désire pas tu la paix, pouvoir vivre naturellement, être heureux. »

Il plissait ses yeux tout en s'approchant de lui, il n'avait pas peur, en vérité il était mort de trouille, il devait rester fort, afin de le convaincre.

« Si tu as faim, j'ai de la viande animale chez moi, si tu es seul et sans travail, je peux te proposer de quoi te remplir les poches, mais si tu es trop faible pour lutter contre ce fléau, je ne peux rien faire pour toi autre que de te priver de ta vie, à toi de choisir, ce que tu désire réellement, si tu te sens capable de lutter et de vivre, enfin. »


Dernière édition par Corentin Leroy le Mar 24 Mar - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 17:12

Je sens son regard hautain se poser sur moi, un regard suffisant, la voix s'accompagnant, comme s'il connaissait tout à tout. Cet humain, avec son comportement m'a impressionné l'espace de quelques secondes, mais désormais, maintenant qu'il a parlé, il m'énerve. J'aurais dû l'achever, mais je suis encore immobilisé au sol, les bras tremblants, mes jambes refusent de m'obéir encore, bien que je sois encore sous forme ghoul.
" J'ai pas besoin de tes conseils, vieillard ! T'sais pas c'que c'est, toi, t'es humain ! J'veux pas d'ta pitié, je résisterais ! "
Cependant, il me semble que mon odorat me joue des tours. Son odeur me rappelle des souvenirs qui remonte à mon adolescence. Jusqu'à atteindre le dernier souvenir d'une personne, un lien incontestable entre cet homme et le géniteur qui m'a offert sa malédiction. Choqué par ce rappel, je me relève avec lenteur, et l'interroge en l'observant d'en dessous, vu notre différence de taille, et le scrute comme un chien méfiant, reniflant pour être certain de ne pas me tromper en interrogeant :
" P-P'pa ? "
Sur mes gardes, je me rapproche encore de lui en montrant les crocs, mais je ne viens que renifler ses manches, restant à distance néanmoins.
" T'es qui ? "


Dernière édition par Chris Constantine le Lun 23 Mar - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 17:44

Pauvre gosse, quel malheur à l'air de s'être abattu sur toi, tes origines. Ô combien as-tu du souffrir de ton passé, voué à dévorer les êtres, voué à la cruauté, les humains, qu'elles horribles personnes. Pourquoi les avoir créer, ces êtres qui souffrent, pourquoi leur avoir permit cette souffrance? Il regardait, les yeux fatigués, cette chose qui se battait contre cette bête en lui.

« Détrompe toi, petit, des êtres comme toi, j'en côtoie tous les jours, eux ont réussis à lutter, eux savent vivre... »

La bête fini par se calmer, elle semblait si surprise, si choquée, que trainait-il dans son esprit, souffrait-elle encore? Des mots léger sortirent de sa bouche. Il réagissait comme un animal, Corentin ne voyait qu'un petit chiot perdu, tremblant encore. Un petit chiot qui découvrait ce nouveau lieu, ces nouveaux gens, sa nouvelle famille et ses nouveaux repas.

« Papa? Un souvenir? »

L'animal s'approchait, il avait peur, il semblait vouloir quelque chose. Corentin ne pouvait pas se montrer sévère face à une bête aussi misérablement perdue de cette rencontre. Il se contentait alors de lui sourire, venant lui tendre une main, lui proposant de se relever.

« Je me nomme Corentin, Corentin Leroy, et toi, qui es-tu, petit? »


Dernière édition par Corentin Leroy le Mar 24 Mar - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Lun 23 Mar - 17:57

Mes yeux se rétrécissent pour lui lancer un regard sournois, tandis que je siffle d'un air menaçant. Et alors ? J'ai pas choisi ma vie, je lutte chaque jour, mais je vis, j'ai mon frère, ma mère aussi accessoirement, ils sont vivants, j'ai même un boulot et je me débrouille tant bien que mal pour m'en sortir, si seulement je n'avais pas ce fardeau génétique en plus à porter sur mes frêles épaules.
" Ah ouais ? T'as peut-être alors la solution miracle, c'est ça ? Te fous pas de moi ! "
Il me rend agressif, et en même temps, ma curiosité envers lui semble le rapprocher de moi, comme si au fond, on m'avait inculqué que je ne devais pas lui faire de mal. Je vois sa main tendue, et, boudeur, je détourne le regard, d'orgueil, refusant son aide, mais son nom me dit quelque chose, bien que ce soit trop vague.

Sa question se retourne contre moi. Je regarde de nouveau sa main tendue, hésite. Cette main est inespérée, mais accepter son aide serait vendre ma peau. En quoi puis-je lui faire confiance ? C'est comme mon identité. Je ne veux pas la donner, sinon, il me vendrait. Mais il a vu mon visage, donc c'est tout comme. Ai-je l'espoir de ne pas finir tuer d'ici quelques heures, le temps qu'il prévienne les chasseurs ? Mais il a dit qu'il en connaissait... Non, pas des comme moi, je ne peux faire confiance à personne, personne d'autre que Seven.

Pourtant, je me laisse entraîner par cette lueur d'espoir. Ma main réagit seule sans mon accord, déchirant le doute qui m'habite. Je me lève enfin en m'aidant de sa poigne et me présente lamentablement :

" On m'appelle Chris... "

Mes yeux percent les siens. J'ai déjà croisé ce regard auparavant, mais je devais être trop jeune pour m'en rappeler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Mar 24 Mar - 18:30

Pauvre petite chose perdue, pauvre être qui pleurait sa vie. Corentin tendait doucement sa main vers lui, l'observant, souriant tendrement. Il voulait le rassurer, le consoler, mais il vit peu à peu cet être reprendre des forces, l'affrontant du regard, il était déterminé, à vivre?

« Il n'y a pas de solution miracle, c'est à toi de te battre et de montrer que tu es apte, moi je peux uniquement t'aider à lutter par soutient. Veux-tu vraiment dévorer les humains »

Le premier refus ne fit pas abandonner l'humain, il était déterminé à l'aider, il s'en voulait en quelque sortes de n'avoir pu sauver son compagnon de la mort, pourtant il était incapable de faire mal de nouveaux aux gens. C'était un étrange paradoxe. S'il tuait sans froids ni lois ceux qui osaient s'attaquer à son Saekis, il était bien incapable de faire de même à un être totalement innocent de cette situation.

La gorge de l'humain s'asséchait, il plissait ses yeux, doucement, il allait fini par se résigner et retirer sa main. Pourtant, la Goule changea d'avis et l'agrippa, il ressentit alors ce regard, ce regard illuminé pleins d'espoirs. Une troisième fois dans sa vie, Corentin sentit son coeur bondir dans sa poitrine, un fin léger sourire s'afficha et il tira pour permettre à la goule de se relever.

« Tu as faim? Que dis-tu de venir au café où je travail? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Mar 24 Mar - 19:03

Je montre les dents, non pas pour sourire, mais rétorquer le profond dégoût qu'il finit par m'inspirer à me dégueuler ses trop belles paroles pleines de bonne volonté. L'amitié ? C'est pour les tafioles. Je ne suis plus un gosse qui croît en la sincérité des sentiments, mais je sais parfaitement que les hommes n'agissent que pour leur propre intérêt. Quel est son intérêt à venir m'aider ? Ca c'est une réponse que je n'ai pas envie de savoir. Tout le monde sait qu'aujourd'hui, c'est la loi du plus fort et que c'est chacun pour sa gueule.

Pourtant, du haut de mes 21 ans, je ne sais résister aux hurlements de l'enfant traumatisé qui a tout perdu le jour où il a mordu. Les paroles sont à la fois répugnantes et attirantes, un paradoxe que je connais, car il en est de même pour la viande. Je baisse le regard, m'interrogeant sur ma véritable volonté.

L'invitation me fait relever le crâne, surpris, mais je ne pouvais m'empêcher de grogner :

" Non j'ai pas faim. "

Je ne suis pas particulièrement conciliant bien que mon corps réclamait de la nature alors que je le contredisais. Mais de toute évidence, je ne peux que le nourrir de viande fraîche, je ne supporte aucune autre forme de nourriture, je peux en tomber malade - et ce n'est pas faute d'avoir essayé - et le café.

" Par contre... Si vous avez du café... Je serais pas contre. "

La boisson préféré des ghouls. Son père était un gros consommateur de café... Et cet homme sentait un peu... Ne serait-ce pas ... ?

" Hé ! Tu connais mon père ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Mar 7 Avr - 17:11

Le chiot égaré avait faim, dieu que ça se voyait. Corentin comprenait son état, il avait peur et ça se comprenait, oui, largement. Corentin connaissait ce dégoût, celui de ne pas vouloir bouffer un être humain, et pourtant, au risque de mourir, y être contraint. C'était ce dégoût que Corentin connaissait.

« Du café? Oui bien sûr! Tu veux du sucre pour Ghoul avec? »

Oui, il connaissait les goules, oui, il en a connue qu'une seule, une goule qui était si proche de sa sœur, une goule qui avait fait naître un humain, oui, un humain, enfin plutôt deux, deux jumeaux, ils étaient si mignon, Chris et Seven. Corentin s'en souvient comme si c'était hier, les enfants étaient adorable, sa sœur les aimaient tant, la voir heureuse avec cette goule rassurait le chasseur qui, de naturel, vouait sa vie à la neutralité.

Il se souvient que cette goule était au début leur cible, à son compagnon et lui même, il se rappel qu'ils le chassaient. Ils l'avaient coincés contre une ruelle, jusqu'à ce que sa sœur sorte de sa cachette pour se blottir contre la goule. Le ventre remplit, Corentin eu un sursaut, se précipitant devant l'arme de son compagnon, il se prit la balle en pleine épaule, mais au moins sa sœur et son tendre étaient en vie, il avait convaincu son compagnon de les laisser.

« Ton père...? Je ne sais pas, qui étais ton père... Non... Nous en parlerons au Café, allons y... »

Ainsi il marchait en direction de son café, tirant l'animal doucement.

« Ah, on peux passer à l'animalerie si tu veux, je dois adopter un chaton. »


Dernière édition par Corentin Leroy le Mer 8 Avr - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise
Mar 7 Avr - 20:18

La suite ici : (www)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Achevé] When the day will rise

Revenir en haut Aller en bas
 

[Achevé] When the day will rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Naruto RPG :: Rise of Shinobi
» (m.) ☆i rise up through the fire.
» Aelia de Lydes ɤ Rise and rise again until lambs becomes lions
» Rise of Mordor
» Erestor de Sybrondìl [Achevée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-