Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
Votez pour nous !1234



[Terminé] Pourquoi ? [Fye]

Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Sam 18 Nov - 17:44



Qu'est-ce que la tristesse ?

L'air glacial qui balayait les rues de l'Eden pénétrait les maigres couches de vêtement sur ses épaules. Elle sentait la piqûre du froid remonter le long de ses jambes, enserrer ses poignets et dresser ses narines durcies par le vent. Engoncée dans un manteau épais, la Sirène avait - semblait-il - respecté les conseils des infants de son hôte pour rendre une "visite protocolaire en Eden".

Les talons de ses pieds nus parcouraient silencieusement les rues. Elle ne courait pas, peu pressée de faire face aux doutes et aux questions qu'avait fait naître l'étrange "Fye".

Lointain, très lointain souvenir d'une chambre fermée, et d'un homme odorant victime de cet aigrefin. Un manipulateur sournois qui avait mouillé ses yeux clairs pour la plonger en plein marasme. Elle qui rêvait déjà de mettre la main sur la ville et de frapper à la gorge les frères de sang de Quon Peacock cherchait désormais un sens à ce micmac.

Est-ce que j'existe ?

Dans le reflet d'une vitre, elle observa le physique délicat du petit vampire. Il avait l'air machiavélique. Délicieusement mauvais, ses yeux parant ceux d'un imbécile n'ayant pas su faire meilleur usage de ses forces. Elle fit une grimace obscène à son reflet, redressa la "queue de cheval" que lui avait fait ce Manticore et qui était un fabuleux moyen de ne pas avoir ses maudits cheveux dans la figure.

Il avait catégoriquement refusé de les couper.

Foutu monde.

Pourquoi j'existe ?

Face à la porte d'entrée de "Fye", la Dame hésita un instant. Elle brûlait d'envie d'interroger ce galapiat doué pour mettre en boîte son hôte.

Ils avait discuté, la nuit dernière. Troublée, elle l'avait laissé émergé quelques heures, le temps d'ouvrir quelques plaies pour torturer une âme en colère. Il ne voulait pas qu'elle touche à son précieux petit humain.

C'est ce qu'on va voir.

Dubitative face à la poignée de porte, elle fit le tour de la bâtisse, et trouva une fenêtre qui semblait occupée. Avec la force naturelle de ce corps délicat, elle fracassa le battant droit, et entra dans une pluie de bris de verre sans prendre la peine de dire bonjour.

L'endroit était habité, mais sentait étrangement le frais. Le froid et la mort. Et quelque chose de beaucoup trop chargé en fer.

La Sirène dans le corps du Père se pencha sur une petite table de nuit, et prit entre ses doigts une statuette attirant toute l'attention d'une étrangère. Elle brillait. Elle était irrégulière. Légère et fragile. Soudain, Fye lui sembla beaucoup moins intéressant que cet objet.

Sensation qui disparut immédiatement lorsqu'elle entendit le pas léger d'un habitant dans le couloir.  

Je te tiens !



_________________


Dernière édition par Quon Peacock le Lun 8 Jan - 14:26, édité 2 fois
Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Sam 18 Nov - 19:29
Visite indésirable
Sonné de sa rencontre avec Quon – ou plutôt avec son possesseur – Fye resta enfermé dans sa chambre pendant des heures. Incapable de retenir les larmes qu’il avait refoulées pour faire bonne figure devant l’étranger, il n’avait pu que s’effondrer lorsqu’il fut rentré chez lui. Il repoussa son frère mort d’inquiétude bien sûr. Lui, le Cadutie indépendant, fort et libre avait refusé de se montrer faible face à son aîné. Ce n’est que lorsque ce dernier lui imposa sa présence qu’il avait tout déballé. Depuis sa première rencontre avec le Vampire jusqu’à celle avec l’étranger. Comme libéré d’un fardeau qu’il ignorait porter, il s’était endormi, épuisé. À son réveil, il fit comme à son habitude pour se sortir quelque chose de la tête. Il s’est noyé sous le travail. Et qui de mieux placé que Juliette pour oublier Quon ? Endosser une autre identité pour mettre la sienne de côté. Ses pensées et ses blessures remplacées par celles d’une autre.

***

Inquiet de l’état d’esprit de son frère, Ethan s’est appliqué à ne pas ennuyer son frère depuis son retour. Il ne l’avait jamais vu dans un état pareil et lui réclamer du sang chaud était probablement la dernière chose dont il avait besoin. C’est donc avec un grand verre de sang froid qu’il remonte les escaliers lorsqu’il entend le bris de glace. La porte de la terrasse, unique accès visible avec la porte du rez-de-chaussée, a sa vitre éparpillée en petit morceaux sur le sol et une odeur étrangère provient de sa chambre. Lorsqu’il ouvre la porte avec la ferme intention d’en découdre avec l’intrus qui va mettre son frère en colère par son irruption, il se fige de stupeur. Pour la première fois, il se retrouve nez à nez avec l’Homme à l’origine de sa lignée. Jamais présenté à l’Originel, il en oubli une seconde le détail qui prouve l’absence de celui-ci. Ce n’est qu’en croisant le regard bleu qu’il se rappelle les paroles de de son frère.

J’ai tout de suite vu que ces yeux clairs n’appartenaient pas à Quon.

***

La tête sous l’eau brulante de la douche, Fye repasse son escapade dans le corps de son double féminin. Les informations glanées, la nouvelle cicatrice récoltée, les rumeurs colportées. Il entend à peine le bris de glace provenant du couloir. Pas le moins du monde effrayé par un potentiel intrus, il prend le temps de sortir de la douche, de se sécher et d’enfiler un pantalon de lin sombre. Ses longs cheveux noirs en tresse humide, il trouve dans le couloir un Ethan visiblement troublé et lorsque ce dernier remarque sa présence, il ferme vivement la porte de sa chambre avec un grand sourire maladroit. Nullement dupé par le manège de son frère, c’est avec les yeux plissés de suspicion que le Cadutie s’approche.

Qu’est-ce que tu caches ?
F

E
Mais rien du tout.

Réponse trop rapide. Mensonge. Quelqu’un ou quelque chose est entré chez eux, et Ethan essaye de le lui dissimuler. Étrange, de sa part. Les bras croisés, un sourcil relevé, il fixe son aîné avec l’air implacable du père qui demande une explication à son fils pour une bêtise qu’il aurait commise. Que l’autre poireaute ou pas pendant ce temps-là, il n’en a rien à faire. Il ne le connaît sans doute pas et n’a aucune envie de le rencontrer.

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Dim 19 Nov - 9:27



Les yeux posés sur la poignée de la porte, la Sirène était troublée. Elle avait vu un Fye, plus pâle et moins odorant. Est-ce que c'était un genre de double ? Comme ces cellules qui se reproduisaient seules. Ou bien "Fye" était un produit de consommation disponible en plusieurs exemplaires.

Toi qui te vantes de ne désirer que le meilleur...

Mais quand même. Il l'avait enfermée. Elle ne bougeait pas, penchée sur le mécanisme. Les poignées de porte étaient beaucoup trop complexes à utiliser. Il fallait les tourner, les abaisser, les pousser, les actionner, les faire coulisser. Ils ne pouvaient pas se contenter de laisser les portes ouvertes ? En grognant intérieurement sur sa captivité, elle tendit l'oreille.

Deux Fye.

Saperlotte.

La Sirène : Si vous ne m'ouvrez pas, je passe par la porte comme je suis passée par la fenêtre.

En cassant tout sur son passage. Elle avait trop de questions et de curiosité pour cet étrange sorcier. Les portes et les fenêtres n'arrêteraient pas une entité antique avide de connaissances.

Patiente, proche du but, elle se détourna de la porte, et s'assit sur un lit en chantonnant Fever.

L'ubuesque lui donnait des envies de cabaret.



_________________
Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Lun 20 Nov - 14:07
Coutoisie impolie
La voix qui s’élève de derrière la porte lui fait louper un battement de cœur. Il la reconnaîtrait entre mille. Cependant, il sait déjà que ce n’est pas Quon qui se trouve dans l’autre pièce. Le petit Vampire, bien qu’il ne fasse toujours que ce qu’il lui plait, reste une personne civilisée. Il serait rentré par la porte d’entrée et sans casser quoi que ce soit. Même s’il n’aurait probablement pas frappé et ce serait invité tout seul à l’intérieur.

Avec un soupire et un petit sourire, il passe le dos de sa main sur la joue de son frère en un geste attendri. Son aîné cherche encore à le protéger après toutes ses années. Après tout ce qu’il l’a vu endurer. Même protégé par sa Marque, Fye reste son petit frère et bien que son corps soit rendu bien plus résistant que le commun des mortels, son cœur n’en est pas moins atteignable. Et lui seul sait à quel point il peut être fragile.

Sans un mot pour son frère, il ouvre alors la porte sur un petit Vampire gentiment assis sur le lit.  Son sourire a disparu et c’est avec un visage sans émotion apparente qu’il s’adresse à l’étranger.

J’ai une porte d’entrée, tu sais. Tu peux y frapper pour qu’on vienne t’ouvrir. Sans rien démolir.
F

S’il fait de son mieux pour ne rien montrer, voir le petit Vampire avec les yeux d’un autre lui retourne l’estomac. Il avait presque espéré ne jamais le revoir. Il aurait presque prié pour qu’on lui rende son petit vampire. Le cœur serré, il met les mains dans ses poches en faisant de son mieux pour paraître décontracté.

Je ne me rappelle pas t’avoir invité chez moi. Je peux savoir pourquoi tu es là ?
F

Ethan reste prudemment en arrière, le regard fixé sur l’invité surprise. Il connaît la réputation de son Père et les rumeurs d’un changement de personnalité radical chez l’Immortel ne lui ont pas échappées. La paille entre les dents, il est attentif, prêt à intervenir au moindre signe de menace. Même s’il n’a pas la moindre chance face à l’Originel.

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Mar 21 Nov - 11:49



Frapper et démolir étaient synonymes pour l'entité sondant le nouvel arrivant. Elle n'avait pas halluciné, deux Fye étaient bien ici, avec elle. Avec un curieux regard sur le côté, elle vérifia que la pièce n'en cachait pas d'autres. Derrière le lit ? Ou une de ces étranges décorations ? Deux. Un sorcier, et l'autre vampire - à l'odeur.

La curiosité lui piquant les entrailles, la Dame des eaux se redressa et dilata ses narines. L'odeur ferreuse du sang malade de Fye lui noua étrangement la gorge. Il y avait une émotion non identifiée lorsqu'elle se trouvait en sa présence. Qu'est-ce que c'était que ce capharnaüm ? La colère, la jouissance, la puissance... Elle connaissait ces sensations.

Mais la houle douloureuse qui remontait le long de sa poitrine n'avait rien à voir avec tout ça. Quon l'avait laissée sortir, et elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire cette fois-ci. Contrariée, elle plissa le nez et donna un mouvement de menton en direction de la porte.

La Sirène : Si tu ne veux pas que je casse, laisse les portes ouvertes.

L'arlequin étrange qui avait ouvert en grand les portes de l'église avait lui aussi cassé l'ouverture de la porte. C'était bien la preuve que les poignées étaient un instrument de torture, non ? En regrettant le temps béni où les loquets étaient la norme, la créature passa devant l'objet de ses curiosités pour faire face à l'autre Fye. La sensation vibrante de puissance la réchauffa de l'intérieur.

C'était une branche lointaine de son arbre, ancrée jusque dans sa chair. La tendresse du Père pour ses Infants la submergea un moment. Elle eut un regard attendri et sévère, scrutateur pour cette petite pomme tombée au pied du mauvais arbre. Qu'est-ce qu'il fichait ici, celui-là ? Fye était encore jeune. Il n'avait pas de vampire pour le chaperonner ?

La Sirène : Par quelle diablerie tu expliques t'être dédoublé, Fye ?

Est-ce qu'il en existe une autre comme moi quelque part ?

Penchée si près que l'espace personnel de Fye le second était restreint à un battement de cils, elle plissa les paupières. Les différences étaient minimes. Si peu remarquables qu'elle devait régulièrement tourner la tête pour trouver les sept erreurs.

La Sirène : J'ai suivi l'odeur du sel.

Cette curieuse fragrance attachée au visage du Cadutie qu'il tentait de dissimuler lorsqu'il l'avait laissée au Stoker. Il la portait encore sur lui. Puissante et intense, elle envahissait si rapidement un humain qu'il semblait troublé.

Elle comprenait. Se faire happer par une vague n'était jamais agréable. Alors une vague que même elle ne pouvait pas voir.

La Dame tendit la main pour toucher la peau fraîche de son Fils, et le rapprocha d'elle pour lui offrir un abri. C'était ce qu'elle avait vu faire. Quon l'avait appelée pour des paroles réconfortantes et débordantes d'hypocrisie. Tout ira bien. Je veille sur chacun d'entre vous.

Menteur.



_________________
Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Mar 21 Nov - 13:57
Jalousie
A mesure que l’étranger s’approche d’Ethan, celui-ci se crispe. N’ayant jamais rencontré d’Originel, la proximité avec son Père est déconcertante. Effrayante même. Partagé entre peur et surprise, il reste figé. Alors quand celui-ci le prend dans ses bras, il ne peut rien faire d’autre qu’ouvrir la bouche d’effarement. L’attitude de l’étranger n’est conforme ni à Quon, ni à celui qui a pris sa place. Fye observe la scène en silence. D’abord avec un brin de jalousie. C’était presque comme se voir dans une scène à laquelle il ne pouvait pas prendre part. Un autre que lui, dans les bras d’un autre que Quon. Avec des corps identiques.
Avec un effort visible, le jeune Vampire déglutit difficilement avant de réussir à balbutier un seul mot.

E
P-Père ?

Fye met une seconde avant d’enregistrer l‘information. Quon. Le Père d’Ethan. Le Cadutie n’a jamais parlé à l’Originel du Vampire, pas en tant que tel en tout cas, et il ignorait même qu’il faisait partie de sa lignée. Le sentiment de jalousie enfle un peu plus dans sa poitrine.  Le Cadutie réagit le premier, un peu brusquement. Il attrape la main de la petite créature et l’écarte de son frère, visiblement contrarié, alors que ce dernier n’ose même plus porter la paille à ses lèvres.

Ethan est mon frère jumeau.
F

Et il possède un lien avec le petit Vampire qu’il n’aura jamais. La pensée lui fait pincer les lèvres alors qu’il évite obstinément le regard de son ainé. A moins que… à moins qu’il ne le change. Pour la première fois, l’idée lui traverse sérieusement l’esprit. Devenir Vampire. Il l’avait déjà envisagé pour échapper à un mariage arrangé par ses parents. Mais cette fois, c’est dans un but purement égoïste. Avoir quelque chose que lui seul pourrait partager avec l’Originel. Quelque chose de plus puissant que le lien de Patriarche qui unit l’Originel et son frère. D’un coup, le rouge lui monte aux joues et il détourne le regard en lâchant la main de l’étranger.

Quel prétentieux de penser qu’il voudrait partager son éternité avec moi.

Ça ne me dit pas ce que tu fais ici.
F

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Jeu 23 Nov - 18:02



Frère jumeau. Curieuse de comprendre comment deux embryons identiques avaient pu grandir au coeur de la même matrice, la Sirène dévisagea un moment de plus le vampire. Un moment de trop sans doute. Elle sentit l'âme tourmentée du propriétaire de son corps s'agiter. La main portée sur son ventre, comme pour se calmer d'une indigestion, elle releva le menton.

La Sirène : Je suis venue te voir.

C'était Fye qu'elle avait cherché à travers toute la ville. La réputation de Quon Peacock l'avait protégée dans sa croisade pour la vérité. Les membres luxés et les côtes cassées par ses interrogatoires éloquents l'avaient rapidement menée à cette... fenêtre.

La lèvre mordillée par réflexe, la Dame des eaux contourna Fye en laissant dans son sillage une caresse le long de ses reins. Il ne voulait pas qu'elle le touche ?

Je vais me gêner.

La Sirène : Tu seras soulagé d'apprendre qu'il est toujours là. Il n'est pas franchement content. Je dirais même qu'il se démène comme un diable pour sortir...

Le rire métallique et scintillant de la créature céda place à un regard mauvais. Elle était beaucoup trop curieuse de comprendre pour laisser sa place. Trop tôt. Trop vite. Elle n'en avait pas fini avec Fye.

La Sirène : Son départ t'a troublé. Oh je comprends. Lui-même est tout retourné. Il ressent une intense... frustration.

Le regard lumineux et luisant, elle dévisagea l'infant de sa lignée. L'aura aqueuse du pouvoir en sa possession, elle joua sur la corde de la fratrie.

La Sirène : Attrape-le. Qu'il ne puisse pas bouger.

On lui servait le piège, l'appât et la proie sur un plateau d'argent. Elle n'allait pas se retenir d'y croquer à pleines dents.


Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Ven 24 Nov - 13:47
Jouer avec l'eau
Le gobelet à demi vidé de sang tombe à terre, éclaboussant les murs blancs de son contenu carmin. Sans que Fye ne se débatte, Ethan lui bloque les bras dans le dos et l’immobilise. Fye a déjà vu le petit Vampire faire usage de son Pouvoir et il le soupçonne d’en avoir déjà usé sur lui. Il sait que le combattre ne sert à rien. Déjà parce qu’il n’y peut rien, ensuite parce qu’il n’en a pas la force. Durant le processus où son frère l’immobilise, Fye regarde l’étranger avec un petit sourire, un sourcil haussé.

Voilà une façon bien surprenante de traiter son hôte.

Fye est ainsi fait que peu de chose lui font peur. Mourir ? Non. Souffrir ? Non plus, il aime plutôt ça jusqu’à un certain degré. Perdre un proche, peut être. Même s’ils se comptent sur les doigts de la main. La position de vulnérabilité dans laquelle il est ne fait rien d’autre que l’amuser.

Si tu veux quelque chose, il te suffit de demander, tu sais. Je ne sais pas ce que tu as derrière la tête, mais ça ne m'a pas l'air plus déplaisant que ça.

En réponse au regard mauvais qu’il lui a lancé plus tôt, il lui retourne un sourire insolent, à la limite de l’insultant. Lui qui n’existe qu’à travers Quon, qui ne peut prendre sa place qu’occasionnellement, qui semble véritablement frustré de n’avoir droit qu’à la seconde place en permanence, n’appréciera probablement pas ses paroles. D’autant plus qu’il semble avoir un ego au moins aussi gros que celui de l’Originel. Il en rit d’avance.

Après tout, je ne peux rien lui refuser…

Recevoir des bisous et des câlins ne ressemblerait pas vraiment à l’étranger. La violence à plutôt l’air d’être son mode de communication principal. Pourtant, la perspective de se faire battre à mort, de se faire vider de son sang ou tout simplement de se faire tuer ne l’inquiète pas plus que ça. Il en frémirait presque.

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Ven 24 Nov - 18:26



L'allusion évidente et inutile du partage de la chair avec l'étrange humain ne lui fit même pas lever un sourcil. En silence, parfaitement calme et cachée derrière un masque de neutralité, la Sirène sondait du regard sa drôle de proie. Quel genre d'oiseau se réjouissait de tomber entre les griffes d'un gros chat ?  

Concentrée sur les différences minimes entre Fye et son frère jumeau, la Sirène oublia un moment ce pour quoi elle était ici. Si lui avait pu se reproduire depuis l'embryon, est-ce que l'esprit de Quon Peacock avait fait naître des soeurs ? Elle devait creuser la question, intriguée par les pouvoirs de Discorde et d'Ombre des autres Originels.

Nyx, Eris. Et elle. Qui était-elle ?

Le nez relevé, la figure pâle du vampire démaquillé se glissa près de son hôte. La poigne ferme et incroyablement douce de la curieuse passa le long de la joue, de l'épaule de sa friandise. Quel genre de relation pouvaient nouer Quon Peacock et un Cadutie arrogant ? Il ne semblait avoir peur de rien, défier quiconque de lui faire du mal. C'était un agacement divin, une forte tête à appuyer dans l'eau.

Elle l'appréciait, un peu. Avec plus de cruauté et moins de précautions, il aurait même pu être séduisant.

La Sirène : Dis-moi ce qui t'intéresse tant chez lui. Tout le monde semble craindre Quon Peacock. Mais au-delà de son caractère...

Personne ne s'accordait sur les raisons. Elle savait qu'il avait une longue lignée marchande. Elle avait été témoin de certaines de ses manipulations. A la surface de son esprit lorsqu'il l'invoquait, elle avait vu. Les tromperies. Les guerres intestines. La jalousie dévorante du petit dernier envers ses aînés. Ce sang versé plusieurs fois dans de petits flacons.

Alors, lui qui avait tout...

Grâce à elle. Grâce à son pouvoir. Grâce à ce qu'elle lui offrait. Lui qui lui prenait sans jamais rien rendre,  qu'avait-il de si exceptionnel ?

La Sirène : Tu ne sembles pas si spécial. A peine plus en colère qu'un charton bravache. Que veux-tu à Quon Peacock, Fye Merkelová ?

Grigore. Son infant le plus jeune. Un sale emmerdeur, une raclure qu'elle avait du mater violemment. Ses doigts portaient encore le goût de ses contusions lorsqu'elle les portait à sa bouche. Il nous pouvaient être que de la même famille. Une branche pourrie par l'ego et l'égoïsme.

Et il se pensait supérieur à elle ?

Billevesées.

C'était plus qu'une histoire de chair. Bien plus qu'une fraternité. Elle qui habitait ce corps depuis ses premières ébauches de conscience connaissait les réactions de Quon. Il était aussi assorti à ce raton à frange que des chaussettes et une paire de tongs. Sourcils froncés, la Dame des eaux se rapprocha un peu plus, prit entre ses mains le visage du sorcier. Les yeux vibrants de lumières sondèrent un instant ce visage juvénile.

La Sirène : Qu'as-tu fait pour le perturber tant ?


_________________
Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Lun 27 Nov - 14:04
A coeur ouvert
Le Pouvoir de l’étranger veut lui délier la langue. Qu’il réponde à ses questions alors que rien de tout ça ne le regarde. Devant Ethan, qui plus est. Devoir se livrer de la sorte sans rien laisser au hasard à un arrière-goût amer. Sa colère monte face à son impuissance à lui résister. Et pourtant, il tient bon. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Et il explose de colère. Il essaie en vain de se défaire de la poigne de son frère en lâchant un chapelet d’injures peu gracieux.

Tu fais chier avec ton Pouvoir ! Tu veux savoir ce que je lui ai fait, mais je n’en sais rien et je te l’ai déjà dit !


Avec un cri de frustration et un regard noir pour la petite créature, il cesse de se débattre. Ses questions n’ont pas toutes été répondues et il sait que le Pouvoir ne le laissera pas y échapper. Les yeux fermés pour ne pas avoir à l’affronter, il baisse la tête, le visage en partie dissimulé par ses cheveux encore humides. Comme si cela suffirait à cacher tout ce qu’il est forcé à dire. Lui même commence à peine à comprendre ce qu’il ressent et son arrogance lui fait une boule à l’estomac. Par peur. La peur d’être ridiculisé, rejeté, brisé. La voix basse, chargé d’émotion, il se résigne à tout lâcher.

Tout le monde ne connaît pas Quon. Moi même je ne le connais que très peu et pourtant j’ai l’impression que les imbéciles qui l‘entourent ne le voient même pas. Ils n’ont aucune idée de qui est Quon Peacock. Pourtant, il suffit de l’observer et regarder ce qu’il y a derrière ses actes et ses paroles, aussi violentes soient-elles.


Lentement, il relève la tête pour regarder l’étranger dans les yeux. Plus aucune animosité n’y transparait. Just un calme à la limite de la tristesse, comme s’il savait que ses paroles ne seraient ni entendues par le Vampire, ni comprises par celui qui occupe son corps. Il va se faire violence et le seul qui comprendra le fond de ses paroles, c’est son frère. Et il sait déjà qu’il fera tout pour l’écarter de son Père.

J’aime sa cruauté comme sa tendresse. Sa violence comme sa douceur. Ses caprices comme sa compassion. Son égoïsme comme sa générosité. Les autres veulent s’attirer les bonnes grâces du Baron Rouge. Je veux juste être près de Quon. Tout ce que je veux juste qu’il revienne… le revoir une dernière fois… Qu’il me dise ce que j’ai fait de mal pour essayer de réparer l’erreur que j’ai pu faire.


Les joues rosées de gêne, il baisse les yeux.

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Lun 27 Nov - 21:53



Il ne savait pas.

Une maigre déception traversa la poitrine de la Dame. Un éclair de résignation qui disparut en entendant les tripes de ce garçons s'exprimer pour lui. Frustration. Chacun son tour, l'un et l'autre oscillaient le long de la maigre ligne de la colère.

Elle savait que Quon avait traversé une tempête mentale, mais n'aurait jamais espéré qu'un autre vive la même douleur. C'était délicieux. Un met délicat dont elle savourait chaque miette. Son prisonnier était bavard, en fin de compte.

Tout le monde ne connaît pas Quon.

Il parlait de lui comme de quelqu'un de cher. Quelqu'un qui l'avait marqué, au-delà des fines cicatrices qu'elle détectait. Ces morsures étaient beaucoup trop délicates pour être celles de son hôte. Lui se nourrissait comme un sauvageon. Il était si contenu. D'un coincé...

Le chaos et la manipulation l'avaient repu un moment, mais maintenant qu'il vieillissait, il devenait presque raisonnable. Sa sensiblerie envers sa progéniture n'était plus à prouver, et elle-même se retrouvait invoquée pour des raisons futiles.

Comme donner une leçon à ses infants.

La Sirène : Quelles émotions saugrenues...

Aimer tout et son contraire. Elle n'avait été qu'un outils depuis ses prémisses, et pourtant elle pouvait comprendre. Fye appréciait les angles tranchés de la personnalité de son hôte. Elle préférait l'être cruel, violent et sans compassion au Père responsable et magnanime. Il lui avait offert un glorieux massacre de sa propre famille lors de son premier Eveil...

Quel souvenir merveilleux.

La Sirène : Pitié. N'abîme pas encore ton canal lacrymal.

Les joues roses, la petite voix, elle connaissait assez les défauts humains pour anticiper le nez morveux et les sanglots. Il se mettait dans un état incroyable pour un si petit être. Ce n'était pourtant pas quelqu'un de sa famille.

Même pas son Père.

Dubitative, la Sirène plonga son regard clair dans celui de l'infant, puis revint sur son jumeau. Pauvre petite chose secouée. Si Quon avait ressenti ce genre de secousse, cela l'aurait sans doute ébranlé.

La Sirène : Il aurait pu te posséder comme tout le reste. Il n'y a pas de quoi en faire un...

Drame.

La claque mentale qu'elle reçut la laissa coite. Le visage de l'originel se figea, ses yeux s'écarquillèrent. C'était ça.

Le picotement acide de ses joues tira son rictus vers le haut. Elle sentit sa poitrine se soulever, son corps se tendre. Secouée de spasmes incontrôlables, la réaction à l'absurde fut un rire incontrôlable qui la poussa sur le bord du lit. Elle darda ses yeux fous sur le jeune homme.

La Sirène : Quon Peacock capable d'autre chose qu'un désir égoïste.

Négligemment, sa tête nia l'évidence. Elle comprenait maintenant. L'église du repenti. L'arlequin accusateur. La mélancolie de sa propre venue. Pas de colère, pas de vengeance, juste un immense vide dépressif où elle se questionnait sur sa propre existence.

Le reste coulait de source.

La Sirène : Tu es si jeune. Si impétueux. Et si fragile. Tu ne vis pas dans le manoir de tous ces dégénérés. Un rebelle, hm ?

Exactement le genre d'insupportable petit chéri qu'adorait tant Quon. Le mouton noir à mater qui finissait par lui faire du charme. Elle croisa, décroisa les jambes. Penchée sur son poing, elle se passait la langue le long des crocs.

La Sirène : Je pourrais te créer moi-même. Je n'ai pas pratiqué depuis longtemps mais, bon...

Elle haussa les épaules, songeant à l'atroce souffrance que causerait à Quon de savoir que son Fye adoré était devenu son infant en son absence.

Et sa mort aurait exactement le même effet.

Calculatrice, la Dame observa un instant son joli tableau.

La Sirène : La vie est courte. Plus courte encore pour les dégénérés de ton espèce. Comment comptes-tu vivre, Fye Merkelová ?

Elle se leva, se déplaçant à vitesse irréelle, écarta l'infant et saisit son frère à la gorge. Le plaquant d'une poigne ferme contre le mur, elle s'assura que ses pieds touchaient toujours le sol.

La Sirène : Préfères-tu une vie prompte et solitaire ou l'éternité que nous avons à offrir ?


Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Mar 28 Nov - 13:58
Sans Marque
Le Cadutie accuse le coup sous le regard d’un Ethan visiblement désespéré par son impuissance. Le Vampire reste à l’écart, partagé entre l’envie d’intervenir et la peur de la colère de son frère si jamais il essaye. Il n’a jamais apprécié qu’on se mêle de ses affaires, aussi mortelles soient-elles. Fye, aussi confiant qu’à son habitude, reste calme et s’autorise même un sourire. La question aurait pu être posée sans Pouvoir. Il y aurait répondu de la même manière.

Peu importe que ma vie soit courte ou longue. Tout ce qui compte c’est ce que j’en fais. Je vis comme je l’entend. Selon mes règles. Ethan. Retires ta Marque.
F


Le Vampire écarquille les yeux de stupeur. Sa Marque a déjà sauvé son frère plus d’une fois et il ne s’était jamais imaginé la lui retirer avant sa mort. L’idée même le terrifie, car s’il perd sa protection, rien ne pourra l’empêcher de mourir. Et ça, il ne le supporterait pas. La voix tremblante, Ethan fait un pas hésitant en avant, secouant faiblement la tête.

E
Fye… non…


Le regard lancé par le Cadutie fige le Vampire sur place qui recule aussitôt. Alors qu’il le supplie silencieusement de revenir sur sa demande, Fye ne cille pas, plus têtu qu’une mule. Alors le Vampire cède. Il vient placer une main tremblante au bas du dos du Cadutie et la retire aussitôt, faisant de son mieux pour rester le plus loin possible de l'Originel. Fye sent la chaleur qui en émane habituellement disparaître et après une grande inspiration, il fixe un regard aussi déterminé qu’amusé dans le bleu des yeux de l’étranger.

Maintenant, c’est à toi de voir. Tu peux me changer et ainsi priver Quon de ce plaisir. Tu peux me laisser en vie et le priver de ma présence. Comme c’est moi qui l’ai fait partir, il y a aussi des chances que ce soit moi qui le fasse revenir, et j’ai le sentiment que tu n’as pas envie de lui rendre sa place. Tu peux aussi me tuer bien sûr, mais je le vivrais plutôt mal.
F


Un pari risqué. Il pourrait bien mourir, là, dans son couloir, comme un imbécile. Dans tous les cas, il pourrait avancer. S’il part, il pourra se faire une raison et faire de son mieux pour se sortir le petit Vampire de la tête. S’il le change, il pourra attendre patiemment qu’il refasse surface sans se soucier des années qui passent. S’il le tue… rien de tout ça ne sera plus son problème.

_________________
Quon Peacock
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 17/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Vampire Originel

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Jeu 30 Nov - 13:25



Les pupilles dilatées par le désir, la gorge sèche d'anticipation, elle se tenait parfaitement immobile. Sans un regard pour l'infant, elle restait figée, la main autour de la gorge du Cadutie. La Sirène, menton levé vers le haut, calculait toutes les opportunités offertes par cette nouvelle information.

Il n'avait pas peur de mourrir. Il n'avait aucun désir de vivre. Le paradoxe douloureux de l'absence de considération pour sa propre vie créait une tempête entre ses tempes.

Lorsqu'elle tourna la tête en direction d'Ethan, ce fut pour afficher un rictus déplaisant. La moue diabolique de la créature suivit le chemin d'un frère à l'autre. Il y avait un moyen de s'imposer à Fye d'une façon tout à fait désagréable et de répondre à ses questions existencielles.

Avec un geste sec et sans négociation, la Dame mordit brutalement son propre poignet. Le filet carmin dégoulina le long de son menton. Le bruit de succion appuyé remplit sa bouche d'hémogobine. Elle ne pouvait plus parler sans l'éclabousser.

Aussi se passa-t-elle de mots.

Ecrasée contre le corps du sorcier, elle écorcha ses lèvres pour le forcer à ouvrir la bouche déversant contre sa langue le précieux sang de son hôte.

Les doigts délicats fermèrent la bouche, pincèrent le nez. Il n'était pas question qu'il l'éclabousse. Elle patienta de longues secondes, jusqu'à s'assurer que Fye n'en laisse pas une goutte.

La Sirène : Profite de ton propre paradoxe.

Le sourire taché de rouge fut masqué par une langue gourmande, réclamant chaque parcelle de son propre sang resté sur ses lèvres. Plus sale qu'un bambin dévorant sa pitance avec les doigts, La Sirène laissa l'éclat de ses yeux bleutés balayer les deux jumeaux.

En existe-t-il d'autres comme moi ?

La Sirène : Je reviendrai, Fye. Les fleurs les plus capricieuses nécessitent un entretien régulier.

Une orchidée. C'était une de ces plantes prétentieuses, qui avaient besoin de chaleur, mais pas trop. De soleil, mais pas trop. D'eau, mais pas trop. Celles qu'il fallait bichonner et prier pour espérer en voir la corolle.

Ah tu l'as bien choisi.

Le nez retroussé par le dégoût, elle claqua ses mains de chaque côté du visage du sorcier, lui adressa un dernier rictus.

Elle le tuerait.

Mais pas tout de suite.



_________________
Fye Merkelová
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Cadutie d'Entropie

MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   Ven 1 Déc - 13:46
Descente au enfers
Il ne faut pas longtemps pour que le sang de l’Originel vienne déformer sens sens. Lui qui avait toujours pris soin de ne pas toucher au Lacrimosa vient d’en avaler une bonne quantité, pur et ancien. De quoi vous arracher la tête en deux secondes. Alors qu’il lutte pour garder un minimum d’ordre dans ses pensées, il éclate d’un rire incontrôlable, à la limite de l’hystérique. Tout autour de lui est trop fort. Les bruits, les sensations, la lumière, son propre rire. Soudain, il se fige pour aller à la rencontre du regard de l’étranger.

Mon propre paradoxe ? Tu t’es regardé ? Tu dis être dissocié de Quon et pourtant tu es aussi dépendant de lui que lui de toi. Tu existes parce qu’il a besoin de toi. Le jour ou ce ne sera plus le cas, tu disparaitras. Comme nous tous.
F

Le Lacrimosa est ainsi fait que le commun des mortels acquiert les capacités du Vampire donneur. Force, vitesse, résistance… Pouvoir. Autant d’effets secondaires pour une drogue qui brouille le sens de la réalité. C’est à ce moment là que sa vision décide de lui jouer un nouveau tour. Pendant un instant, l’étranger disparaît. Ces yeux noirs ont repris leur éclat et c’est sans réaliser l’illusion qu’il attrape le petit corps pour le serrer contre lui, une joie impossible à dissimuler illuminant son visage. Lorsqu’il s’écarte en prenant le joli visage dans ses mains, l’étranger est à nouveau là. Pendant une seconde, il se croit devenu complètement fou, oubliant jusqu’à ce qu’il fait ici. Une vague de lucidité s’en vient, puis s’en va, juste assez longtemps pour lui ancrer une idée ridicule dans la tête. Par instinct ou par hasard, il parvient à canaliser le Pouvoir qui lui a été offert.

Tu vas contacter Quon dès que possible et tu vas lui faire passer un message de ma part. Je l’attendrais jusqu’à ma mort, et même au delà s’il le faut.
F

Sans un mot de plus, il se détourne et entre dans l’autre chambre en claquant la porte. La force inhumaine qui l’habite fait tomber un morceau de bois du chambranle, manquant d’assommer Ethan qui l’avait suivi de près. Ce dernier a à peine le temps de lever la main pour frapper légèrement à la porte que la voix du Cadutie chargée d’un Pouvoir qu’il ne contrôle pas retentit de l’autre côté.

FICHEZ-MOI LA PAIX !
F

Fye, allongé sur son grand lit vide, oscille entre éclats de rires et gros sanglots, incapable de différencier la réalité de l’illusion. La tête dans les mains, il attend la rechute qui sera sans doute aussi violente que le reste, si ce n’est plus.

_________________
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Pourquoi ? [Fye]   
[Terminé] Pourquoi ? [Fye]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Pourquoi ai-je toujours besoin des autres pour m'en sortir ? [Pv Sirius]
» Pourquoi tu pleures sméagol ? [DC Terminé]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)

-
Sauter vers:  

Nos amis

Meiland