Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Annexe - Les Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Creatorem

Admin

avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 16/03/2015

MessageSujet: Annexe - Les Vampires
Lun 16 Mar - 19:48


Annexe des Vampires


Qui ? Où ? Quand ? Comment ? Vous saurez tout...


Navigation rapide : Origine Création Pouvoirs Typologie


Origine




   « Ce n'est pas l'abandon de la Mort
   Pas plus que ce n'est le souffle de la Vie.
   C'est un chant funèbre,
   L'Interlude musical entre la Vie et la Mort
   Qu'est ce Requiem...
»

L’origine des vampires est assez sombre, aujourd’hui encore. Même les principaux intéressés ne sont pas sûrs. Seuls les vieux, très vieux représentant de cette espèce, connaissent quelques bribes d’origine. Et si l’on met tout cela bout à bout…

Vous partirez du sempiternel « au commencement, Creatorem créa les cieux et la terre ». On vous racontera chacun des jours de la création, jusqu’à la naissance d’Adam et d’Eve. Vous entendrez parler de comment Eve a croqué la pomme, et comment elle s’est fait bannir de l’Eden, avec Adam. On vous expliquera, également, comment, à cause de cela, les femmes enfantent dans la douleur.

Et comment elle mit au monde Caïn et Abel.

Et nous y sommes.

Caïn et Abel, les deux premiers frères. L’ainé devint cultivateur. Le cadet, berger. Au bout d’un certain temps, Caïn présenta des produits de la terre en offrande à l’Éternel. De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, et en offrit les meilleurs morceaux. L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande, mais pas sur Caïn ni la sienne.

Caïn se mit dans une grande colère et son visage s’assombrit. Creatorem dit à Caïn : « Pourquoi te mets-tu en colère, et pourquoi ton visage est-il sombre ? Si tu agis bien, tu le relèveras. Mais si tu n'agis pas bien, le péché est tapi à ta porte : son désir se porte vers toi, mais toi, maîtrise-le ! ». Mais Caïn, lui, emmena son frère dans les champs. Et une fois arrivé, il se jeta sur lui. Et le tua.

Ainsi eu lieu le premier meurtre de l’humanité. Mais l’histoire ne s’arrête bien évidement pas là. Le Créateur lui dit : « Maintenant, tu es maudit et chassé loin du sol qui a bu le sang de ton frère versé par ta main. Lorsque tu cultiveras le sol, il te refusera désormais ses produits, tu seras errant et fugitif sur la terre. »

Ainsi Caïn commença à vivre sa descente en enfer.

Les jours passèrent. Et il se rendit compte que la terre se refusait effectivement à lui. Et que, lorsqu’il cherchait à manger quelque fruit ou produit de la terre que ce soit, il ne le pouvait. De même qu’il ne pouvait plus supporter les rayons du soleil, sa lumière. Il était voué à vivre, tapis dans l’obscurité, et à se repaître du sang qu’il avait fait couler.

Il enfanta, par la suite, d’Hénoch, le deuxième vampire que l’humanité connu. Et c’est ainsi, que naquirent les premiers vampires… Les originels.

Création d'un vampire


Nombreux humains, et même Ghouls, sont curieux à ce sujet : comment un vampire en engendre un autre. La réponse est relativement simple.

Non, ils ne possèdent pas de poison, ou quelque chose s'y apparentant, dans les canines, comme les serpents. D'ailleurs, tous les vampires n'ont pas de canines pointues, non plus. Non, la seule manière de créer un vampire, c'est de vider sa victime de son sang, pour le remplacer par le sien.

Le corps humain subit alors une sorte de mort, violente, et douloureuse. Ce processus primordial élimine les plus faibles. Nombreux sont ceux qui n'y survivent pas...

Pour ceux qui réussissent, les changement physiques se font immédiatement. Les yeux prennent une teinte beaucoup plus claire, presque translucide. De l'eau, de l'ambre, du jade, ou de l'étain. Des yeux très clairs, donc, à la pupille fine, sombre, et transperçante. Des yeux qui, lorsque le vampire est tenaillé par la soif, se teintent de rouge. Les dents se font plus acérées. Pas forcément pointues, mais acérées. Les ongles deviennent aussi durs et acérés que des lames de rasoirs.

Il ne faut pas s’ôter de la tête que les vampires sont des chasseurs. Des créatures nées du meurtre original, pour continuer de faire couler le sang, et s'en nourrir. Tout en eux est digne des plus grands prédateurs.

Des corps fins, délicat, des démarches souples... et pourtant, en eux, sommeil une force inimaginable à première vue.

Pouvoirs et faiblesses


Les vampires, contrairement aux goules, sont des créatures légendaires, nées de manière... divine. Ce n'est pas par l'intervention de l'Homme, qu'elles ont vu le jour. Aussi possèdent-elles des pouvoirs, et des capacités physiques plus élevées que la norme.

En effet, les vampires qui possèdent toujours la capacité de voir -car un humain aveugle transformé en vampire, reste malheureusement aveugle- ont une vue plus performante que les humains. Leur odorat est décuplé par dix, leur ouïe est beaucoup plus fine, quant au toucher, il est plus précis.

Chaque vampire à un don qui lui est propre. Si le domaine de ce don peut être semblable à celui d'un autre vampire, le don en lui même sera différent. Par exemple, deux vampires pouvant manipuler le feu ne pourront pas le faire dans les mêmes circonstances, les mêmes quantités, ou de la même manière. L'un pourrait créer des boules de feu, et les utiliser comme arme, l'autre devra absolument se servir d'un feu d'ores et déjà existant pour pouvoir le manipuler. Quant au troisième, il ne possèdera, par exemple, qu'une résistance à celui-ci.

Veuillez vous référer à la liste des pouvoirs déjà pris.

Mais comme sur Terre, rien n'est parfait, les vampires possèdent également des faiblesses. Si leur ouïe est fine, certaines fréquence les déstabilisent, et parfois, peuvent leur faire perdre leurs moyens, ou connaissance.

Pour la majorité des vampires, exceptés quelques rares spécimen dont les métaux sont le domaine de pouvoir, l'argent est un fléau. Ils ne peuvent entrer en contact avec, cela leur brûle la peau, leur infligeant une immense douleur.

Si l'ail les incommode de par son odeur, il n'a, en réalité, pas plus d'effet sur eux que le crucifix ou l'eau bénite. Ils peuvent entrer dans les lieux saints, sans se mettre à pleurer de larmes de sang, ou partir en poussière.

S'ils n'ont jamais tolérés la lumière du soleil, celle artificielle des néons ne les dérange pas vraiment. Sauf ceux qui ont toujours vécus dans l'obscurité, et qui ont du mal à habituer leur rétine à la luminosité.

Pour tuer un vampire, la bonne vieille méthode est la plus efficace : on leur enfonce un pieux dans le cœur, on leur coupe la tête, et on brûle les reste.

Typologie des vampires


Il faut bien garder en tête que, comme tout humain, chaque vampire est différent. Pour autant, on peut également faire une classification par type des vampires. Ce ne sont pas des races, à proprement parler. Plutôt des genres.

Les Originels [ouvert]


Comme leur nom l’indique, ce sont les premiers vampires. Ou plutôt, ceux qui descendent directement de Caïn, la Source. Le seul connu par ses paires, aujourd’hui, est Hénoch, bien que l'on ai eu aucune preuve qu'il soit toujours en vie. Mais il en existe forcément d’autres, qui eux même engendrèrent, à la suite, d’autres vampires.

Ils sont vieux. Bien plus vieux que l’on ne peut le penser.

Hénoch est l’ainé. Caïn l’a engendré lorsqu’il était encore humain, à l'âge de seize ans. Cependant, on ignore les détails de cette naissance.

Ce sont des vampires puissants. Leurs pouvoirs sont bien plus importants que ceux de leurs héritiers, ce qui font d'eux des créatures redoutables. Sans compter qu'avec les millénaires de vie, ils ont eu le temps d'apprendre à s'en servir. Tout chasseur qui se respecte rêve de mettre la main sur un Originel, pour le saigner, et revendre son sang en guise de Lacrimosa à un prix... que l'on n'oserait imaginer.

Malheureusement, les Originels ont appris à faire profil bas. Ils sont plus discrets que la Mort elle même, si bien qu'au fil du temps, ils sont tombés dans l'ordre du mythe...

• Pour le moment, le nombre de vampires originels, Hénoch compris, est limité à trois. Nombre de places restantes : ZERO

Les Romantiques ou Daevas [ouvert]


Les vampires Daevas sont un type quelque peu surprenant de vampires. En effet, s’ils sont les plus attirants physiquement, les plus sociables, les plus agréables à première vue, ils ne faut pas oublier que ce sont des chasseurs. De véritables prédateurs.

Ils ne sont pas de gros mangeurs, ne se nourrissent qu’une fois tous les dix, quinze, vingt ans. C’est un rythme qu’ils ont acquis, au fil des siècles, en succombant à leurs penchats étranges. En effet, les Daevas ne choisissent qu’une victime, l’observe des années, jusqu’à ce que la faim ne se fasse trop prenante, et qu’ils ne se décident à passer à l’action. En général, ils s’ “imprègnent” de leurs victimes lors de l’enfance de celle-ci, veillent sur elles, les observent grandir, vivre, aimer, déprimer. Ils les sauvent lorsqu’elles sont en danger. Plus les années passent, plus la soif se fait ressentir, et plus leur présence se fait oppressante. Au final, nombreuses des victimes tombent dans la folie, suppliant à cette présence invisible de se manifester, et bien souvent, de l’achever, avant que finalement, leur Daeva ne se décide à enfin assouvir ses pulsions, et exécute les vœux du pauvre humain tant désiré.

Il y a très peu, vraiment très peu de survivants. Ce sont même des cas extrêmement rare. Il faut bien se rendre compte que ce rythme est très dur, au fond, pour l’organisme vampire, et que s’ils se l’imposent, lorsqu’ils craquent, ils en profitent jusqu’à la dernière goutte.

Cependant, les quelques survivants que l’on peut compter,aujourd’hui, ne sont plus humains. Il se peut qu’un Daeva soit tellement “amoureux” de sa proie qu’il préfère faire le choix de tenter une transformation plutôt que tout bêtement le tuer en le saignant jusqu’à plus soif.

Les Sauvages ou Gangrels [ouvert]


Les Grangrels sont l’archétype même du vampire sauvage, bestial, en un mot comme en cent, réellement dangereux.

Ce type de vampire a du mal à contrôler sa soif. Il obéit plus à la part “animale” qu’il a en lui que la part douée de réflexion. Aussi, il fait ce qu’il veut, quand il veut. En l’occurence, lorsqu’il a soif, il boit. Et pas forcément de la manière la plus propre qu’il soit. Ils sont souvent mauvais, le genre que l’on pourrait appeler “bad boy”, bien que le terme soit réellement trop faible pour véritablement les décrire. Mais c’est l’idée. Ils sont violents, incontrôlés, et incontrôlables…

En général, lorsqu’un meurtre sanglant à lieu dans une ruelle sombre de Pandémonium, que l’on retrouve un corps à la peau déchiquetée, lacérée, mais auquel il reste tous les organes, vous pouvez être sûr à 99% que c’est l’oeuvre d’un Gangrel. Sinon, ça aurait pu être une Ghoul...

Les Ténébreux ou Mekhets [ouvert]


Les Mekhets, eux, sont plutôt un ensemble de vampires neutres. Ils ne cherchent querelle ni aux humains, ni aux Ghouls, et aspirent à vivre en paix avec eux. Pour se faire, ils ont banni au maximum le fait de se nourrir sur des êtres humains, et se contentent de poches de sang faites en donnation, ou de sang animal pour les plus “végétariens”.

Ce sont des vampires sages, qui savent examiner calmement une situation, et qui prônent la paix, pour le confort des trois races. Malheureusement, ils ne sont pas toujours appréciés par les autres vampires, qui rêveraient pour un grand nombre de voir tout Mekhet mort.

Les Reniés ou Nosfératus [ouvert]


Les Nosferatus sont considérés comme les ratés des vampires. en effet, ce sont des êtres qui possèdent ce que l’on appelle une tare, qu’elle soit physique ou mentale. Cette tare peut être de naissance, ou bien avoir été acquise pendant ou post transformation.

Il vous a déjà été dit, plus haut, qu’une transformation en vampire est une épreuve extrêment dure et dangereuse. Pour cause, si vous vous en sortez vivants, vous pouvez en être affecté. Vous pouvez devenir totalement fou, et pas dans le sens sanguinaire. Certains vampires, pendant leurs transformations, subissent même des transformations physiques autres que celles listées plus haut. Il se peut alors que certains se retrouvent avec la dentition d’un requin, le crâne allongé, une bosse au dos, j’en passe et des meilleures.

De même, comme je viens de vous le dire dans les paragraphes précédents, la tare peut être de naissance. De naissance humaine. En effet, un humain atteint de trisomie, d’un syndrome de Tourette, de Münchausen, d’Asperger … en sera toujours atteint après sa transformation en vampire. Il deviendra donc un Nosferatu.

Ces vampires sont rejetés, même par leurs paires, et considérés comme des monstres. Ils font peur à tout un chacun. C’est la raison pour laquelle ils ont appris à rester discret, dans leur coin. Mais il arrive que certains craquent, et ils peuvent devenir violents.

Les Aristocrates ou Ventrues [ouvert]


Les Ventrues, ou Aristocrates, sont surement les vampires les plus imbus de leurs personnes. Comme indiqué, ils ont un certain “titre” chez les vampires. Et… s’ils ne sont pas originels, ils n’en sont à vrai dire pas loin. Ce sont les descendants des Originels. Ceux qui ont été crée en masse par Hénoch et ses frères et soeurs. Ils sont nombreux, mais estiment tout de même être les seuls à avoir le droit de posséder du pouvoir au sein des vampires. Ils estiment même, à vrai dire, qu’ils sont les seuls à avoir la légitimité de réclamer la planète, et la race humaine en guise de bétail. Ils jugent d’ailleurs les Hommes comme des animaux primitifs et non-civilisés, qui ne mérite rien d’autre que d’être traité comme des porcs, prêt à être menés à l’abattoir.

Ils n’aiment, également, pas les Gangrels, qu’ils estiment n’être bon qu’à être utilisés comme des chiens de chasse, pour traquer les humains, ou les Ghouls, et les abattre. Ils ne sont bon qu’à ça, à rien d’autre. Les Khemets et les Nosferatu, eux, sont des hontes, ils ne sont pas digne de leur race et méritent tous de mourir. Quant aux Diurnambules, ils ne sont bons qu’en esclaves ou en poche de sang.

Il n’y a que les Daevas qu’ils apprécient un peu, bien qu’ils les trouvent tordus dans leur façon de chasser...

Les Dhampires ou Diurnambules [ouvert]


Les Diurnambule -littéralement “Voyageurs du jour”- sont le fruit de l’union entre un vampire et une humaine. Le vampire se lie à l’humaine, et après neuf mois de gestation nait un petit Dhampire. Cependant, ce phénomène reste un mystère, puisque les vampires ne secrètent aucun fluide. Comment ils fécondent les femmes ? Nul ne sait.

Les Diurnambules sont donc mi vampires mi humains. Ils possèdent des capacités plus élevées que celles d’un humain “basique” mais moins que celle d’un vampire. Ils peuvent ressentir la soif, mais peuvent également se nourrir de viande, de fruits, de légumes, de laitage. Fut un temps où les Dhampires étaient craint par leurs pères, puisqu’ils avaient l’avantage de pouvoir résister à la lumière du jour. Mais dans un monde où celle ni n’existe plus…

Les Diurnambules restent malgré tout de bons chasseurs, s’ils décident d’être du côté des humains, car leur vitesse, leur vue, leur ouie et leur odorat sont plus développés que ceux des humains, et qu’ils sont plus résistants...

Côté vieillissement, les diurnambules ne sont pas immortels comme leurs pères, mais ils vieillissent bien moins rapidement qu'un humain, ce qui fait que leur espérance de vie peut monter jusqu'à deux cent, trois cent ans. Il a déjà été vu un Dhampire de cinq cent ans... mais c'est un cas extrêmement rare, et le pauvre était complètement sénile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lacrimosa.rpgistes.com
 

Annexe - Les Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Annexe de l'Hôpital
» 2- Les vampires pour les nuls
» Vampires & Défis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Administration :: Administration-