Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Nashoba Gatling [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nashoba Gatling

avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 04/05/2017

MessageSujet: Nashoba Gatling [en cours]
Jeu 4 Mai - 21:21


Nashoba Gatling



37 ans | Manticore de Distraction | Pansexuel | Gladiateur

ft ▬ The Dread Wolf - Dragon Age Inquisition


Description physique


Tarzan enfilant un costume de cérémonie aurait plus d'élégance que le sauvageon de Nashoba. L'indomptable loup passe le plus clair de son temps avec pour seule couverture sa propre peau. Bien plus à l'aise sous sa fourrure épaisse, il se vêt du strict minimum pour ne pas choquer quand il est de chair et d'os. Le corps développé du combattant est un avertissement que la plupart de ses congénères prennent au sérieux. Gladiateur d'amusement pour les riches et les puissants, le corps du jeune manticore est zébré de multitudes de cicatrices blanchies par le temps. Son dos, ses épaules et sa nuques sont les cibles préférées des adversaires ayant cherché à l'exécuter comme du gibier.

Peu porté sur la coquetterie, le plus notable désagrément de Nashoba envers ses employeurs est l'odeur de peau très forte qu'il promène partout avec lui. Il se lave peu, se lave utile, et a cessé de se coiffer depuis des années. Ses dreadlocks tirées en arrière sont la façon la plus simple qu'il ait trouvé de ne pas avoir à entrenir sa tignasse. Le menton à fossette et la mâchoire carrée inspirent une fascination tranquilles à ceux se perdant à l'observer. Les iris ambrés du loup se posent et dévisagent, mais expriment rarement autre chose qu'une tranquilité silencieuse ou une concentration intense.

On peinerait à le croire, mais Nashoba n'est pas un Manticore de pure race. Il est issu de plusieurs croisements successifs. Il suppose que sa mère seule est manticore. La seule certitude quant à cette nature est que ses oreilles effilées et allongées sont issues de la torture de son premier maître, Cadutie de création.

Description mentale



Nashoba. Manticore né dans une ferme à bébé, quelque part dans la zone industrielle. Très tôt, la nature indomptable du loup sous l'homme a forgé son caractère. Infusé dans la violence et l'agressivité toute sa tendre enfance, c'est un combattant élevé avec un seul idéal : dominer ses adversaires. Difficile compromis avec sa vie d'esclave. Enfin, de combattant. Nashoba est un insoumis brisé à coups de supplices corporels. Il a plié par la force des claques, et n'est jamais tranquille face à un Cadutie... ou un vampire. L'insolent manticore sait garder lèvres closes. Laconique et taciturne, il parle peu, et dispose d'un vocabulaire aussi élaboré qu'une roue préhistorique. Il ne sait pas lire. Il ne comprend pas les mots compliqués. Il aime, il baise, il se bat, il gagne. Nashoba est la liberté contenue dans une boîte d'épingles. C'est une aura vibrante de volonté et qui ne se laisse jamais éteindre...

C'est ce qui l'a mené à dealer. Passant de Cadutie en vampire, de vampire en Cadutie, le manticore ne reste jamais plus de quelques mois au même endroit. Il prend de la matière première ici, et la distribue là. Détaché, peu empathique, du moins, en apparence, il a cette sympathique méchanceté qui le rend lumineux et acide. Régulièrement frustré, il a besoin de se défouler, et le fait en frappant dans quelque chose. Ou quelqu'un. Patient, très patient, Nashoba doit être chatouillé des heures avant de se mettre en colère. La patience du prédateur, attendant son heure... Et frappant si fort que l'autre ne se relèvera jamais.

Histoire


La notion de génétique était totalement étrangère au manticore, pourtant Nashoba avait une vague idée de ce que voulait dire "loterie génétique". Dans son cas, c'était d'être né dans la mauvaise race, au mauvais moment, au mauvais endroit. Fruit d'un accouplement forcé de deux manticores ayant depuis longtemps perdu leurs attributs physiques sous forme humaine, il représentait autant d'intérêt qu'une capote usagée sur le bord de la route. Dans la ferme, c'était marche ou crève. La loi du plus fort. Le petit sauvageon de Nashoba était craint et fui. C'était une bête sauvage, qui avait arraché l'oreille d'un surveillant qui avait essayé de lui voler sa gamelle.

Dans la captivité la plus insupportable de sa condition, c'était peu à peu devenu "le taré du bout du couloir". On racontait tout un tas de choses sur lui. Qu'il se limait les dents pour les rendre toutes plus pointues. Qu'il était en fait fils d'un vampire et que c'était pour ça qu'il était si fort. Qu'il collectionnait les mèches de cheveux des adversaires vaincus. Les qualités pour les riches étaient des malédictions pour les pauvres. Sa combativité et son envie de dominer l'autre le firent remarquer par un dresseur d'homme. Un genre de gérant de cirque, qui lui proposa de combattre entre deux numéros de clowns et de femme à barbe.

Il refusa, évidemment.

Et il prit la première rouste de son existence.

Les yeux à demi-ouverts après trois semaines de lit, le manticore en morceaux fut mis en scène avant même la convalescence terminée. La douleur, la frustration et la colère firent le reste. Le petit Nashoba devint si brutal qu'on dut lui arracher son adversaire des crocs. Il était prêt à le couper en deux, et s'était attaqué aux barrières après son numéro. L'animal brutal fut dressé à la dure. Ramené au rang de vulgaire bétail à distraire, on le tabassait s'il bougeait une oreille de trop, le récompensait quand il agissait dans le sens de son propriétaire.

L'idylle aurait pu durer des années, si son propriétaire n'avait pas été un alcoolique doublé d'un accro aux jeux.

Il le perdit aussi stupidement qu'il finit pendu par sa ceinture, le froc aux chevilles. Une grosse dette, un Cadutie influent qu'il valait mieux ne pas contrarier, et Nashoba passa de main en main. Il fut offert au trou du cul le plus influent du moment. Un connard chanceux, comme il l'appelait.

Isaïel Gatling était né Cadutie de cette même putain de "loterie génétique" qui l'avait poussé dans ses pattes. Ce n'était pas vraiment un Apollon, mais issu du hasard, son Don ne s'accompagnait pas de toutes les tares de ses semblables. Il était sain de corps, et cela en avait fait une enflure modèle géant. Pour le remercier d'avoir accepté de s'unir avec une famille influente - plus tard, Nashoba apprendrait à ne pas écorcher "Vacaresco" - on lui avait versé une grosse dot. Il en faisait partie.

Flatté - non - d'être le jouet d'un petit garçon capricieux aux pouvoirs magiques angoissants, Nashoba découvrit rapidement que contrarier un Cadutie était une sale idée. Isaïel avait le Don de pouvoir régénérer les chairs et panser les blessures. Don noble bien utilisé, mais très instable du fait de sa naissance hors du cercle des Caduties. Et pour s'entraîner, son cher maître décida qu'il avait sous la main le meilleur élément. Un corps puissant de guerrier qui se fracassait trois fois par semaine pour le bonheur de sa famille d'adoption.

500 mots minimum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nashoba Gatling [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Administration :: Fiches-