Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Livraison express (Fye)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Livraison express (Fye)
Jeu 2 Fév - 21:33

Ca faisait plusieurs heures déjà que j’étais dans la cuisine, si on peut appeler ça une cuisine, de la pâtisserie, la masse de travail que j’avais à faire me semblait augmenter au lieu de diminuer, encore et encore. Et j’avais beau aimer ce que je faisais, il fallait être honnête : je commençais à en avoir plein le dos, mais genre… Vraiment plein le dos. Enfournant une nouvelle fournée de gâteaux, je me redressais en soupirant et me rendis dans la boutique pour voir si ma patronne n’avait pas besoin d’aide. En me voyant, elle m’adressa un sourire qui me mit directement la puce à l’oreille, vous savez, ce genre de sourire qu’on les gens qui préparent un mauvais coup et qui le savent à l’avance ? Un instant je regrettais d’être sorti de devant mes fourneaux, mais après tout… Je l’écoutais avec attention me demander d’aller livrer une commande chez un particulier, enfin une commande... Façon de parler. C'était plus un "je dois vous faire goûter pour voir si c'est bon et si vous voulez commander". Durant un instant je songeais à lui dire que ça ne faisait pas réellement partie de mes qualifications, puis après réflexion, j’acquiesçais. Ça me permettrait toujours de quitter le magasin un peu plus tôt et ça, c’était tout bénef’ pour moi. Et puis, c’était moi et personne d’autre qui avais préparé ce dont était composé la commande et rien que pour ça…

Je retournais dans l’arrière-boutique, et je me mis en tête de préparer ce dont j’allais avoir besoin. Les yeux fixés sur la liste, je commençais à réunir les diverses pâtisseries demandées, tout en m’interrogeant un peu, pourquoi autant ? Certes ça ne me regardait pas, mais ça attisait sérieusement ma curiosité. Il me fallut quelques minutes supplémentaires pour emballer le tout comme il faut, et pour sortir le reste du four. Puis, enfin, je quittais la pâtisserie après avoir salué la patronne. La journée commençait à être largement avancée et après un petit coup d’œil en direction du ciel, je me mis en marche. Je n’avais pas envie de me retrouver dehors en pleine nuit, et j’étais relativement loin de ma destination. Les yeux rivés sur le papier où j’avais noté l’adresse, je réfléchis un instant, cherchant par où passer pour arriver à la demeure du client, avant de finalement partir dans une direction.

Au fur et à mesure que j’avançais, je me demandais si j’allais au bon endroit. J’avais un peu l’impression de ne pas être à ma place, et plus je m’approchais, plus cette impression se renforçait, jusqu’à ce que j’arrive devant ce qui semblait être ma destination. La soirée commençait carrément à pointer le bout de son nez, et c’est avec une petite hésitation que je frappais à la porte, espérant que quelqu’un allait rapidement me répondre, prendre ce que je transportais et qu’ensuite je pourrais repartir comme j’étais venu… juste un peu plus vite.

En même temps, je me demandais si j’étais réellement au bon endroit, ça ressemblait vraiment à un immeuble peut être qu’il fallait que je rentre, et qu’à l’intérieur il y aurait les appartements… ? Ou peut-être que je n’étais pas du tout là où j’aurai du, et qu’il valait mieux que je fasse demi-tour tout de suite, avec mon paquet sous le bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Ven 3 Fév - 0:57

Rencontre
Dans un monde où le soleil est mort, le début de soirée ne devrait plus avoir de sens. Pourtant, pour une raison inconnue, l’Humanité a décidé de garder plus ou moins le même rythme de vie qu’autrefois, à suivre un souvenir lointain du soleil, même si personne n’en possède. Ou presque personne. Fye, lui, n’a plus de cycle régulier depuis longtemps. Il vit comme bon lui semble, dort quand il le souhaite et travaille lorsqu’il en a envie. Il est à l’abri du besoin et chaque nouveau contrat qu’il accepte suffirait pour faire vivre au moins un couple de la Benne pendant… une vie entière ou peut être deux. Toujours est-il que ce rythme de vie généralisé arrange bien le jeune homme, ça lui facilite la tâche. Il a toujours moins de chance de croiser une âme éveillée pendant la « nuit » que pendant le « jour ». La seule période où son rythme ressemble le plus à celui du commun des mortels, est celle qui précède l’exécution proprement dite du contrat. Lorsqu’il rassemble toutes les informations dont il a besoin, et doit alors se calquer sur le rythme de sa victime pour observer ses habitudes et ainsi choisir le meilleur moment pour frapper. C’est généralement une mauvaise idée de le déranger durant ces temps-là. Il est toujours d’humeur… concentrée.

Un nouveau contrat s’était présenté à lui quelques jours plus tôt. D’un genre qu’il n’avait encore jamais accepté. Au lieu de dérober un objet, il allait devoir en déposer un. Ironique pour un voleur. L’ennui occupait la plupart de ses journées et ni son piano, ni Juliette ne semblait pouvoir rompre cet ennui. Et encore moins Ethan. Alors il avait accepté et travaillait depuis lors à rassembler les données nécessaires au bon fonctionnement de son opération.

Penché sur un plan détaillé du quartier où se trouvait l’appartement dans lequel il allait devoir pénétrer, il entendit frapper contre la porte de l’immeuble. Le son lui fit froncer les sourcils à les faire se rejoindre et il se redressa pour balancer le gobelet en plastique vide qu’il tenait une seconde plus tôt par-dessus la balustrade de sa mezzanine. D’une voix forte et courroucé, il appelle son frère pour qu’il s’occupe de l’importun à sa place. Le Vampire descend les escaliers quatre à quatre pour aller ouvrir à leur visiteur sans un regard pour son frère jumeau. Il sait pertinemment que le contrarier ne résulterait qu’en un jeûne forcé d’au moins une semaine. À peine a-t-il ouvert la porte que son air ennuyé se transforme en une expression amusée.

E
Bonsoir, jeune homme. Tu tombes particulièrement bien.

Il reconnait très bien le logo sur le paquet porté par la gueule d’ange qui a fait l’erreur de frapper à leur porte ce soir. Il sait tout à fait que Fye a complètement oublié la dégustation qu’il a commandé, que ça va l’énerver encore plus, et que ce n’est pas lui qui va payer les pots cassés. Et avec un peu de chance, il va avoir droit à un repas gratuit. Le Vampire aux prunelles rougies prend le paquet des bras du jeune homme et l’attrape par la taille d’une main ferme qui l’empêche de s’enfuir avant de lui faire traverser leur « entrée ». La pièce vide et laissée dans son état de décrépitude originelle n’est jamais rassurante pour qui ne connait pas ce qui se trouve derrière la porte suivante. Il le fait entrer sans grande douceur dans l’appartement lumineux et épuré et pose le paquet sur la table haute de la cuisine avant d’appeler le Cadutie.

E
Fye ! Ta dégustation est arrivée. Tu permets que je profite de la mienne ?

L’intéressé l’avait entendu rentrer accompagné et était déjà en bas des escaliers, l’air agacé. Tout est toujours bon prétexte pour que son frère se mette un nouvel humain sous les crocs et il n’aime pas ça.

Certainement pas. Lâche-le, tu vas l’effrayer. Tu as assez d’humain pour te nourrir dans ton club pour que tu ne viennes pas te servir sur les miens. Laisses nous, tu veux ?
F

En mettant le jeune invité dans le sac de « ses » humains, il le marquait comme un amant, et donc hors d’atteinte du Vampire. Il le gratifie un instant d’un regard froid avant de se retourner pour se servir un verre de jus de fruit et s’approcher pour lui adresser enfin la parole directement.

Pardon pour l’attitude de mon frère. Il ne te touchera pas, tu as ma parole.
F

Il ignore déjà son frère et celui-ci ne reste pas plus longtemps. Le Vampire aurait sans doute aimé voir l’humain de faire réduire en charpie par un Fye doublement courroucé mais il semblerait que ce ne soit pas pour ce soir. Il est calme, ou au moins en apparence, ce qui augure une rencontre sans vague et donc sans intérêt. Le Cadutie attend tout de même que son frère disparaisse à l’étage avant de s’asseoir sur une chaise haute et offrir un sourire poli à l’humain.

On peut commencer ?
F

_________________


Dernière édition par Fye Merkelová le Jeu 2 Mar - 23:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Ven 3 Fév - 23:48

Je devais m’être trompé d’endroit. L’adresse que m’avait donné Esther ne devait pas être la bonne. C’était forcément ça. Je m’apprêtais à faire demi-tour lorsque la porte s’ouvrit, et durant un instant je restais figé, les yeux grands ouverts et posés sur l’homme qui venait d’apparaître. Vu l’apparence du bâtiment je ne m’y attendais pas, et je m’attendais encore moins à l’apparence de la créature qui venait de m’ouvrir. Ça avait beau ne pas être marqué sur son front, la façon qu’il avait de me regarder, et de me parler ne me laissait pas réellement de doutes, et mon envie de faire volte-face pour partir augmenta. Malgré tout, j’ouvris la bouche pour tenter de faire mon boulot comme il faut.

« - Bon… »

Le reste de mon Bonjour mourut directement dans ma gorge en le sentant m’attraper, et je laissais échapper une espèce de petit glapissement, tentant de me défaire de son emprise alors que je me faisais entraîner dans le bâtiment sans rien pouvoir y faire. Ok, à première vue l’intérieur semblait aussi moche que l’extérieur. Ça ne rendait pas l’instant plus rassurant, au contraire même. Je me mordis la lèvre alors que finalement nous arrivâmes dans ce qui semblait être une pièce à vivre. Et à nouveau je tentais de me défaire de son étreinte, tirant sur ses doigts, avant de plisser le nez en l’entendant appeler quelqu’un d’autre et surtout.

« - Eh je suis pas une dégustation, lâchez-moi ! »

Il n’avait pas précisé qu’il parlait de moi, mais bizarrement ça ne faisait aucun doute à mes yeux, et cette idée était loin de m’enchanter, très loin même. Je déglutis difficilement avant qu’il ne me lâche, et je tournais la tête vers la deuxième personne avant de… buguer, littéralement, l’espace de quelques secondes. C’était les mêmes. Enfin presque. Et durant un instant je cessais de prendre réellement garde à ce qu’ils disaient, passant mon regard de l’un à l’autre en une espèce de jeu de « chercher les différences », avant que le premier ne s’en aille et me permette à nouveau de respirer.

« - J’ai même pas peur ! Et… et je suis pas « un des votres »… non plus… »

Au fur et à mesure que je parlais, j’avais pu me rendre compte que ma voix baissait en intensité, en même temps que les battements de mon cœur allaient crescendo. Inconsciemment je suivis du regard le vampire qui s’éloignait, sans que ça réussisse à réellement me rassurer, avant de reporter mon attention sur celui qui visiblement s’appelait Fye. La façon dont il me regarda me fit me sentir tout petit, encore plus que je ne l’étais en réalité, et je pinçais un instant les lèvres, avant de simplement hocher la tête. Je ne savais pas si je pouvais lui faire confiance, mais soit, il venait de le dire…

Je croisais les bras, laissant pour la première fois mon regard errer sur la pièce maintenant que la menace vampire semblait éloignée et… je recommençais une seconde fois, puis une troisième. Certes, la pièce était grande, mais il manquait quelque chose d’élémentaire dedans, et même après l’avoir balayée une quatrième fois du regard ça ne changea pas.

« - On peut commencer oui… mais… vous n’avez pas de fenêtres ? »

Tout en parlant, je m’étais approché de la table sur laquelle mon paquet avait été posé, tachant de masquer l’espèce de tremblement qui pointait dans ma voix face à cette découverte alors que je l’ouvrais, en sortant posément les différentes pâtisseries que j’avais apportées, et en faisant fi de mes mains qui tremblaient légèrement.

« - Ceux-là sont fait avec différentes sortes de chocolats, et ceux-là avec des fruits, vous voulez commencer par lesquels ? »

Tout en parlant, je reposais finalement les yeux vers la créature, esquissant un sourire un peu piteux.

« - Désolé, je suis… un peu nerveux, et j’en oublie d’être poli, je m’appelle Swann Anderson et c’est moi qui ai fait les différentes pâtisseries que voici. J’espère qu’elles vous plairont. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Dim 5 Fév - 14:24

Snobisme
Les fenêtres sont une faiblesse structurelle inutile de nos jours. La seules issue de ce bâtiment, ou presque, est derrière toi.
F


L’inconfort de l’humain face à cette découverte n’amusa même pas le Cadutie. Dans l’état actuel de son humeur, il trouva ça plus irritant qu’autre chose. La faiblesse humaine n’a jamais été un trait que Fye appréciait particulièrement. Il a même plutôt tendance à la mépriser. En temps normal, il l’aurait surement mis à la porte directement, sans même toucher aux pâtisseries, mais Lawrence ne recommande pas n’importe qui.

J’espère pour toi que tes pâtisseries valent le détour, Swann.
F

Toujours aucune chaleur dans sa voix ou dans son visage. Même si une petite lueur d’intérêt s’est allumée dans son regard lorsqu’il a entendu le mot « chocolat », il conserve cette expression hautaine, presque méprisante.

Tu m’as été recommandé par une personne qui a toute ma confiance. J’ai beaucoup d’estime pour son opinion, surtout culinaire. Il serait gênant que tu me déçoives.
F

Il pose enfin les yeux sur les petites pâtisseries qu’il a désignées comme étant au chocolat. Elles sont ravissantes. Élégantes et gourmandes à la fois. Il en saisie une et en respire l’odeur, comme pour deviner de quoi elle est faite.

Chocolat et coco ? Classique.

Peut-être que le nom de Lawrence Vacaresco te dit quelque chose ?
F

Le nom parlerait à n’importe quel Cadutie. Lawrence tient l’un des bars les plus prisé pour qui souhaite côtoyer l’un des leurs. Il croque dans la pâtisserie d’un air peu convaincu et se fige instantanément dans une expression de surprise. Les saveurs qui envahissent ses papilles sont surprenantes. Chocolat et coco, oui. Mais pas que. Il savoure un instant avant de poser un regard inquisiteur sur la tête d’ange qu’il a face à lui. Il le dévisage volontairement, l’air curieux, un peu plus avenant que quelques secondes auparavant.

Voilà qui est très surprenant de la part d’un humain. C’est excellent. Puis-je te demander de quoi est composée cette petite merveille ?
F

La question n’en est pas vraiment une. Le regard appuyé qu’il pose sur le jeune homme n’attend pas vraiment de refus et il continue de déguster la pâtisserie avec un plaisir qu’il ne montre pas. Une seule pâtisserie ne suffit pas à faire fondre complètement le mur de glace qu’il a monté entre eux. Mais chaque nouveau mets qui passera ses lèvres y contribuera sans aucun doute.

Ce n’est pas très compliqué d’acheter Fye. Mettez-lui une astucieuse alliance de saveur dans la bouche, et vous aurez toute son attention.

_________________


Dernière édition par Fye Merkelová le Jeu 2 Mar - 23:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Lun 6 Fév - 23:19

Il me tutoyait. Ça ne m’avait pas frappé jusqu’à présent, mais là j’en avais pleinement conscience. Durant un instant, je restais silencieux, cherchant toujours une ouverture qui, de son propre aveu, n’existait pas, avant de finalement reposer les yeux sur lui, tachant de faire bonne figure.

« - Une fenêtre c’est aussi une ouverture sur l’extérieur, qui permet de laisser entrer l’air. »

Mais soit, de toute manière je n’étais pas architecte, et plus vite nous passions à cette présentation, dégustation et plus vite je pourrais m’enfuir d’ici. Oui, oui, m’enfuir, c’était bien le terme. N’eut été mon orgueil – et la potentielle commande qui pouvait en découler – je ne serais pas resté ici. L’endroit était effrayant certes, mais ses habitants l’étaient tout autant. Peut-être même plus.

Finalement, hormis ma conscience professionnelle, qui pouvait se montrer plus insistante que ma trouille, ce qui me fit rester ce fut sa phrase suivante. Avec un froncement de sourcils qui n’avait rien de discret, j’ancrais mon regard dans celui du… de la… de l’homme, à défaut d’autre chose, en face de moi, et je le toisais un instant.

« - Mes pâtisseries valent plus que « le détour » alors essayez de ne pas vous montrer insultant. »

Etrangement, il avait suffi d’une petite phrase pour que ma trouille passe en arrière-plan. Oh bien sûr, elle était toujours là et il suffirait probablement d’un seul geste de la part de la créature en face de moi pour qu’elle refasse surface, mais dans l’immédiat ça n’était pas le plus important. Sans trop y penser, et dans un geste de défi, je croisais les bras sur mon torse, ne quittant pas un seul instant des yeux Fye, guettant la moindre de ses réactions. Ne serait-ce que pour pouvoir le prendre à défaut s’il venait me dire qu’il n’aimait pas ce qu’il mangeait alors que ça n’était pas vrai.

« - Je ne connais pas les noms de toutes les personnes qui passent par la pâtisserie non, mais s’il m’a recommandé, il ne peut qu’avoir bon goût, j’espère que c’est aussi votre cas, sinon je pense que nous perdons tous les deux notre temps. »

Alors qu’enfin il goûtait la pâtisserie qu’il avait lui-même choisie, un léger sourire étira mes lèvres pendant que j’analysais chacune des expressions qui passaient sur son visage, même les plus fugaces. Et finalement, un petit rire amusé fila de mes lèvres alors que je posais un regard légèrement arrogant sur lui, en réponse à une partie de ses paroles.

« - De la part un humain hein ? Il faudrait voir à ne pas me sous-estimer. »

Durant quelques secondes de plus, je le jaugeais du regard, avant qu’un sourire franc n’éclaire mon visage, comme si je ne voyais pas le regard qu’il me jetait, celui qui disait « tu as intérêt à me répondre », et je secouais la tête.

« - Je suis désolé, vous pouvez manger, vous pouvez apprécier, mais tant que je ne saurais pas si vous souhaitez commander, je ne vous dirais pas de quoi ils sont constitués. D’ailleurs… »

Une légère hésitation passa sur mon visage, avant que je ne reprenne la parole alors qu’une idée avait germé dans mon esprit.

« - D’ailleurs, dans votre grande estime de vous-même, et votre mésestime des humains, vous devriez peut-être essayer de deviner par vous-même de quoi mes pâtisseries sont composées. Si vous trouvez, je vous ferais un prix si par la suite vous décidez de commander. »

Bah quoi, tout dans son ton et son attitude me criait très fort qu’il se croyait supérieur, autant qu’il me le prouve non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mar 7 Fév - 0:57

Concession
Les sourcils haussés de surprise, le Cadutie éclate de rire. Un rire clair et franc. Il doit bien admettre que l’hum-… Swann a du répondant. Il s’immobilise une seconde, les yeux rivés sur la tête d’ange au caractère de cochon, puis s’approche de lui. Il envahit son espace sans aucun scrupule, cherchant délibérément à accroître le malaise que l’absence d’ouverture semble provoquer chez lui. Il saisit son menton entre deux doigts et le force à relever la tête pour le regarder bien en face, son nez touchant presque le sien. La voix qui sort doucement de ses lèvres est nettement plus froide et menaçante que le regard amusé qu’il plonge dans les jolis yeux vert.

Tu ne manques pas de cran, je dois te l’accorder. Mais tu devrais prendre garde à tes paroles face à un Cadutie, Humain. Je t’accorde le bénéfice du doute. Ne me déçoit pas en me prenant de haut.
F

Il le relâche et s’écarte un peu, le toisant de haut. Il le laisse absorber ses paroles et se détourne pour aller ramasser le gobelet qu’il a balancé par-dessus la rambarde de la mezzanine, l’ignorant à présent complètement. Il vide ensuite le verre qu’il vient de se servir et les nettoie les deux sans un mot pour Swann. Enfin, il pose à nouveau son regard sur l’Humain avec une expression plus aimable.

Je crois que l’on est partit du mauvais pied tous les deux. Ça ne me plait pas et j’aimerais que l’on reprenne plus ou moins du début. Et pour te prouver ma bonne foi, je te propose que l’on prenne un peu l’air, qu’en dis-tu ?
F

La question est bien sûr rhétorique. À aucun moment il n’acceptera un refus de la part de Swann. Il attrape le paquet chargé de pâtisserie et s’avance vers les escaliers, lui faisant signe de le suivre.

Arrivé au premier, il jette un œil critique à la pagaille qui règne dans son bureau. En plein travail, il oublie souvent ce que le mot « rangement » veut dire, sauf sur le tableau où chaque détail est minutieusement classé et répertorié.

Ne fait pas attention au désordre, ça m’arrive toujours quand je travaille.
F

Tout en parlant, il fait un geste pour englober la mezzanine, le prolongeant un peu pour couper net l’équilibre de l’humain sans se faire voir. À peine un dixième de seconde. Assez pour qu’il manque la dernière marche, mais pas assez pour qu’il comprenne que ça vient de lui. Il l’attrape par le bras pour le stabiliser et lui offre un sourire bien plus aimable, presque charmeur.

Attention Swann ! Ne vas pas te blesser, tu pourrais attirer mon frère. Et comme tu n’es pas l’un de mes humains, ça pourrait être dangereux pour ta santé.
F

Il reprend son ascension pour atteindre le deuxième étage sans un regard de plus pour Swann et débouche sur un couloir blanc, à l’exception du sol au parquet en nuance de gris, et complètement aveugle. Il ouvre la porte à sa gauche pour entrer sur la terrasse à ciel ouvert et allume les petites lanternes qui bordent le muret pour leur faire de la lumière. Il dépose le paquet sur la table en fer forgé et s’installe dans l’une des chaises aux coussins douillets.

On sera mieux ici, non ? Il fait bon ce soir en plus. Assis toi je t’en prie.
F

Pas à un seul moment il n’a accepté le marché de Swann, il ne l’a même mentionné. Il l’a tout bonnement ignoré. N’ayant pas éteint la lumière du bas en quittant la pièce, et l’électricité coûtant une véritable fortune à qui peut se la permettre, il lui montre que l’argent n’est pas un problème pour lui et que donc sa proposition n’a aucun sens.

Ensuite ?
F

_________________


Dernière édition par Fye Merkelová le Jeu 2 Mar - 23:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mer 8 Fév - 21:18

Ça, je ne l’avais pas prévu. Je n’avais absolument pas prévu qu’il se mette à rire en m’entendant et malgré moi j’affichais une moue légèrement boudeuse durant un instant. Juste un court instant, en fait, jusqu’à ce qu’il s’approche de moi, bien trop près. Durant l’espace d’un instant j’eus l’impression de me sentir oppressé et je levais les yeux vers lui, les écarquillant alors qu’il m’attrapait. Instinctivement, j’esquissais un mouvement de recul, cherchant à rompre ce contact et à récupérer une zone de confort, sans réel succès cela va sans dire. Ses paroles m’atteignirent de plein fouet. J’avais senti ne pas avoir à faire à un humain, ce dont il s’agissait m’avait cependant échappé jusqu’à présent et je me mordis la lèvre alors qu’il l’énonçait clairement.

« - Lâchez-moi. »

J’avais le sentiment que mon cœur allait exploser tellement il battait fort, je ne savais pas si c’était possible, mais c’était réellement l’impression que j’avais, malgré tout, je plissais légèrement le nez.

« - C’est vous qui me prenez de haut pour l’instant… »

Dans tous les sens du terme, aussi bien en pensés qu’en actions d’ailleurs. Lorsque finalement il me lâcha, je me reculais aussitôt, avant qu’il n’ait dans l’idée de me bloquer de nouveau et je baissais légèrement la tête. J’avais le sentiment qu’il fallait que je prenne garde à ce que je disais, mais c’était plus fort que moi, une sorte de poussée d’orgueil en soi. Alors qu’il s’éloignait, je tentais de me rependre, de calmer les battements de mon cœur, mais aussi cette sensation désagréable de manquer d’air. Il me fallut un instant pour me rendre compte que j’avais serré les poings, à m’en faire presque rentrer les ongles dans les paumes, et doucement je rouvris les mains.

Un léger sursaut m’échappa alors qu’il reprenait la parole et je posais à nouveau les yeux sur lui, avant de hocher la tête avec reconnaissance.

« - J’aimerai beaucoup… oui. »

Je ne savais pas si on était réellement parti du mauvais pied, mais j’étais sûr d’une chose, si je pouvais retourner à l’air libre, en quelques sortes, je ne pourrais que me sentir mieux. Ça ne faisait absolument aucun doute pour moi. C’est peut-être pour ça que je ne me posais pas plus de questions et que je le suivais. J’avais conscience que sa proposition n’en avait pas réellement été une, mais je n’avais pas envie de m’attarder sur ce détail. Par contre… je laissais échapper un petit rire moqueur en l’entendant.

« - Comme quoi, même les Caduties, si supérieurs soient-ils, sont bordéliques, exactement comme les humains. »

Mais avant que j’ai le temps de regarder sur la mezzanine, il se produisit quelque chose d’étrange, et je laissais échapper un petit cri avant de me raccrocher à la première chose que je trouvais : Fye, en fermant les yeux. Ses réflexes avaient, semble-t-il, été plus aiguisés que les miens car lui aussi m’avait attrapé au vol. Je me mordis la lèvre en reposant les yeux sur lui.

« - Merci… Vous avez donné votre parole qu’il ne me ferait rien… »

Ouais, ouais, il l’avait dit, certes je ne l’avais pas relevé sur le moment, mais ça ne voulait pas dire que je ne l’avais pas entendu… loin de là. Quand finalement nous émergeâmes à l’air libre, j’inspirais à fond, m’éloignant de quelques pas du Cadutie, sans même lui jeter un regard. C’était tellement plus agréable ici et surtout…

« - C’est super grand chez vous… »

Ouais, et ça sentait l’argent à plein nez… pas étonnant qu’il n’ait même pas relevé ma proposition de tout à l’heure. Avec un petit soupir, je m’installais finalement sur l’un des sièges, attrapant un petit paquet pour le lui tendre.

« - Ceux-ci sont aux fruits, un mélange de fruits des bois et d’un ingrédient secret. »

Plus qu’à voir si ça lui plairait autant que celui au chocolat de tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Jeu 9 Fév - 21:05

Proposition
Il prend la pâtisserie et la goûte. Il a toujours aimé les fruits, mais en pâtisserie, ça passe généralement moins bien. Les goûts sont bien équilibrés et comme pour l’autre, elle est très élégante. Ça ne vaut pas la pâtisserie au chocolat, mais il est quand même convaincu.

J’ai encore la place d’agrandir, mais je n’en ai pas besoin. Peut-être que j’aménagerais l’entrée un jour. Avec des bassins, des poissons et un petit pont pour arriver à l’appartement. Ou alors en faire une véranda. Mais un espace complètement vitré et donc ouvert qui donne sur la rue… je ne vois pas l’intérêt.
F


Il énonce tout haut ses idées comme si elles étaient banale et à la portée de tout le monde. Il ne lui vient pas à l’esprit que la plupart des habitants de Pandémonium vivent dans un appartement de la taille de son bureau. Il finit la pâtisserie et se lèche les doigts d’un air distrait.

C’est pas mal du tout. Je préfère celle au chocolat, mais l’alliance des saveurs dans celle-là est très bonne aussi.
F

Il se sert à nouveau dans les pâtisseries au chocolat et ne fait plus aucun effort pour cacher à quel point il l’apprécie. Un soupire de contentement plus tard, il l’observe en dégustant son petit gâteau. Un petit sourire apparaît lorsqu’une idée lui traverse l’esprit. Il trouve que ce petit humain à l’air trop pur et innocent à son goût, mais en même temps il a l’air d’avoir un caractère bien trempé. Peut-être qu’il pourrait être encore plus amusant qu’il le pensait.

Tu sais, introduit dans les bons cercles, tu pourrais te faire une véritable fortune. Je connais une ou deux personnes qui adore trouver des Humains talentueux et les exhiber comme des bêtes de foire.
F

Il pose les coudes sur la table et joint les mains devant son visage, le regard fixé sur le petit pâtissier. Il savait exactement qui mettre sur sa route pour le faire décoller. Une jeune femme ravissante, aux traits familiers aux siens. Elle chercherait probablement à obtenir plus de Swann que ses pâtisseries, mais ce serait le problème de l’humain, pas le sien.

Si tu es prêt à ravaler ta fierté pendant un temps, et si tu es capable de tenir ta langue bien sûr, tu pourrais te faire une réelle place dans la société Cadutie.
F

Il penche un peu la tête, l’air curieux. Si l’ambition fait partie de son caractère, alors Fye va s’intéresser d’encore plus près au petit pâtissier.

_________________


Dernière édition par Fye Merkelová le Jeu 2 Mar - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mar 14 Fév - 22:04

Je ne pouvais pas m’empêcher de le fixer en me demandant si j’étais dans le monde réel. Tout ce qu’il énonçait là me paraissait tellement hors de portée. A croire que nous ne vivions pas dans le même univers, même en travaillant toute ma vie j’avais peu de chances de pouvoir atteindre un standing de ce genre. Une part de moi trouvait ça légèrement déprimant, mais en même temps j’avais l’habitude de la vie que je menais et je n’avais pas envie de l’échanger.

« - Vous êtes réellement si riche que ça ? Je veux dire… on dirait que vous pouvez faire tout ce que vous voulez, comme vous voulez… C’est un peu déstabilisant. »

Posant mon coude sur la table, je pris appui sur ma main tout en continuant de l’observer, un léger sourire aux lèvres.

« - Vous préférez le chocolat alors. Tenez, il faut essayer celui-ci. »

Tendant mon autre main, j’attrapais l’une des pâtisseries, une espèce de petit panier avec du chocolat et de la cerise et je le lui tendis. J’avais envie de voir ce qu’il allait en penser, et s’il allait aimer. En le regardant piocher de lui-même dans mes propositions, je me dis que j’avais peut-être dégoté un client, et ça c’était plutôt sympa. Ça ne pouvait qu’être bénéfique pour la pâtisserie dans laquelle je bossais.

Mais en l’entendant reprendre la parole, je levais un sourcil un peu perplexe, cherchant à comprendre le sens de ce qu’il venait de me dire.

« - Vous pensez que j’ai du talent ? » Ca, c’était la première chose importante dans ce qu’il venait de me dire, la suivante… « - Je ne suis pas un animal de foire par contre… Et je n’ai pas envie de me faire « exhiber » non plus. »

Une moue légèrement boudeuse s’était affichée sur mon visage alors que je regardais le Cadutie en face de moi. En même temps, même si je n’aimais pas sa façon de me présenter les choses, j’avoue que sa pseudo proposition m’intriguait. Je me mordis la lèvre un court instant, avant de laisser échapper un soupir.

« - Je ne sais pas si je sais faire ce genre de choses, mais je suis curieux, si vous m’expliquez un peu plus, je peux voir si ça en vaut la peine. »

Je continuais de le fixer, avant de lui tendre un autre gâteau, histoire d’au moins rentabiliser le temps que je passais ici. Puis il fallait bien qu’il mange tout ce que j’avais apporté, parce que je n’avais pas l’intention de les rapporter avec moi en repartant d’ici.

« - Juste par curiosité… tous les Caduties sont aussi gourmands que vous ? »

Un petit sourire moqueur étirait à présent mes lèvres, sans que je ne puisse m’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mer 15 Fév - 23:56

Audience
Il rit un peu à sa dernière question et l’observe un moment. Si Swann le connaissait à peine plus, il se rendrait vite compte que peu de Cadutie sont aussi quoi que ce soit que lui, ou alors pas de la même façon, ou encore pas pour les même raison. Il n’est pas imbu de lui-même seulement parce qu’il a un Don qui lui donne du pouvoir, mais parce qu’il est fier d’être arrivé là où il est par lui-même. Il n’est pas condescendant avec les humains seulement parce qu’il les trouve inutile, mais parce qu’il n’en a jamais rencontré d’intéressant.  Il n’est pas riche parce que son père l’a mis à une position où son Don serait utile, mais parce qu’il a choisi quoi en faire de lui-même. Et au final, ça se résume à ça.

Je suis celui que j’ai décidé d’être. Je ne suis pas comme eux.

Nous ne sommes pas tous aussi gourmand que moi, non. Nous aimons les bonnes choses et recherchons toujours ce qu’il y a de meilleur.
F

Un grattement à la porte se fait entendre et si Fye ne se lève pas c’est qu’il sait que son frère va le faire pour lui… maintenant. Un jeune chat roux sort sur la terrasse à un rythme qui frôle la paresse, la queue levée et l’air d’un roi accordant à ses sujets le privilège de sa présence. D’une souplesse dont ne sont capable que les félins, la boule de poil saute sur les genoux de Fye et frotte sa tête contre son menton en ronronnant bruyamment.

Bonsoir, petit prince.
F

D’une main, il flatte la fourrure du félin et attrape la pâtisserie suivante pour la savourer une fois de plus. Il ne fait plus vraiment attention à ce qu’il mange. Il y a du chocolat et c’est excellent. Ça lui suffit.

Tu as du talent, Swann. Ça ne fait aucun doute. Je n’ai jamais goûté de pâtisseries aussi bonnes que les tiennes et tu es visiblement jeune, et donc inexpérimenté. Je me demande où tu en seras dans dix ans. J’espère être encore là pour le voir.
F

Le chat se roule en boule sur les genoux de Fye  après avoir fait trois fois le tour de lui-même et continue de ronronner. Le Cadutie le caresse toujours en mangeant, comme si les deux gestes étaient maintenant indispensable l’un sans l’autre. Il regarde l’humain d’un air pensif, se demandant s’il saurait supporter une soirée en compagnie de sa demi-sœur.

Ce n’est pas compliqué. Tu fais des pâtisseries, tu vas à la soirée horriblement ennuyeuse où elles seront dégustées, et tu fais des courbettes en remerciant les gens pour les compliments qu’ils te font. Ce n’est pas compliqué. Mais tu vas entendre beaucoup de « Et il n'est qu'humain, vous savez. »
F

Il fronce le nez d’un air presque dégoûté. Il a horreur de ces mondanités, mais s’y plie lorsqu’il sent qu’une nouvelle potentielle épouse ne va pas tarder à apparaître. Il y voit pourtant un défaut majeur.

C’est d’un ennui...

_________________


Dernière édition par Fye Merkelová le Jeu 2 Mar - 23:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Ven 17 Fév - 20:24

Pas un seul instant je n’avais imaginé que ma question puisse faire rire. J’affichais donc un air un peu surpris lorsque le sien emplit un instant la pièce, avant de sourire à mon tour, une expression légèrement gênée sur le visage.

« - Je n’avais pas l’intention de dire quelque chose de vexant hein, c’était juste de la curiosité. »

Pour une fois… Sa réponse, cependant, me laissa quelque peu perplexe, et je fis marcher mon cerveau un instant, avant de finalement hausser les épaules.

« - Vous aimez les bonnes choses, mais le goût est quelque chose de très subjectif, ça n’est pas parce que quelqu’un trouvera une chose appréciable qu’elle le sera pour tout le monde. »

C’était là quelque chose qui me semblait totalement logique, peut-être n’était-ce pas le cas de tout le monde. Ou peut-être que les Caduties avaient tous le même genre de goût. Quoi que, ça ne devait pas être le cas vu ce qu’il m’avait dit auparavant. Mais au final, est-ce que ça avait réellement une importance quelconque ? Je n’en étais pas sûr, l’important c’était que les gens apprécient mes pâtisseries, rien d’autre. Et visiblement, j’avais dégoté quelqu’un qui les aimait, c’était donc plutôt positif.

Je suivis du regard le chat, l’observant un instant avant de reposer les yeux sur l’homme face à moi, une légère rougeur s’installant sur mes joues sans que je n’y puisse rien suite au compliment.

« - Je suis ravi de voir que mes créations vous plaisent. Et… il n’y a pas de raison pour que vous ne puissiez pas continuer à en profiter. »

En temps normal, ça aurait été le moment où je glissais discrètement la carte de la pâtisserie entre les mains du client, vous savez, pour me vendre de façon un peu plus efficace. Mais là je savais que ça n’était pas réellement nécessaire, tout simplement parce que la commande était arrivée directement là-bas.

« - Hum… ça n’a effectivement rien bien compliqué, mais… je n’aime pas trop faire des courbettes et je n’ai pas non plus envie de passer une soirée à me faire insulter ou regarder de haut… C’est relativement désagréable comme sensation. »

Malgré tout, je n’étais pas complétement idiot, et je savais que l’opportunité qu’il évoquait ne faisait pas partie de celles qu’on rencontrait à tous les coins de rues. Machinalement, je jouais un instant avec l’un des emballages de gâteaux, les yeux perdus dans le vague… avant de finalement regarder à nouveau Fye.

« - Ce genre de… euh… réception… ça ne présente pas de dangers… hein ? »

Ok, pour le côté super classe, sans peur et sans reproche on repasserait, mais voilà… là au moins je serais fixé et je pourrais me décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mar 21 Fév - 13:28

Divertissement
Comme pour se moquer de Swann, Petit Prince relève la tête à sa question et souffle, puis pose la tête d’un air paresseux sur la table. Son comportement tire un sourire amusé à Fye, qui répond alors le plus naturellement du monde.

Il y a toujours un risque à côtoyer un membre d’une race qui t’es supérieur. Les Caduties que tu croiserais ne seraient probablement pas les plus belliqueux et tu serais de toute manière protégé si un conflit éclatait. On n’abîme pas un Humain aussi doué que toi.
F

Il attrape ce qui semble être le dernier gâteau au chocolat, ce qui a pour effet d’attirer l’attention du chat dont le museau suit à présent sa trajectoire comme un aimant. Fye prend son temps pour savourer son dernier petit plaisir. Un croc, un soupire, un miaulement de protestation. Il ignore les plaintes du félin et continue, l’air indifférent.

Mais de toute façon, si tu n’es pas prêt à garder ta langue dans ta poche, ce n’est pas pour toi.
F

L’indécision de Swann intrigue le Cadutie. Il semble intéressé et en même temps, il n’a pas l’air de vouloir mettre sa fierté de côté. La plupart des humains que Fye a côtoyés auraient pourtant vendu père et mère pour ce genre occasion. Et même s’il ne les a pas fréquentés longtemps, il pensait s’être fait une assez bonne idée du tempérament Humain.

Il y a toujours une exception qui confirme la règle j’imagine.

Le petit pâtissier lui plaît tout de même plutôt bien. Il a bien envie de lui donner un petit coup de pouce mais il ne peut pas le forcer non plus. Il tente alors une autre approche. L’appâter avec une possibilité de renom et de fortune, peut-être ?

C’est dommage pour toi, d’ailleurs. Cette dégustation n’a pas pour unique but de me faire plaisir, vois-tu. Je suis sensé choisir les pâtisseries qui seront servies à l’anniversaire de ma demi-sœur. J’aurais pu t’y emmener, et t’ouvrir les portes de ses cercles à elle.  Sa fortune et celles de ses amis n’ont aucune comparaison avec la mienne. Tu pourrais vite te faire un nom et multiplier tes revenus avec eux.
F

Est-ce vraiment pour Swann que Fye se donne tant de mal à essayer de lui faire envie ? Lui-même n’en est pas sûr. Peut-être qu’il n’a tellement pas envie d’aller à cette fichue réception qu’il cherche à y ramené un divertissement digne d’intérêt. Il n’est pas du genre à aider les autres en général.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Sam 4 Mar - 21:37

J’eus l’impression que même le chat se moquait de moi, et il me fallut toute ma contenance pour ne pas lui tirer la langue… au chat. Avant de reporter mon attention sur le Cadutie. Une légère moue s’affichant sur mon visage en l’entendant. Race supérieure hein ? Rien que ça ? A lui aussi j’eus envie de tirer la langue, durant un instant. Mais je me repris en continuant plutôt de l’écouter.

« - Je ne suis pas très fan de ce qui représente un danger… mais je suis curieux, et je n’ai jamais eu l’occasion de mettre les pieds dans quelque chose de ce genre. Ça doit être plutôt intéressant… »

En réalité, sa proposition me tentait, réellement… mais en même temps je n’étais pas totalement persuadé d’être capable de me tenir correctement dans une réception, entouré de créatures qui me verraient pour la moitié de ce que j’étais réellement. Il faut croire d’ailleurs que m. Merkelova pensait la même chose que moi.

« - C’est vrai… je ne suis pas sûr d’en être capable… Votre proposition m’intéresse beaucoup mais… » Un instant j’hésitais, avant de finalement esquisser un petit sourire en coin. « C’est un peu comme si je vous demandais de descendre de votre piédestal pour vous mettre à notre niveau, nous humain. »

Bon d’accord, ça n’était peut-être pas le genre de chose à dire, mais je ne voyais pas comment lui expliquer ce que je ressentais. Je savais pertinemment que certaines personnes n’hésitaient pas à s’asseoir sur ce qu’ils étaient pour obtenir des choses, mais non… je n’étais pas comme ça, et je n’avais pas envie de le devenir. Mais pourtant… je continuais de jouer un instant avec l’une des patisseries, ne quittant pas des yeux le Cadutie. Je faisais marcher mes méninges à toute vitesse, qu’est-ce que j’aurais à gagner à m’asseoir, durant une soirée, sur ma fierté ? Et qu’est-ce que j’aurais à perdre aussi ? C’était surtout ça qui m’embêtait au final, ce que je risquais de perdre.

« - Mes pâtisseries vous ont plu non ? Malgré ma grande bouche. Pourquoi est-ce que ça ne pourrait pas être le cas de vos connaissances ? »

Je le fixais avec une certaine perplexité, avant de me sentir légèrement rougir, sans pouvoir m’en empêcher. Je secouais la tête en tentant de me reprendre, avant de plisser légèrement le nez.

« - Hum… Si vous m’y emmeniez, il suffirait que vous me surveilliez. Comme ça, il ne risquerait rien de se passer de dangereux. Et puis… je suis presque sûr que je saurais me tenir, il suffira que je mette des boules quies pour ne pas entendre les commentaires désobligeants sur ma personne… ou à faire en sorte que votre demi-sœur et ses invités aient toujours la bouche pleine, comme ça ils n’auraient pas le temps de parler ! »

Ouais voilà, ça ça me paraissait tout à fait un bon plan ! S’ils avaient la bouche pleine ils se tairaient, et s’ils se taisaient, eh bien ils ne risqueraient pas de dire de choses méchantes, et je n’aurais pas besoin de défendre ma fierté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Lun 6 Mar - 20:00

Le Cadutie lève un sourcil à la proposition de l’Humain. Faire le baby-sitter ? Nan mais et puis quoi encore ? Il se laisse aller contre le dossier du fauteuil et laisse le chat venir lui ronronner à l’oreille.

Je ne pourrais pas te coller aux basques toute la soirée, non. Déjà parce qu’il va falloir que j’aille saluer la moitié de la réception. Et c’est ta langue, tu la surveilleras tout seul.
F

Il fait une moue dégoûtée. Il en a déjà marre, alors que la réception est dans quelques jours. Il caresse le chat d’un air las, le bras appuyé sur l’accoudoir et le menton dans la main.

Je te conseillerais plutôt de ne pas faire attention à ce qu’ils te disent. C’est plus sage comme technique.
F

Après un ronron de plus, Petit Prince saute sur la table et va se poser devant Swann, assis sur son derrière et le fixe, la queue enroulée autour de ses pattes. Il le scrute, l’air d’hésiter entre « Tu mérites de me faire des gratouilles » et « Si tu ne me touche je te lacère la main. »

Ne te méprends pas. Tu me trouve peut-être hautain et méprisant, mais je suis tolérant par rapport à eux. Je dirais même que je suis presque adorable. Si tu ne rentres pas dans leur moule, tu peux être sûr de finir dans la case « indésirable. »
F

Il lui adresse un grand sourire. L’un de ceux dont on ne sait pas s’il est sincère ou hypocrite. Le mépris qu’il a reçu pendant des années l’a rendu amère envers les siens et il a des a priori plutôt tranchés. Il ne respectera réellement un Cadutie dès la première rencontre que s’il lui est présenté par quelqu’un qu’il apprécie et la liste n’est pas longue.

Mais je me ferais un plaisir de te défendre si l’un d’eux va trop loin. Tu m’es agréable. Et ça les fera ch-… ça les mettra dans l’inconfort le plus profond.
F

Son sourire sonne à présent faux avec le regard cruel qu’il porte plus loin. Il ne le dirige pas vers Swann, il ne lui est pas destiné. Il se voit très bien à la soirée en train de prendre la défense de l’Humain et les faire rougir de honte. Il y a des chances qu’il s’amuse finalement.

Ça te tente alors ?
F

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mar 28 Mar - 20:50

Je dus retenir un sourire en l’entendant. Je ne m’attendais pas réellement à ce qu’il accepte, quoi que ça aurait pu être amusant… Le voir derrière moi toute la soirée. Ouais en fait nan, en y réfléchissant c’était carrément flippant comme idée. Je secouais finalement la tête, reposant mon regard sur lui.

« - Effectivement, c’est ma langue, je tacherai de faire en sorte qu’elle m’obéisse durant la soirée. »

Je gardais le silence un instant laissant mon regard errer sur l’endroit où nous nous trouvions, avant de le fixer à nouveau, mais avec sérieux cette fois.

« - Je devrais être capable de me contenir si le jeu en vaut réellement la chandelle. Je sais ne pas griller les chances qui me sont proposées. »

Enfin, plus honnêtement, j’espérais réellement en être capable. Je savais pourtant que si les gens se montraient trop désobligeants je risquais fort d’ouvrir ma grande bouche… ou d’aller me planquer dans un coin. J’avais beau être téméraire, je n’étais pas encore totalement stupide ou suicidaire, même si je pouvais le laisser imaginer. Quittant finalement le Cadutie des yeux, j’observais un instant le chat en retour, avant de tendre la main vers lui, sans pour autant aller le toucher, lui laissant la possibilité, s’il le souhaitait, de combler de lui-même la distance restante.

« - Je vais garder pour moi ce que je pense à votre sujet pour le moment. Après tout je ne vous connais pas plus que ça, et il ne m’appartient pas de juger de votre… euh… caractère, vous êtes juste un client. J’esquissais un sourire malicieux avant de reprendre, Mais je parie que vous n’êtes pas dans le moule vous, je me trompe ? »

J’étais quasiment sûr que non, et d’ailleurs sa reprise de parole me confirma dans mes pensées. Sans perdre mon sourire, je reposais la main que j’avais tendue vers le chat sur la table, me penchant légèrement en avant.

« - Qu’est-ce que vous voulez dire par « va trop loin » ? Et… euh… ravi de savoir que je vous suis agréable… »

Le pire, c’est que je le pensais réellement… l’entendre me sortir ça de but en blanc avait réussi à me faire rougir, je pouvais m’en rendre compte à la chaleur qui irradiait de mes joues, mais pourtant, je ne me sentais pas plus mal à l’aise que ça, juste un peu…

Je bloquais légèrement face à son regard, et je baissais un court instant la tête en frémissant. J’avais conscience qu’il n’était pas dirigé contre moi, mais en même temps je ne pouvais m’empêcher de trouver ça effrayant… un peu. Beaucoup. J’hésitais un instant, me mordillant la lèvre alors que je prenais le temps de réfléchir, puis finalement j’acquiesçais.

« - Ca me tente oui, vous pensez réellement que vous pourrez me faire entrer et faire qu’on accepte de manger ce que j’aurais préparé ? Je veux dire… Je sais qu’ils sont bons mais, je suis « juste » un humain. »

Je savais ce que j’étais capable de faire, mais s’ils étaient vraiment aussi hautains que je me l’imaginais, pourquoi est-ce qu’ils s’abaisseraient à manger de la nourriture préparée par un humain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Mar 28 Mar - 23:50

Derniers détails
Après avoir examiné du regard l’Humain qui tente une approche vers lui, Petit Prince regarde la main un moment avant de se pencher pour la renifler. Fye le regarde faire avec un léger plissement d’yeux. Il ne manquerait plus que son chat apprécie Swann et il l’aurait presque dans la poche.

Je fais entrer à peu près qui je veux, Swann. Si j’estime que tu es digne d’être présent à cette soirée, l’étiquette demande à ce qu’ils te laissent le bénéfice du doute. Que tu ne sois qu’un Humain ne change rien à la chose.
F

Il lui adresse un sourire amusé. Il voit bien que la situation ne serait pas facile pour lui, mais il ne laissera pas ces pimbêches martyriser son invité. Il aura une bonne excuse pour les envoyer bouler alors il ne va pas s’en priver.

Ils ne te feront pas de mal, quoi qu’il arrive. Tu n’as pas à t’inquiéter pour ça. Mais ils peuvent être de vraies langues de vipère quand ils le veulent. Et les mots blessent parfois plus que les actes.
F

Il croise les bras sur la table et observe son chat s’approcher de Swann pour aller frotter sa tête contre le menton de l’humain. Il ne ronronne pas encore mais ça ne saurait tarder. L’idée que Petit Prince apprécie les Humains autant que lui le dérange un peu, mais ce n’est pas comme s’il avait le choix. À moins qu’il ne s’approche seulement des gens que son maître comme « valant quelque chose » ce qui serait tout à fait plausible.

Il te faudra un costume digne de ce nom pour la soirée. Demain, je te ferais parvenir ma commande pour ce weekend et tu donneras tes mesures au coursier. Il faudra que tu t’attendes à voir arriver un tailleur quelques jours après. À mes frais, bien sûr.
F

Il se lève et fait quelques pas en direction du muret qui borde la terrasse pour observer les gens passant dans la rue. Il réfléchit aux préparatifs nécessaires pour la soirée concernant l’Humain, mais rien d’autre ne vient à l’esprit. Les bras croisés sur son torse, il se retourne vers Swann avec un sourire en direction de son chat qui a à présent envahit son espace personnel en ronronnant bruyamment. Très bruyamment.

Tu as d’autres questions ?
F

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Dim 2 Avr - 16:12

Je restais parfaitement immobile alors que le chat faisait un mouvement vers moi. Ça n’était pas comme si j’étais habitué aux animaux, et un coup de griffe était si vite arrivé. Malgré tout, comme rien ne semblait se produire de mauvais, malgré la méfiance qui restait présente, je reportais mon attention sur les paroles du Cadutie. Et… je levais un sourcil.

« - L’étiquette ? »

Mon expression devait être largement suffisante pour qu’il comprenne que je n’avais pas la moindre idée de ce dont il me parlait, même si j’avais saisi l’aspect « si je veux te faire entrer, j’en ai tout à fait le droit ». Mais chez moi, une étiquette ça n’était rien d’autre que le truc qu’on trouvait sur les vêtements… Enfin bref, comme pour détourner mon attention, le chat se décida à franchir la petite distance qui nous séparait encore, et j’esquissais un sourire un peu idiot en le sentant se frotter contre moi, glissant par la même occasion mes doigts dans son pelage.

« - T’es tout doux ! avant de jeter un nouveau coup d’œil en direction de Fye et de hocher la tête. Je sais, si les gens sont trop méchants j’irai pleurer dans mon coin. »

J’avais tenté d’être ironique en disant ça, mais en même temps il suffisait de m’observer avec un peu plus d’attention pour se rendre compte que je n’étais peut-être pas si ironique que ça. Certes je savais me tenir, certes j’étais un grand garçon qui pouvait tout à fait être professionnel quand le besoin s’en faisait sentir, mais j’étais aussi humain. Dans tous les sens du terme d’ailleurs, et je n’étais pas encore maso au point d’aller de moi-même me jeter au milieu de personnes volontairement désagréables avec moi.

Je levais un sourcil alors qu’il reprenait la parole, avant de plisser légèrement le nez.

« - Un costume ? Mais j’en ai jamais mis… »

Et puis, il y avait autre chose, je penchais la tête, caressant le chat qui à présent émettait un bruit plutôt agréable, j’hésitais un instant avant laisser filtrer un soupir.

« - J’ai jamais pris mes mesures, mais je tiendrais ça prêt pour quand votre coursier viendra. Par contre… Vous savez si vous allez avoir besoin de beaucoup de choses ? Que je sache combien de temps ça va me prendre à tout préparer. »

Je ressentais une excitation toute bête à cette idée, une vraie commande, pour une réception, ça allait me demander du travail, beaucoup, mais en même temps si ça me permettait de me faire connaitre. C’était clairement tout bénéfices pour moi. Bien sûr, il allait rester le fait de savoir si j’allais être capable d’endurer la soirée. Vu comme elle m’avait été présentée elle ne me donnait pas spécialement envie…
Détournant mon regard du chat, je reposais les yeux sur l’homme en face, avant de secouer légèrement la tête en guise de réponse.

« - Non, ça devrait être bon, et puis si j’ai d’autres questions je saurais où vous trouver ? »

Avec un léger sourire, je continuais un instant de papouiller le chat, profitant du moment où je pouvais le faire, avant de le repousser en douceur pour me lever et prendre congé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Merkelová

Cadutie d'Entropie

avatar
Cadutie d'Entropie
Messages : 108
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Lun 10 Avr - 13:24

Marché conclut !
Petit Prince regarda Swann avec l’air pincé du chat à qui on refuse des câlins. La petite bête acceptait que ce misérable humain le touche, le caresse, le papouille et lui le repousse. Il saute de la table et se réfugie auprès de son maître, bien heureux de trouver en lui un être inférieur capable de l’aduler comme il se doit. Le chat en machine à ronrons dans les bras, Fye s’avance vers l’Humain.

Ce sera pour une cinquantaine de personne. Elle a prévu un apéritif dînatoire pendant un bal dont tes pâtisseries seront le dessert. Ma sœur a voulu garder la soirée « privée ».
F

Il mime les guillemets de ses doigts et lève les yeux au ciel avec un air blasé. Qu’il ne porte pas les siens dans son cœur était déjà évident. Maintenant, qu’il exècre sa sœur l’est tout autant. Il faut dire qu’elle n’a jamais fait quoi que ce soit pour lui montrer de l’affection, Doué ou pas. Et il le lui rend bien.

Je ne devrais pas bouger d’ici en théorie.
F

Il fait signe à Swann de le suivre, et entre à nouveau dans le bâtiment pour redescendre au rez-de-chaussée, le chat toujours dans ses bras à ronronner bruyamment. Il monte rapidement sur l’estrade et pose le félin sur un coussin sur le banc du piano. Il continue à le caresser en lui promettant de revenir chanter pour lui, puis redescend vers Swann.

Si tu passes et que tu trouves porte close, laisse-moi un mot à l’intérieur. La porte extérieure est toujours ouverte, même quand il n’y a personne.
F

Il s’approche à nouveau de l’Humain. Il est très proche, trop pour certains et surement pour lui, et le surplombe de sa hauteur. Un sourire amusé étire ses lèvres alors qu’il prend son menton entre deux doigts pour maintenir son visage relevé vers lui et l’examiner d’un regard scrutateur. Il pourrait l’embrasser  sans rencontrer une quelconque résistance et le voir changer de couleur semble beaucoup divertir le Cadutie.

Et je dirais à Ethan de ne pas te manger, au cas où tu tombes sur lui.
F

Il se recule pour le laisser respirer et lui adresse cette fois un regard amical. Il sent que la soirée va être particulièrement amusante. Le petit pâtissier lui offre des perspectives qui pourraient se révéler utile pour son image. La honte de la famille. Il espérerait presque que Swann fasse un scandale. Ce serait parfait.

Si c’est tout bon pour toi, j’ai pas mal de travail et je vais devoir te demander de me laisser pour que je puisse m’y remettre.
F

Après un morceau ou deux avec Petit Prince. Il lui a promis de lui chanter quelque chose et Fye tient toujours sa parole. Même à chat. Surtout à son chat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swann Anderson

Humain Neutre

avatar
Humain Neutre
Messages : 42
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)
Jeu 20 Avr - 18:05

Je me contentais de hocher la tête à l’énoncer de ce qu’allait potentiellement contenir la commande. C’était énorme, mais pas réellement insurmontable, surtout si je m’y mettais rapidement. Raison de plus pour ne pas trop m’attarder, même s’il y avait encore quelques points à régler. La part très pragmatique de moi-même se disait du moment qu’il paie, et s’il ne payait pas, je lui enverrai la patronne. Sans un mot, je le suivis alors qu’il m’indiquait de quitter la terrasse, même si j’avais eu l’occasion de me rendre compte que l’appartement était assez spacieux pour ne pas être réellement oppressant, même pour moi, j’eus un moment de flottement. Finalement, je le suivis à l’intérieur, laissant un instant mon regard errer à nouveau sur l’appartement. C’était quelque peu déstabilisant d’être dans un endroit aussi impressionnant.

« - Toujours ouverte ? Vous n’avez pas peur que quelqu’un vienne vous cambrioler ? Il y a pas mal de choses intéressantes. »

Je n’étais pas un pro de la déco, ni même des œuvres d’art, mais j’avais dans l’idée que je ne disais pas que des bêtises en énonçant ça. Bah, après tout ça ne me concernait pas réellement. J’esquissais un léger mouvement de recul en le voyant s’approcher aussi près de moi, avant de grimacer en le sentant me toucher. La totale… Mine de rien, j’aurais donné cher pour savoir ce qu’il était en train de penser, là en cet instant. J’étais bien sûr que je n’aurais pas apprécié.

« - Je suis pas comestible de toute façon ! Puis s’il me mange, vous, vous aurez pas vos pâtisseries. »

Et puis de toute façon il n’avait le droit et c’était tout ! Il n’y avait pas besoin de tergiverser à ce sujet. Je n’attendis pas plus de quelques secondes après qu’il m’ait lâché pour me reculer du Cadutie, remettant une distance de sécurité entre nous. Avant de toute simplement acquiescer à sa demande.

« - Tout est bon, je pense, pour moi. Merci de m’avoir accordé un moment monsieur Merkelova. »

Avec un léger sourire, je fis finalement volte-face, quittant l’appartement sans un regard en arrière. J’allais avoir du travail et mon cerveau était déjà en train de chauffer, cherchant quoi faire pour plaire, je n’avais même pas eu l’idée de demander au Cadutie s’ils avaient une préférence pour le goût, Fye semblait aimer le chocolat, mais il n’était pas dit que ce soit le cas de tout le monde. Bah après tout, ça ne me concernait pas réellement, le plus important était au contraire de créer des choses qui les surprendraient tous autant qu’ils étaient. …Et qui leurs prouveraient qu’un humain était tout à fait capable de choses importantes !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Livraison express (Fye)

Revenir en haut Aller en bas
 

Livraison express (Fye)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: L'Eden :: Habitations :: Appartement de Fye-