Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Trop jeune pour mourir [Pv Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Trop jeune pour mourir [Pv Aaron]
Mer 29 Avr - 21:45

Un jour ou l'autre, il faut couper le cordon, c'est comme ça. Chester n'y échappera pas plus que les autres, il faudra bien qu'il laisse Lukas sortir de chez lui et vaquer à ses occupations tout seul comme un grand à un moment ou un autre, c'est la vie. Nous étions arrivés à ce fameux moment, et le jeune homme se promenait donc seul dans les environs de la Benne, un endroit qu'il ne connaissait pas encore très bien. Et bien sûr, il fit ce que tout jeune récemment livré à lui-même ferait dans un moment pareil, il partit jouer de l'argent au casino en buvant des pintes.

Il fallait le comprendre, cela faisait maintenant [insérez la durée adéquate ici] jours que Lukas était parti de chez lui comme une tornade sans laisser aucun mot ni donner la moindre nouvelle. Même dans un monde à peu près sûr, ses proches se seraient inquiétés. Par les temps qui courent, ils devaient sérieusement commencer à préparer son enterrement. Et les sentiments de Lukas à ce sujet étaient partagés, d'un côté il se sentait coupable et lâche, il avait pris la fuite plutôt que d'affronter ses problèmes, et faisait souffrir des gens qui tenaient à lui alors qu'il aurait pu leur épargner tout ça. D'un autre côté, que leur avait-il apporté jusque-là ? Des bizarreries, des crises manques, des phases d'hyperactivité, de la dépression, des angoisses… Et puis il y avait son frère et tout ce qu'ils avaient fais ensembles, sa belle-sœur qu'il ne pouvait regarder en face, sa nièce de quelques semaines jetée dans ce monde implacable…

Non, vraiment, mieux valait procrastiner. Assis à une table de poker, Lukas comptait les cartes, ça le détendait, contrairement aux joueurs qui regardaient d'un œil de plus en plus suspicieux ce gamin perdu dans ses pensées qui venait de remporter la mise deux fois. Alors qu'il posa une quinte flush sur la table, l'un d'eux éructa soudainement.

« C'est pas possible, ça ! Il triche ! »

Lukas fut aussitôt ramené sur Terre, et jeta des coup d'oeil absents aux joueurs les plus menaçants. Puis il soupira et se leva en ramassant ses jetons.

« De toute façon je m'ennuyais, vous êtes nuls... »

Il faut dire qu'il n'était pas dans le casino le plus huppé qu'on puisse trouver, et qu'après avoir pratiqué ce jeu intensivement avec la crème de l'Eden, ce n'était pas quatre pelés des bas-fonds qui allaient le faire trembler. D'ailleurs, pour un casino, l'endroit était même plutôt miteux, c'était à se demander où partait l'argent. Las, Lukas allait échanger ses jetons au guichet et partir quand son regard fut attiré par une arche donnant sur une arrière-salle. Il s'approcha pour jeter un œil un regard curieux à l'intérieur, et stoppa dans l'entrée. L'ambiance était bien différente de ce côté-là du mur, des loupiotes diffusaient une lumière tamisée pour éclairer une série d’alcôves sur les côtés, et droit devant lui, les rares lampes électriques mettaient en valeur de leur lumière vive des danseurs et danseuses debout sur des plateformes, et entourés de soûlards aux taux d'ébriétés variables. Mais ce n'était pas ce qui avait interpellé Lukas, son regard s'était arrêté sur un danseur en particulier, qu'il contempla un moment en oubliant un peu tout le reste.

Il était jeune, c'était ce qui l'avait frappé, il devait avoir à peine quelques années de moins que lui, ou de plus, difficile à dire. Il était jeune et il était mort. Lukas s'approcha lentement et vint s'asseoir au pied de la plate-forme, posant son tas de jetons devant lui. Il ne s'était pas trompé, le garçon était bien un vampire. C'est qu'il commençait à avoir l’œil à force. Il était plutôt mignon aussi mais… merde. Il avait son âge. C'était bête de sa part de penser ça, il traînait dans les pires endroits possibles depuis [insérez la durée adéquate ici] jours, et il avait frôlé la mort de peu. Mais il avait l'insouciance de la jeunesse et n'avait pas si profondément réalisé qu'il pouvait mourir, ou pire, devenir une bête, quelque chose l'avait tenue loin de cette idée. Devant le jeune danseur, cette étrange perspective venait de prendre forme, comme s'il voyait ce qu'il aurait pu devenir sous les crocs de Chester ou d'un autre.

De nouveau pensif, Lukas oublia sa famille, et même ce qui pourrait arriver dans l'heure. Son regard se perdit dans les courbes du jeune homme qui jouait avec les éclairages, puis, comme par réflexe, il fouilla dans son sac à dos pour en sortir un carnet de croquis assez usé et un vieux bout de mine de plomb. Sa main courut sur le papier et fit rapidement apparaître un corps à la grâce irréelle, dansant, jeune et intemporel, comme si le jeune homme ne faisait que ça depuis une éternité. À sa gauche, un type lui donna un coup de coude en tendant le bras pour tirer un peu sur le vêtement du vampire.

« Allez petit, t'attends quoi pour virer tout ça ? On veut voir la marchandise nous ! »

Les rires gras d'autres types crasseux vinrent appuyer ces paroles pleines de tacts. Lukas fronça les sourcils et retourna à son dessin, mais comme l'effeuillage n'allait apparemment pas assez vite, le type recommença avec plus d'insistance, puis se mit à faire des blagues grasses impliquant la plupart du temps des prostitués et des membres virils non lubrifiés. Lukas avait arrêté de dessiner, incapable de réfléchir à cause du niveau de débilité ambiant. Il finit par craquer, et envoya voler ses jetons de poker dans le visage de son voisin d'un geste vif tout en se levant.

« Bon tu vas lui foutre la paix, maintenant ? »

Le type tiqua une seconde, puis se leva et le domina de toute sa taille avec un sourire moqueur.

« Regardez-moi ça, il est pas mal non plus celui-là ! Et si t'allait danser avec l'autre, hein ? »

Le type tendit une main vers lui, que Lukas repoussa avec force, cela ne lui plut pas beaucoup et il lui colla une gifle qui faillit lui dévisser la tête, avant de l'attraper par le col.

« Toi, je vais t'apprendre à te mêler de ce qui regarde p... »

Mais il fut inopinément interrompu par un énorme coup de pied dans les valseuses et lâcha prise pour se plier en deux. Quand il se redressa en hurlant de rage, il était trop tard. Lukas avait filé derrière une porte dérobée qui indiquait en toutes lettres « Réservé au personnel », apparemment c'était les coulisses. Il fila sans ralentir entre quelques personnes plus ou moins dévêtues, renversa un kit de maquillage, et finit ratatiné dans l'obscurité d'une garde-robe, à éponger son nez légèrement sanglant dans une robe à dentelle.

Bravo, se félicita-t-il, encore bien joué.

C'était comme ça, il fallait toujours qu'il se fasse remarquer, que voulez-vous...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron

Manticore de Distraction

avatar
Manticore de Distraction
Messages : 14
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Trop jeune pour mourir [Pv Aaron]
Dim 3 Mai - 18:49

Fatigue, faim et pétage de plombs, tout ramener en un seul, en une nuit. Bordel, j'aimerais bien avoir une soirée rien qu'à moi pour faire une sieste ou manger un morceau. Entrant par l'arrière de la boîte, je lâchais un bâillement lorsque j'ouvris en grand la porte. Merde, je suis fatigué y'a aucun doute la dessus.
Longeant le mur, j'entendais la musique battre contre les murs, des voix venaient de certains vestiaires, entrant dans le miens, je me rendis directement à mon casier, déposant mon sac je commençais à me changer, prenant les vêtements suspendus au cintre, j'enfilais le faut puis le bras en faisant gaffe aux fermoirs. Replaçant quelque mèches et ajustant mes lunettes sur ma tête, je lâchais un soupir avant de refermer la porte.

Regardant les placements rapidement, je m'échauffais les poignets ainsi que les chevilles, manquerait plus que je me fasse une entorse tiens. Attrapant un petit pot de talc, je sortis en attrapant une serviette au passage. Le bruit de la musique se faisait de plus en plus forte, les odeurs vinrent rapidement à mes narines, odeur de tabac, d'alcool et des envies diverses des clients. Voyant le boss qui s'occupe des danseurs, je passais près de lui sans le regarder. Puis avant d'entrer sur la scène, je mis ma serviette sous le plancher surélevé de la scène ainsi que le pot, je pris un peu de talc et en mis sur mes mains et pris place sur la plate-forme, derrière des rideaux qui bientôt me laisserais voir une salle remplis.

Lentement je commençais à me déhancher lorsque les rideaux se retirèrent, des visages inconnus nous fixèrent, nous les danseurs, tous ces yeux braqués sur nos corps remuant contre des simples barres de métal. J'aime danser, mais face aux regards dévoreurs et répugnants de certains, je sens des frissons de dégoût. Dansant, j’oublie un peu tout ce qui m'entoure. Puis en tournant, je vis certains hommes venir s'asseoir devant ma plate forme. Merde...ils ont l'air déjà bien amochés. Un mètre, tel était la distance entre eux et moi, c'est la partie du boulot que je n'aime pas, lorsqu'il commence à vouloir plus, à tenter de me toucher, mais je ne devais rien dire, sinon les pourboires seraient moins gros. Lentement, j'enlève mon haut, déboutonnant lentement et entamant une descente puis une remonter.
Puis après avoir retirer mon haut, je vis un nouvel arrivant, un humain, je le sentais à ces battements de cœur. Il était jeune par rapport à ceux qui venait le plus souvent devant la scène. Ca change, et merde ça fait du bien de se sentir observer par autre chose que des vieux.  Voyant qu'il me fixait, je lâchais un léger sourire puis continuer ma danse avec plus de fluidité. Voyant qu'il avait sortis de quoi dessiner, je ne m'atarder plus trop sur lui, laissant mon corps bouger au rythme de la musique. Puis quelque chose me tira sur le pantalon.

« Allez petit, t'attends quoi pour virer tout ça ? On veut voir la marchandise nous ! »

Retenant le pan de mon pantalon, je me remis à danser sans rien dire, merde quoi j'enlève pas pour le moment, j'vais pas enlever la total sans un petit pourboire. Sauf que ces collègues commencèrent à rire puis il recommença à me toucher, j'eus un mouvement de recul maîtriser en me mettant derrière la barres en dansant. Merde ce con avait tirer sur un des clipes du pantalon. Leurs propos me mirent très mal, je me sentais mal face à leurs dires me concernant.
Puis avant de comprendre, le jeune garçon venait d'envoyer des...jetons dans la faces des mecs, me faisant stopper dans ma danse, oh non...pas une bagarre...

« Bon tu vas lui foutre la paix, maintenant ? »

L'autre se leva, avant de pouvoir faire quoi que se soit, je vis les autres commencer à s'échauffer en vus de je ne sais quoi.

« Regardez-moi ça, il est pas mal non plus celui-là ! Et si t'allait danser avec l'autre, hein ? »

Mon estomac se retourna, ce type n'avait aucun scrupule, puis une gifle retentit à travers la musique me faisant sursauter. Le type venait de soulever le jeune.

« Toi, je vais t'apprendre à te mêler de ce qui regarde p... »

«  Nan s'il vous plait arrê... »

Mais mes paroles furent dite trop tard, le jeune venait de lui coller un jolie coups dans les bijoux de famille, un frisson me parcourut, aie ça doit faire mal. Le jeune ne pris pas le temps de regarder et fila rapidement par derrière. Voyant les types s'énerver, je fonçais à la suite du garçon laissant en plan de spectacle. Voyant des personnes regardant d'un côté, je suivis la trace et me rendis près de la...garde robe merde il avait foncé dans un cul de sac.
Arrivant dans la pénombre, je le vis au sol, attalé les pieds dans des vêtements, cet abrutis avait trébuché à n'en pas douter.
Regardant derrière moi, je ne vis pas les mecs du spectacle force heureusement. Puis soupirant, j'aidais le garçon à enlever ces pieds dans les vêtements.

« Ne bouge pas, j'vais t'aider... »

En deux ou trois mouvements, il fut libérer des tissus, pusi en relevant la tête, je sentis une douce odeur...merde, il saigne le bougre. Mon ventre se contracta, difficile à dire quand remonter mon dernier repas de vampire...2 semaines ? 1 mois peut être? Difficiles à dire.
Mais avant de lui sauter dessus, j'attrapais un bandeau et lui mis dans les mains.

« Tiens essuis toi avant de te vider sur les vêtements, le sang ça part pas facilement... »

Ouais bon, tu voulais que je dise quoi face à lui aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trop jeune pour mourir [Pv Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Trop chaud pour la plage (PV Victoire)
» [B] Vivre pour mourir
» Il paraît que je suis trop fragile pour affronter le monde extérieur ... | Pv. Orphée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-