Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Moi j'ai les mains sales. Et toi ? [PV Zdavy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quon Peacock

Vampire Originel

avatar
Vampire Originel
Messages : 133
Date d'inscription : 17/03/2015

MessageSujet: Moi j'ai les mains sales. Et toi ? [PV Zdavy]
Mar 28 Avr - 10:42


Je n'ai jamais voulu ça.  Je veux dire. Je n'ai vraiment, jamais, voulu ça.

L'endroit est totalement silencieux, à l'exception du clapotis régulier des gouttes qui fuitent à travers la Nef. Je sais que la pluie battante de l'extérieur tape sur les vitraux à l'étage supérieur, mais je ne l'entends pas, dans les sous-sols. Ici, tout a une odeur antique, renfermée. Une odeur d'humidité et de dévots mal dégrossis.

De là où je suis, je vois encore la traînée écarlate suivre les escaliers en colimaçon. Elle brille sur le marbre ancien, comme pour accueillir la plus importante personnalité de mon festin macabre.

J'étais affamé. Et j'avais un peu d'argent. Elle était disponible, et surtout, elle avait besoin d'argent. Je n'ai pas l'habitude de consommer, ni même de payer pour le faire, mais ce soir, j'en avais très envie. J'ai simplement oublié la raison pour laquelle je suis incapable de toucher quelqu'un. Les corps deviennent fous à mon contact. C'est comme si la raison se décrochait brutalement du reste de leur corps pour laisser une chair en demande.

Elle a commencé par se frotter, se pendre à mon cou, rire comme une pintade et s'alanguir contre moi. J'ai trouvé ça repoussant. Pire. J'ai trouvé ça gerbant. Je l'ai repoussée, en lui laissant mon fric. De toute façon, c'était pour elle. Mais elle s'est jetée sur moi, m'imposant son rouge à lèvre à trois sous sur tout le cou. Je l'ai repoussée plus fort, et elle s'est cogné la tête contre le bénitier. Elle s'est mise à rire comme une démente, et a écarté les cuisses, le cul par terre.

Hormis le fait qu'elle n'avait pas de culotte - propreté incarnée - cette catin de bas étage a commencé à se griffer avec ses faux ongles en résine. J'avais faim. J'avais envie, et elle me présentait sa fémorale.

Le reste... est flou. Je  sais que j'ai fait craquer sa nuque en la traînant sur les trente-sept marches d'escalier. Qu'à la vingt-quatrième, son crâne s'est brisé à cause du rebond.

Je l'ai dévorée. J'ai déchiqueté sa chair, fendu ce que je pouvais fendre jusqu'à me remplir comme une outre. Et maintenant que je n'ai plus faim, je reste vautré sur ses loches en toc. Elle a les marques au cou d'une fille qui tend la gorge à d'autres que moi. Sans doute pas des marquis et des bon princes.

Mais quand même. Merde.

J'aimerais pouvoir me dire que je lui ai évité la Syphillis et une mort lente et douloureuse de camée, mais l'hypocrisie est trop grosse, même pour moi.

Alors je me contente de rester là. A défaut d'être vraie, sa poitirne est confortable. Elle est encore tiède. Je pourrais m'endormir, mais je sais que quelqu'un ne tardera pas à arriver. L'office est à huit heures, et les bigots doivent préparer l'église avant de donner la messe. Je me redresse, groggy, mal fagotté. Je tape le dos contre le mur, m'agrippe aux irrégularités des briques, et j'attends.

Il faut que je sorte d'ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Moi j'ai les mains sales. Et toi ? [PV Zdavy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES MAINS SALES
» Droite populaire: attention danger fascisme imminent
» Hedenn T. Saether ­† Live. Live out of limits.
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-