Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 

anipassion.com
Partagez | 
 

 Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]
Ven 17 Avr - 22:33

Lacrimosa
Fallen and born here
I want to love this blood-soaked world without fear

Comment cette histoire avait commencée, déjà ? Lukas n'était plus certain de s'en rappeler, ou plutôt, ça n'avait plus d'importance pour l'instant. Sven, qui travaillait dans le café où il s'était lamentablement échoué, l'avait recueillit pour la nuit. Il faudra qu'il pense à le remercier un peu mieux que ça d'ailleurs, parce qu'il était partit assez vite. Encore une fois, le jeune homme avait fui, il n'avait pas voulu offrir le spectacle de sa déchéance à cette bonne âme qui lui avait tendu la main, et esquivait d'avance le regard désapprobateur qu'il aurait posé sur lui en comprenant de quoi il souffrait.

Parce qu'il souffrait bel et bien, d'une douleur qu'il connaissait par cœur, mais qui le surprenait malgré tout par son intensité sans cesse redoublée. La Lacrimosa ne le lâcherait jamais, Lukas le savait pourtant bien, mais il ne pouvait s'empêcher d'essayer de lui résister chaque fois un peu plus. Quand il sentait ce tiraillement familier dans ses muscles, ce besoin naître en lui, il avait toujours l'espoir que cette fois il pourrait passer outre, cela paraît presque simple au tout début de la crise. Stupide qu'il était.

Maintenant chaque mouvement qu'il faisait était une torture, ce n'était pas que son esprit qui criait famine, mais son corps tout entier, et c'était là la seule chose qui le faisait encore avancer. Lukas ne sut pas vraiment comment il arriva dans un quartier aussi animé que sordide, mais entre les soûlards et les prostitués, il ne devait pas trop dépareiller. Le jeune homme était blême, respirait laborieusement et agitait compulsivement ses mains près de son visage. Il surtout scrutait la pénombre dans toutes les directions, jaugeant les passants d'un coup d’œil. Il allait bien trouver ce qu'il cherchait ici, non ? Et elle pourra bien être coupée à l'eau croupie et à l'huile de moteur qu'il la prendra quand même.

Un bref sifflement attira son attention vers l'une des rues adjacentes, de là où il était, il voyait tout juste une silhouette se découper dans la lueur des fenêtres d'une maison de passe. Il comprit malgré tout que ce type-là savait exactement ce qu'il cherchait, et se pressa à sa rencontre. Quand il arriva, le dealer avait déjà sortit des sachets de poudre rouge foncée de sous sa veste, Lukas secoua frénétiquement la tête.

« T'as pas mieux ? »
« Whoa, alors comme ça t'es un dur, j'aurais pas cru… Mais ça va te coûter cher ça, mon bonhomme. »

Ledit bonhomme n'attendit pas plus longtemps et se mit à chercher frénétiquement de l'argent dans son sac, mais avec ses mains tremblantes et l'obscurité, il fit tomber pas mal de monnaie et d'affaires sur le sol, avant de se s'empêtrer dans le comptage de ses billets. Il savait très bien combien coûtait, grosso mode, une fiole de Lacrimosa, mais il ne comprit pas tout de suite que le prix venait de grimper d'un coup. Le dealer le regardait maintenant faire son manège avec une lueur avide dans les yeux, et en prenant son air le plus menaçant il tira un couteau de sa manche.

« En fait, tu vas juste me donner ton sac et te barrer sagement, petit. »

Le jeune homme se raidit en un instant, et le dealer dut prendre cela pour de la peur car il eut un léger ricanement. Il comprit un peu tard qu'on ne privait pas comme ça un drogué aussi accro de sa dose de sang réglementaire.

« Tiens. »

Aussi vite qu'il s'était immobilisé, Lukas attrapa l'anse de son sac et fit un mouvement rapide et circulaire pour venir frapper violemment le dealer à la tête. Un bruit sourd retentit quand la boite de rangement de son télescope, en acier inoxydable de qualité supérieure [c'est important], vint heurter la boite crânienne de l'infortuné, qui tomba au sol. Sans lui laisser le temps de reprendre ses esprits, Lukas lui tomba dessus et lui prit son couteau, puis l'immobilisa d'un bras en lui faisant les poches de l'autre. Il n'eut pas de mal à trouver deux fioles de Lacrimosa dans la doublure de sa veste. Les serrant dans une main, il s'empressa de fourrer ses affaires dans son sac pour filer au plus vite.

« Connard ! »

Pas assez vite cependant, alors qu'il allait filer, le type se releva et se rua sur lui, les projetant tous les deux contre un tas d'ordure. Dans le mouvement, Lukas lâcha les fioles qui brisèrent au sol, et cela lui fit presque plus mal que le coup qu'il s'apprêtait assurément à recevoir.



Parce qu'il était censé recevoir un coup, non ? Vautré dans les déchets, Lukas avait plaqué ses bras devant son visage, mais comme rien ne venait, il les écarta avec précaution. Le dealer avait bien levé son poing, mais au lieu de frapper il l'avait posé sur le côté de sa tête. Le jeune homme vit très nettement un large filet de sang couler de son front jusque sur sa veste. Le type recula à toute vitesse, poussant des jurons et répétant qu'il lui ferait payer ça un de ces quatres, puis il fila hors de la rue comme s'il se croyait poursuivit par une meute de chiens enragés. Le calme qui suivit paraissait presque surnaturel, Lukas était à bout de force et peinait à reprendre ses esprits, ses yeux retombaient sans arrêt sur les fioles brisées comme s'il espérait qu'elles se répareraient toutes seules. Puis une prise de conscience lui noua les entrailles.

Du sang. Il sortit des ordures et chercha un peu de lumière pour regarder son sac sous tous les angles, et il ne tarda pas à voir une belle tâche noirâtre là où il avait frappé l'autre crétin. Ce fut à son tour de pousser des jurons, et il se mit à tenter d'enlever ça en l'essuyant avec l'un de ses vêtements Puis voyant que ça n'y changerait rien, il lâcha tout et se mit à faire les cent pas dans la ruelle comme un perdu, incapable de penser à autre chose que les deux fioles qu'il tenait dans la main il y a un instant à peine. Cela s'était joué à si peu qu'il n'arrivait pas à croire que le soulagement espéré n'était toujours pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]
Sam 18 Avr - 0:25

Il y avait des moments où tout était plus dur, où la soif harassait son corps. Des heures entières où il lui semblait n’être qu’une poupée vaudou entre les mains crochues d’une vieille sorcière qui plantait jusque dans ses os ses aiguilles à tricot, comme des poignards de glace. Alors il s’éloignait des humains parce qu’il sentait qu’il pouvait craquer n’importe quand, qu’il aurait pu faire un carnage, décimer tout un bar dans une crise de délire, boire à n’importe quelle gorge, jusqu’à se rendre malade…

C’était les pires moments. Il errait dans les rues comme un vieux chat famélique et osseux, et hagard, cherchant de pauvres proies jusque dans les poubelles… Sauf qu’il n’avait même pas ce recours-là. Il ne voulait pas boire le sang d’un humain contre son gré. Point final. Mais les crises se rapprochaient ces derniers mois, et c’était inquiétant parce que sa dernière proie datait d’il y avait quatre ans. Elle ne lui avait pas laissé un souvenir impérissable, c’était un petit voyou qui terrorisait qui agressait des gens faibles et isolés pour quelques maigres larcins. Pour une fois qu’il avait allié l’utile à l’agréable…

Depuis qu’il était sorti de son interminable hibernation, plus d’un siècle et demie plus tôt, il supportait bien moins l’abstinence, comme si son corps lui faisait payer son bien trop long sommeil. C’était sans doute le cas d’ailleurs, et il se retrouvait à errer au hasard en essayant d'oublier les hurlements silencieux de son corps.

Il marchait sans but quand il entendit un cri, le bruit d’un affrontement et l’odeur caractéristique du sang d’un vampire. Des chasseurs ? Ou un règlement de compte peut-être ? Chester allongea le pas jusqu’à atteindre une ruelle sombre, plus sombre que les autres. Il posa la main sur la garde de son poignard et dut faire un pas en arrière pour esquiver l’humain ensanglanté qui s’enfuyait en jurant. Il n’avait même pas remarqué la présence du vampire à côté de lui. Chester le regarda disparaître avec curiosité. Comment pouvait-on être aussi peu prudent ?

Le trafiquant d’armes fit quelques pas dans la ruelle qui empestait le sang. Il y avait un garçon là, au milieu de nulle part, au fond des ténèbres chichement éclairées par une lumière sale et lointaine. Il marchait au hasard entre les tas d’ordures, les bris de verre, et l’odeur entêtante du sang.

– Tout va bien ? demanda le vampire en cherchant le regard du garçon.

Il aperçut enfin son visage, au teint blafard, à la pupille dilatée, au souffle un peu rapide. Aïe, non, apparemment tout n’allait pas bien. C’était visiblement un drogué… Et très en manque avec ça ! Chester s’approcha néanmoins. Du Lacrimosa, à en croire l’odeur de sang qui provenait des débris de fioles brisées au sol. Ce qu’il avait pris pour l’odeur d’un vampire blessé était en fait seulement celle d’une dose de drogue gâchée.

Chester n’était pas trop fan de la manière dont était produit le Lacrimosa, c’était le moins qu’on pouvait dire. Il n’était pas fan non plus de l’effet que cette saloperie avait sur les humains. Il regarda le garçon dans les yeux. Il était vraiment mignon en plus. Et il sentait bon, une odeur captivante et encore sucrée de gamin trop jeune pour être dans une ruelle aussi noire à une heure si tardive… Quel gâchis.

– J’ai l’impression que tu as fait peur à ton dealer, il a détalé comme un lapin…

Il avait l’air farouche ce gosse, furieux aussi, assoiffé et égaré. Ils se ressemblaient pas mal tous les deux en fin de compte, à la différence que lui avait eu un millénaire et demi pour s’habituer aux crises de manque. Quoique le terme « s’habituer » n’était pas le plus approprié. Il avait tellement soif qu'il était prêt à n'importe quoi, et ce gamin au rythme cardiaque un peu fou avait une odeur trop enivrante pour sa propre sécurité. Sa peau avait l’air fragile, elle devait se déchirer facilement sous les crocs, et son sang devait avoir un goût à la fois doucereux et âpre des humains drogués à quelque chose de trop fort pour eux. Chester n’était plus très sûr d’être capable de le laisser partir sans l’agresser à ce stade… Mais peut-être qu’ils pouvaient se rendre mutuellement service, après tout, qu’avait-il à perdre ?

– Tu as mal à en crever, hein ? Qu’est-ce que tu dirais d’un marché ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]
Sam 18 Avr - 17:09

Lukas ne sembla pas remarquer tout de suite qu'un nouvel arrivant venait d'entrer en scène. Perdu en lui-même, luttant ne serait-ce que pour respirer à peu près correctement, ses pas le menèrent cependant de plus en plus près du mur opposé à l'homme qui venait de se joindre à la fête. Enfin, « homme » n'était peut-être pas le meilleur terme. Quand il se mit à lui parler, Lukas leva enfin les yeux vers lui, et se dit aussitôt que son apparence en imposait beaucoup, même dans le noir. Il comprit aussi la réaction du dealer, les choses ne traînaient pas dans le coin, un peu de sang et les vampires apparaissaient comme si on était venu frapper à leur porte. Et au vu de l'allure et de la façon dont celui-ci le regardait, le jeune homme savait d'avance qu'il ne s'en sortirait pas si facilement ce coup-ci.

Lukas n'était pas vraiment en état de faire la conversation, et c'est tout juste s'il haussa les épaules quand le vampire lui parla du dealer. Si le manque continuait de le rendre fébrile, il n'en était pas moins à bout de force. Malgré tout, il n'en avait pas encore perdu toute envie de vivre, et son esprit embrouillé se mit à évaluer les chances qu'il lui restait de sortir de là à peu près entier. Mourir dévoré par un monstre dans la noirceur d'une ruelle sordide ne faisait pas partie dans ses projets, en tout cas pas sans lutter jusqu'au bout. Il pouvait encore courir, abandonner là ses affaires et filer aussi loin que possible, ou crier en priant pour qu'on l'entende, et puis il avait aussi la lame volée au dealer sur lui…

Il arrêta cependant de concocter des plans d'évasion perdus d'avance quand il entendit la proposition du vampire. De nouveau Lukas n'eut plus rien d'autre en tête que sa dose de drogue et la perspective de se sentir bien à nouveau. Il eut beau poser l'une de ses mains devant sa gorge comme pour la protéger, le regard beaucoup plus franc qu'il posa sur le vampire en disait déjà long. Il n'y avait pas pensé un instant, mais une simple entaille suffirait pour que le Lacrimosa coule à flot. Malgré ça, Lukas eut d'abord un rire amer.

« Laisse-moi deviner, c'est pas de l'argent que tu cherches ? »

Il secoua la tête de dépit, pas besoin de réfléchir longtemps pour comprendre en quoi consisterait ce fameux marché. Et Lukas savait aussi que la seule réaction acceptable était un non clair et catégorique, mais son ventre se noua d’inquiétude parce que ce n'était pas du tout ce qu'il allait répondre.
Ne le jugez pas trop vite, que pourrait-il faire d'autre ? Courir, peut-être, et se ruer dans les bras d'un autre dealer, armé d'un autre couteau. Dans son état actuel, il était une proie facile pour tous les monstres, humains et non-humains, et la proposition du vampire en paraissait presque trop honnête. Sang pour sang, il devait y avoir un piège.

« Est-ce que je vais devenir comme… »

Lukas fit un geste vague en direction du vampire, puis passa sa main dans ses cheveux en soufflant bruyamment. Les battements de son cœur s'étaient accélérés et sa respiration devenait incontrôlable à mesure que la panique le gagnait. Il lança péniblement.

« Parce que je préfère encore mourir, ok ? Je préfère… et puis, pourquoi tu demandes ? C'est pas comme si je… pas comme si je pouvais aller où que ce soit, c'est un peu... »

Bizarre, mais ses réflexions se perdirent alors qu'un spasme secoua tout son corps comme s'il venait de recevoir une violente décharge électrique, et Lukas trembla de plus belle. Il n'en pouvait plus. Tant pis, tant pis pour tout, ce n'était pas comme s'il pouvait tomber beaucoup plus bas de toute façon. Avec une démarche que la douleur et la peur avait rendue très incertaine, il s'avança vers le vampire, jusqu'à se retrouver si près de lui qu'ils se touchaient presque. Lukas avait beau être plutôt grand, le jeune homme se sentit soudain tout petit, sans savoir si c'était vraiment une question de taille, ou si c'était le regard, et l'étrange impression qui se dégageait du vampire qui donnait cet effet. Ses yeux vinrent se perdre dans les iris écarlates de la créature, et il fut un peu surpris de ne pas leur trouver un air si menaçant, alors que c'était peut-être la dernière chose qu'il verrait de sa vie. Perdu dans sa contemplation, il se détendit sensiblement et les battements de son cœur se firent plus fort encore, si fort qu'il eut l'impression qu'on les entendait résonner contre les murs, même si le problème devait plutôt se situer entre ses tempes et ses oreilles. Et maintenant ? Le jeune homme ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, il s'imaginait se faire attaquer à la gorge, mais si le vampire ne comptait pas le tuer ou le transformer, il s'y prendrait peut-être autrement… À tous hasards, il souffla d'un air incertain, une inquiétude bien visible dans son regard.

« Fais-le… doucement ? Enfin, si possible... »

Et il n'en revenait pas de s'entendre dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]
Sam 18 Avr - 21:04

Lorsqu’il le regarda enfin et qu’il comprit à quoi il avait affaire, le gamin fut immédiatement sur la défensive. Bien, il avait encore un peu de bon sens, la drogue n’avait pas encore dévasté son cerveau. Mais il avait aussi l’air complètement à bout et il avait un regard un peu trouble qui peinait à rester fixe, et cette désinvolture fébrile de ceux qui souffrent le martyr. Parce que la souffrance altérait l’esprit aussi sûrement que la drogue.

Le gamin l’observa avec méfiance et Chester s’immobilisa complètement pour ne pas sembler plus menaçant qu’il ne devait déjà l’être aux yeux d’un humain affaibli et étourdi de douleur.

Le vampire regarda la jolie bouche du gamin se tordre d’un sourire ironique et émettre un rire bref, sans joie. Puis il l’interrogea sur la contrepartie d’un ton qui laissait entendre qu’il avait bien compris la nature de l’échange qu’il lui proposait. Il ne devait plus avoir l’esprit très clair, ce jeune, dans son état, mais il avait toujours bien en tête les lois du commerce. Quelle était cette époque qui donnait naissance à des gosses aussi désabusés ?

– Rien n’est gratuit, lui rappela Chester en haussant les épaules.

Après tout il voulait bien être sympa, mais il ne faisait pas la charité. L’humain secoua la tête, et le vampire compris qu’il ne pouvait pas refuser. Il risquait sa vie en offrant son sang à un vampire, ça pouvait déraper, il pouvait ne pas réussir à s’arrêter et le vider de complètement... C’était d’ailleurs ce qui lui arrivait à chaque fois en fait, mais il se garda bien de lui dire parce que c’était incroyablement excitant ce jeu.

En un millénaire et demi d’existence, c’était la première fois qu’il proposait un tel accord à un humain. Et même si c’était sur un coup de tête, maintenant que la partie avait commencé, la réponse de l’humain l’intéressait vraiment.

Sa première inquiétude fut d’être transformé en vampire, ce qui était assez surprenant. Il y avait des sujets d’inquiétude plus grave à cet instant, comme la mort immédiate et définitive par exemple. Mais il devait ignorer qu’il était difficile de devenir un immortel, ça ne pouvait pas arriver par accident, et puis son refus d’en devenir un était sans doute la décision la plus censée qu’il avait prise aux cours des dernières heures…

En guise de réponse, Chester se contenta de secouer la tête négativement. Il était certain qu’il n’était pas la peine de lui donner une longue explication construite pour lui assurer qu’il ne risquait pas de devenir un vampire ; son esprit embrumé n’aurait sans doute pas suivi… Il n’avait plus l’air capable de suivre grand-chose de toute façon. Le traqueur regarda sa proie s’enfoncer dans la panique, ses gestes devinrent saccadés et nerveux, l’affolement de son cœur s’aggrava et emplit ses oreilles comme une musique.

Chester le regarda s’agiter et s’emmêler dans ses paroles. Il ne bougea toujours pas de peur de l’effrayer plus encore. Et quand le p’tit perdit ses mots et que sa crise de manque se manifesta sous la forme d’un spasme violent et visiblement très douloureux, ce fut le gamin lui-même qui s’approcha du vampire.

Il vint beaucoup trop près de lui, entrant dans son espace personnel, lui offrant d’inspirer son odeur. La tiédeur de sa peau emplit l’air. Chester sourit. Ce gosse avait un regard de convoitise, il avait l’air affamé, et c’était vraiment surprenant d’être regardé comme ça par un humain, comme si c’était lui la proie cette fois.

Puis il plongea son regard hanté dans celui du vampire et Chester sentit l’attraction magnétique qu’il exerçait sur le garçon, elle était accentuée par sa propre soif, par son instinct de chasseur. Il avait vu l’effet de son propre potentiel de séduction sur les humains des milliers de fois depuis qu’il était immortel, mais c’était toujours un spectacle émouvant. Le gamin fut happé par son regard et ses muscles tendus se relâchèrent, son cœur émit un bruit plus lourd, plus persistant. Son sang l’appelait et Chester se pencha d’instinct pour inspirer profondément l’odeur de cette proie qui se rendait si facilement.

Les humains étaient vraiment des créatures fascinantes, pensa-t-il alors le jeune homme lui demandait de faire ça doucement. Ils n’étaient pas nombreux les êtres qui s’abandonnaient comme ça à un prédateur, et ils n’en étaient que plus précieux. Le vampire entrouvrit la bouche et sortit les crocs… puis il eut un léger mouvement de recul et il s’insulta intérieurement.

C’était lui qui avait des millénaires d’expérience et il avait failli succomber, encore, comme un vampire de deux semaines lâché dans une boîte de nuit ! Il expira lentement et reprit un minimum de contrôle. C’était juste un gosse, et il était en pleine crise de manque. Il allait lui claquer entre les doigts s’il lui prenait du sang en plus.

Chester se força au calme et passa dans le dos de l’humain avec un mouvement fluide et rapide. Il prit le temps de discipliner sa soif et soupira en songeant que ce n’était vraiment pas prudent, ce gosse lui faisait très envie, ça allait être dur de lui résister…

– Comment t’as fait pour vivre aussi longtemps en étant aussi peu prudent ? demanda-t-il près de l’oreille de l’humain sans vraiment attendre de réponse.

Il pressa le dos du garçon contre son torse et le ceintura sans violence en passant un bras en travers de sa taille.

– Bouge pas, lui ordonna-t-il conscient que de toute façon, il ne pouvait pas vraiment bouger, il le tenait fermement contre lui.

Il approcha son propre poignet de ses crocs qui ne rêvaient que de mordre la gorge offerte où battait un pouls affolé, et mordit sans ouvrir trop la bouche – l’humain avait une mâchoire plus petite que la sienne et il allait se barbouiller de sang s’il perçait des entailles trop larges. Le goût métallique du nectar vermeil fut immédiatement sur ses lèvres, et même si c’était son propre sang, il avait si soif que cela lui donna le vertige.

Puis il éloigna son poignet de ses lèvres et le présenta au gamin qu’il tenait toujours prisonnier de son étreinte. Il faudrait qu’il contrôle ce qu’il lui donnait. On ne pouvait pas être moins déraisonnable que pendant une crise de manque, il en savait quelque chose ! S’il le laissait boire à sa guise il ne s’arrêterait pas, et il allait lui faire une belle overdose et mourir suspendu à son poignet, ce qui aurait été vraiment dommage. Chester n’aimait pas les gâchis de sang.

– Bois ce que tu veux, je t’arrêterai quand il faudra, l’autorisa-t-il en pressant les plaies sanglantes laissées par ses crocs contre les lèvres du garçon.

C’était la première fois de sa vie qu’il donnait son sang à un humain. Il l’avait déjà fait des siècles plus tôt pour un autre vampire gravement blessé par les rayons du soleil. Mais avoir un humain avide de sang entre les bras, c’était une drôle de sensation.

Il prit le temps d’inspirer son odeur, profondément, afin d’être certain de pouvoir le retrouver. C’était un humain trop intrigant pour qu’il le laisse disparaître après ça. Il avait un parfum enivrant, rehaussé par la peur, la douleur et l’envie. Ses cheveux se terminaient aux pointes rouges sur sa nuque, comme s’il les avait laissés traîner dans le sang.

Chester posa ses lèvres sur la nuque du gamin, et descendit sur son cou et sur son épaule en repoussant lentement le vêtement qu’il portait. Il chercha un point précis au-dessus de la clavicule où la chair était plus tendre mais qui serait plus facile à dissimuler qu’une morsure au cou. Il ne connaissait ni son nom ni sa vie, mais le p’tit drogué avait peut-être une famille ou des amis qui seraient terrifiés de découvrir qu’il avait été mordu par un vampire, et il préférait lui offrir l’opportunité de ne pas avoir à leur expliquer.

La peau à l’épaule était moins fine qu’à la gorge, et il y avait le trapèze à cet endroit – être mordu dans un muscle n’était pas ce qu’il y avait de plus agréable, mais avec un peu de chance, le plaisir de boire sa drogue éclipserait la douleur de la morsure.

– Je ne te prendrai pas plus que ce que toi tu prends, lui promit-il à voix basse en se disant que s’il existait encore une once d’instinct de survie dans la tête de ce garçon, elle serait rassurée d’apprendre qu’il n’allait pas le saigner.

Puis il pressa délicatement ses crocs sur son épaule, et il serra lentement la mâchoire pour ne pas le surprendre avec une douleur trop vive. La pointe de ses dents perça lentement l’épiderme, troua le derme et atteignit enfin la veine. Il resserra son éteinte autour de la taille du garçon, frissonna de plaisir, et perça la veine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]
Dim 19 Avr - 15:50

Lukas était dans un état d'attente, appréhendant la morsure qui n'allait pas tarder, il se crispa lorsque le vampire se pencha finalement sur lui, mais celui-ci se retint, alors même que cela semblait lui coûter beaucoup. À nouveau le jeune homme fut surpris par l'étrangeté de ce comportement. Pourquoi marchander, pourquoi lui tourner autour alors qu'il était clairement en position de force ? Il n'avait cependant pas l'énergie pour réfléchir sérieusement à tout ça, de même qu'il ne prit pas la peine de répondre à la question qu'on lui posa. Comment avait-il survécu ? Son frère, bien sûr, avait veillé sur lui, et on voyait bien la différence maintenant qu'il n'était plus là. Quelques dizaines d'heures à peine et Lukas tombait très littéralement dans les bras d'un monstre.

Le jeune homme se laissa aller en arrière quand il sentit la créature se presser contre lui, son corps épuisé ne demandait pas mieux qu'un appui pour se reposer un peu. Il ne fut pas surpris de sentir des muscles nerveux sous ses vêtements, cela collait bien aux manières un peu fauves du vampire. Cela dit, Lukas était très loin de se sentir détendu, du coin de l’œil, il observait son visage, guettant ses moindres faits et gestes et attendant toujours de sentir des canines aiguisées percer sa gorge. Autant dire qu'il ne rata rien du spectacle lorsque le vampire mordit son propre poignet et fit perler un peu de sang au coin de ses lèvres.

Lukas écarquilla les yeux, et sans plus pouvoir se contrôler, se mit à gigoter dans tous les sens pour réussir à porter à ses lèvres un peu de ce liquide. À peine le vampire lui avait-il présenté son bras qu'il l'attrapa vivement, embrassant la plaie, la léchant, et la mordillant légèrement pour la faire saigner davantage. C'était une sensation sans égale, enivrante et intense, pendant un instant il fut juste emporté par le soulagement puissant qui le gagna enfin après des heures d'attente et de souffrance.

Puis il sentit des forces nouvelles l'envahir, ses sens s'éveiller tandis que la drogue s'insinuait en lui. Par habitude, il leva les yeux vers le ciel, la ruelle étroite n'offrait qu'un horizon bouché de tôle et de béton, mais la bande de ciel qui restait visible était belle à pleurer, et il se dit vaguement que c'était une toile bien trop parfaite pour être reproduite. Il y eut autre chose cependant, l'odeur puissante du sang qui emplissait sa bouche et colorait ses lèvres, puis des centaines, des milliers d'autres qui l'envahir toutes à la fois. Ces sensations multiples et nouvelles ne l'empêchèrent pourtant de sentir très nettement les lèvres du vampire se poser sur sa nuque, avec une délicatesse qui lui fit hérisser le poil et pousser un long soupir. Il n'y avait rien à faire, Lukas avait du mal à voir dans ce vampire-là le meurtrier sanguinaire qu'on lui avait longuement appris à éviter. Pas encore en tout cas.

« Ah ! »

La drogue avait sans aucun doute atténué la douleur de la morsure, mais cela n'empêcha pas Lukas de pousser un léger gémissement lorsqu'il sentit les crocs s'enfoncer dans sa chair. Il était cependant suffisamment bien immobilisé et imbibé de Lacrimosa pour ne pas avoir de réel mouvement de fuite. Bien au contraire, il continuait de boire avec une avidité certaine, mais perdre son sang d'une telle manière était une sensation trop inédite et étrange pour qu'il puisse l'ignorer bien longtemps. Après un moment, il fut suffisamment repu pour que le poignet que le vampire lui tendait toujours perde en importance face à ce qu'il était en train de lui faire. Il tourna de nouveau la tête vers lui, et son parfum complexe empli ses narines. Confusément, il devinait que cet odorat surdéveloppé était caractéristique de ce vampire-là. En dix ans d'addiction, il avait eu le temps de voir les différents effets que le Lacrimosa pouvait avoir sur lui, mais c'était la première fois qu'il pouvait mettre un visage sur l'un de ces dons.

Rendu légèrement euphorique et déconnecté par la drogue et les sensations nouvelles qu'elle lui procurait, Lukas plongea son visage dans les longs cheveux bruns du vampire et humant longuement son parfum indescriptible, avant d'expirer contre sa joue. Un léger vertige l'avait pris, et il laissa sa tête reposer contre celle du vampire, en fait tout son corps se laissait aller contre le sien comme s'il se transformait lentement en une poupée de chiffon. Il comprit trop tard que c'était la perte de sang qui le rendait comme ça, il n'aurait su dire si la créature qui lui prenait bien plus qu'elle n'aurait du, ou si c'était la fatigue qui l'empêchait de supporter ce traitement, mais quand il voulut réagir, il lui restait à peine la force de bouger.

« Arrêtes… Arrêtes, je t'en pries. »

Sa voix tout juste audible n’entraîna pas de réaction, ou en tout cas pas assez vite. Les secondes étant comptées, Lukas puisa dans ses dernières forces pour lever son bras libre et attraper avec le peu de fermeté dont il était encore capable les cheveux du vampire, faisant tomber son chapeau. Son dernier véritable mouvement fut de prendre entre ses dents le lobe de l'oreille de la créature et de le mordre aussi fort qu'il pouvait. Pas pour se défendre, mais dans le faible espoir de le ramener à la réalité. Il revoyait encore le moment ou la bête s'était retenue d'attaquer, ce n'était pas pour que les choses finissent comme ça, si ? Son bras et sa tête retombèrent ensuite mollement, comme s'ils étaient devenus trop lourds pour lui, et la ruelle disparue dans une obscurité totale. Lukas s'affala de tout son poids contre le vampire, en se raccrochant au fol l'espoir que ses yeux s'ouvriraient encore sur une nouvelle nuit tandis qu'il s'évanouissait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]

Revenir en haut Aller en bas
 

Des larmes et du sang (de vampire) [Pv Chester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les dealers de sang de vampire
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-