Votez pour nous !

Lacrimosa

Forum futuriste de vampires, humains, goules, metamorphes et humains à dons axé autour d'une guerre inter-race et d'un fléau qu'est le Lacrimosa au sein de la ville de Pandémonium.
 


Partagez | 
 

 Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]
Mar 14 Avr - 22:14

Foutue pluie, foutue nuit, foutue cité.
Lukas avançait d'un pas rapide dans un enchaînement de ruelles inconnues, il était parti de chez lui sur un coup de tête, n'avait pratiquement pas dormis, et ses vêtements détrempés depuis longtemps laissaient allègrement le froid le pénétrer jusqu'à la moelle des os. De toutes les choses stupides qu'il avait pu faire dans sa vie, celle-ci était la pire, et pourtant il en avait vu d'autres. Quelque part, au fond de lui, une petite voix lui hurlait qu'il pouvait encore faire machine arrière sans que personne n'en sache rien. Il n'avait qu'à retourner à son appartement, essayer d'attraper quelques heures de sommeil avant d'aller en cours, et reprendre sa routine habituelle. Mais son corps refusait d'obéir, et il s'enfonçait obstinément dans des rues de plus en plus inquiétantes et inhospitalières.

C'était du suicide. Pour quelqu'un comme lui qui avait passé sa vie dans l'Eden, un endroit qui n'avait certes rien du paradis que son nom pouvait laisser imaginer, mais qui offrait quand même un confort minimal ainsi qu'un semblant de lumière et de technologie, le reste de Pandémonium semblait plongé dans un âge sombre, sanglant et arriéré. Et dans l'esprit de Lukas, si prompt à amplifier et interpréter les moindres détails de son environnement, c'était encore pire. Depuis qu'il avait quitté son quartier, le jeune homme avait l'impression constante d'être suivi, et ses sens étaient plus en alerte que jamais. Il frémissait au moindre son, et évitait de très loin les passants qu'il croisait, tout en essayant vainement de se convaincre que sa panique n'était que le fruit de son imagination. Il était arrivé à un croisement quand il entendit deux voix d'hommes crier, c'était trop loin pour qu'il comprenne ce qu'ils racontaient, mais ça ressemblait à une dispute d'ivrognes. Rien de bien méchant, sans doute, mais cela suffit à le stopper.

Les gens ici étaient des sauvages, ce monde-là n'était pas fais pour lui. Certes, s'il retournait d'où il venait, Lukas devrait faire face à son frère, et à ses désirs mêlés de culpabilité, mais c'était toujours mieux que de finir écorché et empaillé par un collectionneur de têtes réduites analphabète et borgne. Il fit volte-face, après les cris, il avait cru entendre le son d'une cavalcade non loin de lui, mais le vent était fort et avec la pluie… Il avait dû se tromper. Encore incertain sur la conduite à tenir, il commença à faire demi-tour, mais il ne fallut pas plus d'une dizaine de minutes pour paniquer tout à fait.

Il ne se souvenait pas du chemin qu'il avait pris pour arriver jusque-là, et réalisa vite que les ruelles étaient si biscornues qu'il tournait en rond sans s'en rendre compte. Alors qu'il voyait pour la troisième fois la même benne à ordure bancale, abandonnée dans une sorte de petite place, il sentit sa volonté sombrer dans le négatif. Il serra ses poings endoloris de froid en restant planté là, cherchant une solution sans que son esprit ne parvienne à lui donner autre chose que des regrets à ressasser encore et encore. C'était un bel idiot, quand même. De désespoir, il donna un grand coup de pied dans la benne, et sentit très nettement son gros orteil droit craquer, avant de pousser un couinement pitoyable.
Foutue benne.

Il n'irait nulle part comme ça, il fallait qu'il se calme. C'était la colère et le désespoir qui l'avaient conduit jusque-là, ce n'était certainement pas ce qui allait l'en sortir. Il comprit vite que sa priorité était de trouver un abri, n'importe où, pour attendre que la pluie passe, se sécher un peu, se reposer peut-être. Après, déjà, ça irait mieux. Il reprit sa route en faisait plus attention aux bâtiments qui l'entouraient, essayant de repérer un genre d'auberge, ou au moins un bar. L'heure avait pas mal tournée quand il arriva, épuisé, devant l'Entre-deux.

Le café semblait ouvert, il voyait par les fenêtres quelques silhouettes se découper dans une faible lumière. Lukas n'en pouvait tellement plus qu'il ne fit de toute façon pas le difficile et entra aussitôt. En évitant les regards et en restant à distance autant que possible de toutes les personnes qui se trouvait là, le jeune homme fila vers l'un des tabourets libres du bar et s'affala plus ou moins gauchement sur le meuble, entre un grand type et deux femmes à l'age indéterminable. Il agita vaguement la main pour appeler le barman.

« Un truc fort, s't'plait, n'importe quoi. »

En attendant sa commande, Lukas jeta un petit coup d’œil aux alentours, l'établissement n'était pas aussi malpropre et inquiétant qu'il se l'était imaginé de l'extérieur, quelques lampes à huile éclairaient des tables et des fauteuils certes vieux mais relativement accueillants, et il y avait même un billard dans l'un des coins. Le jeune homme avait sans doute l'air assez ailleurs, mais quand le serveur posa un verre à ses côtés, il lui attrapa aussitôt le poignet, légèrement, juste pour le retenir, et releva la tête vers lui.

« Excuse-moi, tu saurais où je peux trouver un endroit pour dormir ? Un genre d’hôtel ou... »
« Hahaha ! Un hôtel ! M'sieur est venu faire du tourisme, c'est ça ? »

Le grand type venait d'éclater de rire, et lança un regard complice aux deux autres femmes. Lukas se réalisa qu'il les avait probablement coupés en pleine conversation sans s'en rendre compte, mais il n'eut pas le temps d'y penser plus qu'une main aux longs ongles teintés de rouge se posa sur son épaule. L'une des femmes s'était collée à lui, et planta ses grands yeux écarlates dans les siens.

« Si c'est un toit qu'il te faut, tu peux venir chez moi, mon mignon ~ »
« C'est très gentil de votre part, mais... »
« C'est très gentil d'vot' part, il est drôle, lui ! J'l'aime bien ! Sven, file-lui un autre verre, c'moi qui régale ! »

Ça commençait bien, Lukas essaya de rien laisser paraître, ceux-là n'étaient sans doutes pas bien méchants, ils avaient juste l'air de vouloir s'amuser un peu. Bien. En attendant de se sortir de ce traquenard, Lukas avala d'une traite le contenu de son verre, et essaya de ne pas avoir l'air trop crispé en sentant le liquide âcre et fort lui brûler l’œsophage sur toute la longueur. Puis il inspira un coup.

« Donc… Sven, c'est ça ? Une chambre, quelque part, c'est possible ? »

Le barman n'avait pas l'air trop méchant, et puis il n'était pas borgne, c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]
Mer 15 Avr - 0:03

Encore une fois c’était la routine ce soir la. Le bar était rempli sans être bondé et déjà il régnait une ambiance chaleureuse et familiale, enfin pour les habitués. Sven n’était pas vraiment speed mais depuis un petit moment il avait accéléré le mouvement en crescendo et il le sentait passer dans ses jambes et dans son pou. D’ailleurs, la pause se faisait sentir, car son pauvre cœur ne pouvait endurer trop longtemps cette frénésie de travail. La chaleur commençait à se faire sentir dans la pièce et une légère odeur d’alcool pouvait se faire sentir à travers celle de la fumée cigarette qui formait presque un aqua dans la majeure partie du bar. Le brun s’ordonna de servir une dernière tournée à des habitués qui se chargeaient de la taquiner et de lâcher quelques mains baladeuses sur son postérieur, très vite ils arrêtèrent devant la froideur de Sven, mais il savait très bien qu’au fond ils étaient tous gentils et … bourrés.

Le dernier verre posé Sven s’empressa de jeter son plateau et de sortir en dehors de la salle par la porte de derrière. L’air extérieur lui fit mal aux poumons et il ne pu s’empêcher de tousser fortement deux ou trois fois. C’était douloureux mais ça faisait du bien ! Dans un second temps il fut surpris de la fraicheur, de la pluie et du vent. Un vrai temps de chien pensa-t-il. Il bloqua la porte avec un morceau de bois pour que celle-ci ne se referme pas derrière lui et ne le bloque pas dehors. Un long frisson le parcouru quand une bourrasque le frappa de plein fouet, quelle idée aussi de sortir en tee-shirt. Pour une fois il était encore propre à cette heure-ci. D’habitudes les quelques ivrognes se chargeaient de la baptiser de tout types d’alcool à travers leurs mains baladeuses ou encore en se rattrapant à la première chose qui passe.

Enfin il arriva au mal, de sa poche il sorti une cigarette. Mauvaise manie qui le tenait de toute évidence, mais il se forçait de dire que ça lui faisait du bien à travers tout ses problèmes, doux euphémisme quand tu nous tiens. C’était très intelligent de fumer malgré son problème cardiaque, mais il s’en battait les couilles royalement et se n’était qu’une ou deux cigarettes par soir où il travaillait, ça n’allait as le tuer ? De toute façon il n’avait rien à perdre au pire.

Alors dos contre le mur, les yeux rivés vers le ciel noir et pluvieux, Sven c’était retrouvé dans un bulle de songe tout en fumant sa cigarette. Tout et rien filait dans son esprit de vampire et tout et rien le faisait basculer d’une penser à l’autre. Un coup c’était les sentiments des gens qu’il pouvait ressentir, un autre coup leur odeur, ou enfin leur conversations. Ca avait ses atouts en effet d’être un vampire, pour lui se n’était rien d’exceptionnel. Dans cette bulle il oubliait l’espace temps et se contentait de se perdre dans les limbes, jusqu’à qu’une voix roque et sombre cris son nom, surement le patron ou un collègue qui avait besoin d’aide. Il n’avait pas fini sa clope ! Tant pis … ce soir, il en fumerait surement 3.

Enfin fut-il à l’intérieur qu’il fut pris d’une bonne humeur. Les gens joyeux le rendaient un peu joyeux mais il se contentait bien de le cacher, il fit un sourire un peu forcé à un groupe leur faisant signe qu’il arrivait. Et là il se figea quelques microsecondes, il y avait une odeur qu’il ne connaissait pas et qui dégageait une humeur particulièrement âpre, mais pourtant pas mauvaise. Il vit rapidement qui était derrière tout ça quand il entendit son nom au comptoir.

« Voyons Igor ne cris pas comme ça tu va faire fuir la nouvelle clientèle ! »

Dit-il en arrivant derrière le bar en s’annonçant à l’homme d’un ton monotone et légèrement hautin à la Sven. Il remarqua alors le jeune garçon qui était à la fois d’humeur médiocre et qui sentait la pluie à plein nez. Quand la femme qui tenait l’épaule du jeune homme articula il eut un petit rictus et répliqua.

« Il est trop jeune pour toi Béatrice, laisse le donc il est déjà assez tendu comme ça, tu va lui faire peur avec ta voix de crécelle !
-Ahahahahah ! Détends toi Svenou, c’est plutôt toi avec ton air froid qui va le faire fuir, d’ailleurs passe un jour il parait que t’es un super bon coup au pi…. »

Il valait mieux ne pas entendre la suite et le jeune lui avait parlait. Alors le brun s’était accoudé au comptoir et penché vers le jeune pour le fixer dans les yeux, il sentait toute ses sensation comme l’alcool qui continuer à doucement lui picoter le ventre, c’était drôle. Le jeune voulait une chambre et Sven l’observa quelques secondes qui pouvaient paraître quelques minutes pour lui, et répondit.

« Ce n’est pas un hôtel ici tu sais petit, mais si t’as vraiment nul par où aller … Je peux t’héberger une ou deux nuits, en tout cas pour se soir … Vue l’heure qu’il est et le temps qu’il fait il vaut mieux que tu reste ici. Réfléchis, j’arrive.»

Il se recula et coupa enfin son regard sur le jeune puis servi les verres demandés par les voisins collants du jeune garçon qui semblait vouloir se décontracter un peu. Comme promis il servit le verre à Igor, aux deux femmes et au nouveau. Il parti faire une ronde se replaçant dans l’ambiance et servant à nouveau quelques verres. Alors il revint vers le jeune et s’assit devant lui.

« Alors ta réponse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]
Mer 15 Avr - 21:04

Igor était un peu trop jovial, Béatrice était un peu trop collante, mais le dénommé Sven, lui, n'était ni l'un ni l'autre. Au ton qu'il employa, Lukas se dit tout de suite qu'il ne devait pas avoir très envie qu'un vagabond un peu paumé vienne squatter son espace vital, mais il proposait quand même, par acquit de conscience. Il n'empêche, ce n'était pas comme si le jeune homme avait l'embarras du choix. De toute évidence, la notion d’hôtel ou d'auberge semblait totalement échapper à la culture locale, c'était sans doute un peu trop avancé pour eux. Il restait donc à choisir entre la proposition du serveur flegmatique, celle de la dame aux dents pointues et aux mains baladeuses, ou à retourner dans la rue en croisant les doigts pour ne pas mourir de froid ou se perdre davantage encore. En voilà un beau dilemme. Comme si elle savait déjà ce qu'il allait décider, Béatrice lui donna un petit coup de coude et lui fit un clin d’œil faussement complice.

« Tu viendras nous raconter s'il est à la hauteur de sa réputation, hein ? »

Lukas leva les yeux au ciel, décidément on lui épargnerait rien ce soir, il allait tenter une répartie, probablement pas très inspirée au vu de sa fatigue, quand le barman revint vers lui. Sa froideur le fit hésiter un instant de plus, et il passa de nouveau en revu ses options, mais non, définitivement, aucune idée miraculeuse ne le sortirait de là. Avec un haussement d'épaule vaincu, il répondit.

« Heu… d'accord ? J'suis désolé de m'imposer comme ça, hein, si j'avais eu une autre solution, je l'aurais prise. C'est juste pour cette nuit, et j'prendrais pas de place t'inquiète. »

Il avait ressenti le besoin de s'expliquer, un peu pour montrer qu'il n'était pas un profiteur, un peu pour briser la glace. Puis il pointa du doigt un canapé un peu plus loin.

« Je vais me caler là-bas, le temps que tu finisses ton service, ok ? »
« Quoi, tu nous abandonnes ?! »

Le jeune homme ne prit pas la peine de répondre, et partit s'écrouler sur le canapé, en s'accrochant fort à son sac au cas où quelqu'un aurait dans l'idée de le lui arracher des mains. Le trio lui jeta des coups d’œil encore un moment sans qu'il ne puisse entendre leurs commentaires de là où il était, ce qui n'était pas plus mal, puis ils se désintéressèrent de lui. Lukas passa un bon quart d'heure à écouter la rumeur des conversations et les bruits de verres qu'on pose et qu'on reprend, puis la fatigue lui tomba dessus avec force. Le manque de sommeil et les trop nombreuses émotions pesaient sur ses paupières, il se mit à bailler, bougeant sur le canapé pour se revigorer un peu, en vain.

« Tu te rends compte ? Il suffirait d'un petit coup de dents, là, juste sous le maxillaire et... »
« 'Rêtes, Béa, on sait que tu le f'ra pas. »
« Hum, t'as raison, j'aime pas les proies faciles. »

Lukas rouvrit un œil, et eut un léger sursaut en voyant le trio infernal assit sur le canapé en face de lui. Il ne savait pas combien de temps il s'était endormi, mais avait lâcher son sac. Heureusement, personne ne semblait y avoir touché, sans doute parce que Béatrice et ses sbires avaient gardé un œil sur lui tout ce temps. Les cheveux légèrement écrasés sur un côté, il se redressa et s'enquit d'une voix ensommeillée.

« Le bar va fermer ? »
« Haha, il fermera peut-être au lever du soleil, tu vois ce que je veux dire ? Mais ton preux chevalier ne devrait pas tarder si c'était la question.  »

En réarrangeant ses cheveux, Lukas se releva tout à fait et mis son sac à l'épaule, puis il chercha Sven des yeux. Lorsque ce dernier sortit de l'arrière-salle, il fit quelques pas vers lui, avant de s'interrompre et de se tourner vers le trio.

« Merci. »

Il partit ensuite vers Sven en essayant de ne pas avoir l'air trop endormis, et lui tendit la main en guise de salut une fois qu'il fut à ses côtés.

« J'me suis pas présenté tout à l'heure, moi c'est Lukas, merci de me dépanner. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre deux tas d'ennuis [Pv Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacrimosa :: Rps archivés-